Randonnée enneigée Osny-Génicourt-Livilliers Dimanche 20 décembre 2009

La randonnée initialement prévue du côté de Nucourt a été remplacée par un circuit au départ d'Osny à pied. Sage décision, les conditions météo rendant très difficiles les déplacements en voiture.

Parking de la Gare à Osny 

Il est 8 h 40 et nous voici donc  à l'une des entrées du parc de Grouchy, magnifique sous la neige...

Micheline, Maryse, Antoine et Maria, Grouchy 

Peu de lumière ce matin, et nos appareils photos sont capricieux.

Bruno et Serge, Parc de Grouchy 

Ce qui nous apparaissaient très beau sur l'écran est en réalité assez flou. Désolée, pour la qualité assez médiocre de ces photos, qui n'en sont pas moins des souvenirs de cette randonnée mémorable.

Antoine, Maryse et Micheline,  

Après avoir traversé le parc, nous avons pris la direction de Génicourt. Le ciel est rempli d'une neige qui ne va pas tarder à tomber. Tous bien équipés, nous l'attendons de pied ferme !

Eglise de Génicourt sous la neige 

Il est presque 9 h 30 et nous passons devant l'église de Génicourt.Catherine B, Michèle, Annick, Marcelle

J'ai pris mes gentils bâtons avec moi. Non seulement ils peuvent m'éviter de tomber, mais aussi ils m'obligent à me tenir bien droite. Par contre, ils font travailler beaucoup de muscles du haut de mon corps qui ne sont pas sollicités habituelllement dans la marche sans bâtons, et par conséquent, cette randonnée sera finalement pour moi, encore plus "énergétivore " !!!

Serge, Bruno, Antoine 

Cette fois, gros flocons sur nos trois Abominables  ... Hommes des Neiges !

Michèle, Serge, Marcelle 

Voici un endroit un peu abrité du vent qui va nous permettre de faire notre pause sans geler sur place... Car le vent s'est mis à souffler et de légers flocons voltigent encore.

Début des hostilités 

Micheline et Bruno ont légèrement commencé "les hostilités"...

Serge, Maria 

sous les regards amusés de Maria et de Serge.

Bruno 

Mais le casse-croûte, c'est sacré et Bruno entame une trêve qui lui permet de déguster tranquillement ses madeleines, toujours bien installé sur son célèbre sac-pliant !

Annick et son thé vert à la menthe 

Ma gourde, pourtant bien abritée dans sa housse théoriquement isotherme, m'offre mon thé vert à la menthe ... glacé ! Délicieux, mais pas idéal pour se réchauffer.

Marcelle 

Cela fait sourire Marcelle qui déguste une boisson bien chaude, qu'elle sort de sa gourde thermos !

Maria et Antoine 

Maria et Antoine en plein câlin ... Je soupçonne le gourmand Antoine d'avoir des vues sur ...

Antoine louche sur le chocolat de Maria 

...la plaquette de chocolat de notre petite Maria !

Maryse, Annick, Micheline, Bruno  

Micheline prépare un mauvais coup ...

Bataille de neige 

Et la bataille recommence ! Comme au bon vieux temps !

Bataille de neige 

Ils sont restés de grands enfants, nos randonneurs !

Bataille de neige encore 

Riposte de Serge 

Attaqué lâchement par derrière, Serge riposte.

 Petites taches au loin ?

Mais soudain, nous apercevons, au loin, quelques petites taches qui se déplacent.

Chevreuils au lointain 

Serge prend au télé-objectif. Ce sont des chevreuils qui traversent, non loin de notre groupe.

Chevreuils traversant devant les randonneurs 

C'est un spectacle assez fantastique ! Ils s'arrêtent, nous regardent et décident de continuer leur traversée.

Chevreuils et groupe de randonneurs 

Jamais je n'en avais vus autant à la fois !

Corbeaux pris au piège

Des corbeaux emprisonnés dans une cage ???  Bruno a donné des explications que je n'ai hélas pas entendues. ( Si tu me lis, Bruno, je compte sur toi pour une explication concernant cette cage )

Maria 

Maria attendait, à distance, espérant tout comme moi, que les hommes allaient délivrer ces pauvres oiseaux.

Maryse,Micheline 

La neige retombe de plus belle, et  Micheline fait une distribution de Kleenex, car le froid nous met la goutte au nez.

Arrivée à Livilliers 

Nous entrons bientôt à Livilliers. Les flocons sont de plus en plus gros !

Eglise de Livilliers 

Nous contournons l'église de Livilliers en empruntant le Parvis St Fiacre.

Maryse et Micheline 

Micheline et Maryse sont à la traîne ...La plus grande partie du groupe est déjà devant.

Randonneurs à l'abri 

Les randonneurs commencent à en avoir assez d'être mouillés et ont trouvé un bel abri végétal pour attendre les dernières.

Maria 

Génicourt  

Nous sommes enfin de retour à Génicourt. Il est 11 h 43 et nous avons encore une heure de route.

Maryse, Micheline Sente de la Procession à Génicourt 

Maryse et Micheline, dans la Sente de la Procession, à Génicourt.

Arrivée à la Gare d'Osny 

Ouf ! Après environ quatre heures de marche, nous voici arrivées à Osny.

Craignant l'embuscade, Micheline avait fait provisions de boules de neige. Mais les premiers arrivés sont plutôt calmes et pacifiques !

Quelle rando !!!   Pas moins de 16,5 km d'après IGN rando !

Et quelle bonne sieste j'ai faite après !

Rendez-vous, dimanche 27 décembre, mes amis, pour notre dernière randonnée 2009 !

Mais en attendant,

 

Commentaires (4)

1. gallaele 12/01/2010

Comme cela fait plaisir de voir de grands enfants jouer à la bataille de neige!!!!
Dommage pour les corbeaux j'adore cet oiseau, mais je ne suis pas agriculteur bien-sur.
Merci pour ces belles images ma douce, encore un petit coin de France de visité grâce à toi, continues!!!

2. persello bruno 05/01/2010

Explication pour la cage à corbeaux.

Ce sont des corbeaux Freux. Des corvidés qui ne font aucun dégât aux autres animaux (nichées, oisillons nidifuges comme les perdrix) contrairement aux corneilles qui, elles ont des tendances prédatrices. Ces corbeaux Freux sont par contre la plaie des agriculteurs. Ils sévissent dans les champs arrachant les pousses des plantes et se nourrissant des semis.
Il est donc classé nuisible et les piégeurs, bien souvent aussi chasseurs, le détruise.
Cette cage est entourée de grillage. Le toit est constitué aux extrémités d’une coiffe en forme de pointe. Ces deux pointes viennent mourir au centre sur une échelle horizontale. Les corbeaux se posent sur l’échelle, replient leurs ailes passent au travers d’un barreau et pénètrent dans la cage. Une fois à l’intérieur ils sont dans l’impossibilité de sortir. Leurs ailes déployées ne leur permettent pas de franchir l’espace situé entre deux barreaux, cet espace étant plus petit que leur envergure.
Sur la cage photographiée figurait un document, probablement affiché par un garde chasse, rappelant les textes de loi relatif au piégeage et à la dégradation avec les peines encourues à l’encontre des contrevenants. Ce qui me fait penser que cette cage à dû plusieurs fois subir des assauts de la part des libérateurs de corbeaux.
On comprend que cela ne plaise pas vraiment à ceux qui l’ont installée.

A mon avis ils ont eu tort de la positionner en bordure de chemin.

3. Micheline T 31/12/2009

Une petite visite sur ton site,toujours aussi captivant.
Je vois que vous vous êtes bien amusés dans la neige!!!
Pour ma part j'ai préféré rester à la maison bien au chaud,certes ce n'est pas très courageux de ma part.
C'est chouette de voir des grands enfants s'amuser comme ça!!!! Pour certains c'est un avant-goût des
Estables!
encore BRAVO et à bientôt

4. crea28 29/12/2009

quelle belle randonnée en effet ! je ne m'étonne pas que tu aies fait une bonne sieste ! la bataille de boules de neige comme dans mon enfance j'ai adoré ! continue mon amie tu as mon soutien ! j'aimerai tant t'accompagner mais il va falloir passer avant par la case hospital de rééducation intensive je n'arrive même plus à faire 1OO m sans avoir un rappel à l'ordre très violent ! bisous ma douce amie AMITIE Eliane

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau