Randonnée Courdimanche

Dimanche 11 octobre 09    RANDO-DUO Courdimanche -Vauréal

Aujourd'hui, je tiens une petite forme ... Donc pas de longue marche de 3 h 30 pour moi ce matin, pas de grande balade autour de Maudétour avec mes amis. Mais pas question de rester enfermée pour autant !

Me voici donc, armée de mes deux bâtons de marche, en route pour une " RandoDuo " avec Richard, mon fils aîné.

Nous partons de Courdimanche, quartier de La Louvière, en direction de Courdimanche Village.

Je ferai assez peu de photos aujourd'hui, pourtant, je ne résiste pas à ce bel escalier de pierre, classé monument historique en 1947, et qui donne accès au terre-plein de l'église.

Voici l'église Saint-Martin de Courdimanche, édifiée, rapporte la légende, au culte d'Apollon.

Des sacrifices y auraient été perpétrés simultanément à Montmartre et à Montjavoult, situés à égale distance.

Nous  empruntons ensuite la rue André Parrain, qui est un PR ( petite randonnée ) en direction de Vauréal par la D38, et nous allons passer devant le Foyer Rural et l'école. Mais pas avant d'avoir salué quelqu'un et quelqu'une !

Vous avez une idée ?

Dame Oie et le Sieur Dindon !  Ce dernier avait bien du mal à prendre la vedette !

Elle oit, l'oie ! Oyez-vous ce que toute oie oit ?

Nous allons traverser l'Avenue Gandhi, à Vauréal,

et arriver place du Coeur Battant, à l'Hôtel de Ville.

Moi, ça me dirait bien un petit tour en Vél'O2 !

La Bibliothèque des Dames Gilles fête ses dix ans. De charmantes dames nous invitent à entrer.

Au-dessus de l'entrée une citation de Jean-Paul Sartre, que j'ai eu l'honneur de rencontrer alors que j'étais lycéenne.

"Un livre n'est rien qu'un petit tas de feuilles sèches ou alors une grande forme en mouvement : la lecture " Jean-Paul SARTRE

Dans le hall d'entrée de la Bibliothèque, les musiciens se préparent.

Un petit café et une crêpe nous sont offerts.

C'est une pause royale ! Je suis sûre que tous nos randonneurs auraient apprécié !

Deux bien jolies tables, remplies de bonnes choses ...

C'est très tentant, mais nous avions déjà fait notre pause Richard et moi. Alors nous nous contenterons d'une seule crêpe au miel. Un grand merci aux "Dames Gilles " qui les ont confectionnées.

Et bravo pour ce charmant décor.

Je vous emmène faire un petit tour dans la bibliothèque. Nous sommes au rez-de-chaussée, et c'est ici le secteur Adulte.

 A l'étage, c'est le secteur Jeunesse.

Et voici la salle des tout-petits.

Bon à savoir : la bibliothèque de Vauréal fait partie du réseau informatisé des bibliothèques de l’agglomération de Cergy-Pontoise. La carte de lecteur est commune à toutes les bibliothèques du réseau. Il est donc possible de rendre les ouvrages empruntés dans n’importe laquelle d’entre elles.


Dans un tout autre style que les églises du Vexin que j'ai l'habitude de photographier, voici l'église Sainte-Claire, de Vauréal, qui se repère facilement par un clocher qui veille sur la ville nouvelle. Il est visible sur le boulevard de l'Oise et depuis les hauteurs de l'Hautil en venant de Courdimanche et de Boisemont. 

L'édifice a été élevé en moins d'un an, en 1994-95. Sainte Claire est l'oeuvre de l'architecte Jean Cosse, artiste belge auteur de nombreux autres lieux religieux. Une statue de Sainte Claire à l'entrée, la croix de Saint François d'Assise dans le choeur sont l'oeuvre d'un autre artiste belge, Max van der Linden.

Le narthex, ( entrée de l'église ou espace intermédiaire avant d'accéder à la nef ) est ouvert sur la ville par de nombreuses baies vitrées. Il donne accès à l'oratoire, aux locaux paroissiaux, et à l'église. Celle-ci est vaste, lumineuse, et permet d'accueillir, paraît-il, les quelques cinq à six cents personnes qui se rassemblent le dimanche. La lumière arrive par un large oculus ( ouverture ronde ) qui domine la tribune, et par des ouvertures pratiquées dans la toiture, qui éclairent de façon indirecte le choeur.


Lorsque je repasserai par Vauréal, il me faudra aller voir cet édifice sous un autre angle, et surtout aller à la recherche des quatre lavoirs que compte cette ville.

 

 

 

 

 

 

Dimanche 1er novembre 2009   Rando Courdimanche - Boisemont - Vauréal

Le temps est très doux mais gris ce matin, et le ciel très couvert. Nous sommes onze sur le parking de la gare à Osny.

Mais à Courdimanche, nous serons un de plus puisque nous y retrouvons Richard qui sera notre guide.

Serge aime bien savoir où il va ... Pas le genre à se laisser guider les yeux fermés ! Ce qui fait sourire Paula ...

Voici une petite idée de la grisaille qui nous entoure ...

Mais peu importe ! Bien couverts, c'est très supportable !

D'ailleurs, il fait vite chaud et nous commençons à nous découvrir.

Nous sommes maintenant dans le vieux villlage de Courdimanche, et nous allons gravir le bel escalier de pierre qui mène à l'église.

En passant dans la rue André Parrain (PR), nous nous arrêtons pour saluer Sieur Dindon.

Dame l'Oie n'est pas là, et aujourd'hui, il a vraiment le beau rôle !

 

Dans cette ruelle aux jolis murs de pierres, Micheline, Maryse et Serge brandissent fièrement des grappes de raisin.

Le randonneur a cette particularité qu'il aime grignoter tout ce qu'il découvre en chemin.

Petite précision, cette vigne dépassait d'une propriété inhabitée.

Ici, fin août, nous avions ramassé quelques belles prunes tombées au sol. Aujourd'hui, on goûte le raisin.

La loi indique qu'on ne doit pas cueillir un fruit sur un arbre, même s'il dépasse sur la voie publique, par contre on peut ramasser les fruits tombés par terre.

Nous bavardons et rions, en savourant ce raisin, tout en suivant aveuglément Richard ...

Le lavoir au Clerc, le plus important des trois lavoirs publics de Boisemont au début du XXe siècle. La population venait s'y ravitailler en eau potable et y laver son linge, mais il constituait également une réserve d'eau en cas d'incendie. La municipalité avait établi une réglementation  fixant les jours de lessive aux mardis et jeudis, par roulement avec les deux autres lavoirs, aujourd'hui détruits.

Richard nous guide ... sans même regarder sa carte... les yeux fermés !

Oh, comme ce beau sourire me ravit ... même si ce n'est pas moi qui suis derrière l'objectif.

Nous entrons maintenant dans le bois de Boisemont qui fait partie de la Forêt Départementale de l'Hautil.

Le 30 août dernier, nous avions déjà fait notre pause à cet endroit.

Micheline, notre spécialiste des champignons, a trouvé quelques cèpes. Un sac plastique ce n'est pas l'idéal, mais en rando ...pas très pratique le panier !

Point de vue sur la Base de Loisirs de Cergy. Le ciel est très couvert et la pluie se met à tomber.

Enfin ! pense Serge qui n'attendait que ça pour nous sortir sa magnifique cape rouge.

Comme vous le constatez, ces quelques gouttes ne nous enlèvent pas notre bonne humeur !

C'est la fête des capes et des K.Way  qui sont de sortie !

Jolie petite grimpette, très appréciée par les très bons joggers du coin.

Je ne parle pas de nous naturellement, car même si Liliane et moi arborons de larges sourires, en réalité, nous peinons vraiment. Ces marches sont très hautes, cette "ascension" très longue, et nous avons déjà pas mal de km dans les jambes ! 

Voici l' "Allée Couverte" de Vauréal, que l'on désigne généralement sous le nom d'"Allée Couverte du Cimetière aux Anglais".

Une allée couverte est un dolmen particulièrement long. Son existence sur le territoire de la commune de Vauréal atteste de la présence de l'homme dès le Néolithique.

Vestige préhistorique et symbole de la ville de Vauréal, le dolmen.

 

Retour brutal au XXIème siècle avec Cergy-le-Haut et ses Vél'O2.

Nos randonneurs s'interrogent ... Après tout, nous aurions pu faire tout ça en pédalant ... Comment ça se passe tout ça ?

Nous apprenons grâce au code de couleurs que certains points de Vél'O2 sont équipés ou non de lecteur de carte bancaire.

Les randonneuses étudient les prix pratiqués...

La formule "abonnement" semble intéressante ...

 

Mais André et Michel n'ont aucun regret. La rando ... c'est 23 euros l'année. Avec tous les kilomètres parcourus, c'est vraiment très bon marché non ?

A Courdimanche, la délicieuse Cécile nous accueille. 

Hummm ! Elle a prévu des coquilles St Jacques ce midi. Quel veinard ce Richard !

Nous nous quitterons sur cette savoureuse évocation. Eh oui, les marcheurs sont des gourmets ! 

 

 

 

 

 

 

Courdimanche Vauréal église saint-Martin église de courdimanche bibliothèque dames gilles dindon oie église sainte-claire de vauréal dolmen allée couverte vél'O2 Cergy-le-haut

Commentaires (1)

1. Suzanne 16/10/2009

Sympa cette balade avec le fiston.
Ca doit être bien pratique de pouvoir rendre un livre dans n'importe quelle bibliothèque du réseau.
Bisous

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau