Mes séjours aux Estables

Mes séjours aux Estables

En janvier 2009, j’ai séjourné à l’Hôtel La Découverte, aux Estables, pour la première fois. Très vite, j’y suis retournée pour un deuxième séjour dès la fin de l’hiver, la même année. 

SDC12691.jpg

Et je suis encore passée par la Haute-Loire, l’été 2009, alors que je remontais de ma semaine chantante à Alès.  

Depuis, chaque été, je fais une petite halte à l’hôtel La Découverte. Je reste une nuit, parfois deux, et suis toujours un peu triste de quitter cet endroit. 

En février 2010, j’ai emmené avec moi un groupe d’amis marcheurs pour faire découvrir  à ceux qui ne connaissaient pas encore les raquettes à neige … Enchantés par leur séjour, beaucoup d’entre eux m’ont demandé de renouveler cette belle expérience.

SDC13041.jpg

En février 2011, beaucoup de mes amis ont donc repris avec moi la route pour la Haute-Loire. Sur les seize présents au séjour de l’année passée, nous étions dix à revenir et quatre nouveaux venus parmi nous.

sdc11989.jpg

Mais cette fois, exceptionnellement  à cette époque de l’année, non seulement il n’y avait pas de neige ou si peu, mais il a fait un temps incroyablement beau et chaud. Notre séjour raquettes s’est transformé en un séjour randonnée qui n’a pas déçu un seul d’entre nous, tant nos grimpettes ont été belles et variées. Cela nous donnait même envie d’y revenir au printemps ou en été. Eh oui, les retraités ont du temps, mais pas toujours de l’argent, hélas !

De mon côté, en juillet 2011, je n’ai pas pu m’empêcher de faire un premier passage en Haute-Loire, alors que je me rendais dans le Gard pour joindre ma voix à celles des Fous Chantants. Et cet été,  pour la première fois depuis trois ans, la chaleur à Alès n’a pas été accablante, bien au contraire. La pluie et le vent étaient au rendez-vous. De sacrés courants d’air sous le chapiteau où se rassemblent les 1000 choristes ont eu raison de ma pauvre voix.  J’ai su ensuite que j’étais loin d’être la seule à avoir été malade cet été-là. Les Fous Chantants ont le sens du partage ! Après le concert, je n’étais plus qu’une loque !  Et c’est toute fiévreuse et grelottante que je suis arrivée le lendemain chez mon amie à Montfrin, après avoir quitté Alès. Le temps était de nouveau beau et il faisait tout de même plus de 30 °.

J’ai repris la route, direction la Haute-Loire, et cette fois, ce n’est pas une nuit, ni deux que j’ai passées à l’Hôtel La Découverte. J’y suis carrément restée la semaine en ce début d’août 2011 ! J’étais très mal en point et toussais sans arrêt.  Et moi qui n’ai pas un bon sommeil d’ordinaire, je ne faisais que dormir. J’ai cependant fait quelques balades avec le groupe d’Alexandre. Et je me suis régalée en faisant ma cinquième ascension du Mont Mézenc, toute seule cette fois, et pour la première fois, l’été.

img-6964.jpg

Dans ce tout petit village de Haute-Loire, Les Estables, qui est tout de même le plus haut du Massif Central, avec ses 1343 m d’altitude, on fait de bien belles rencontres … Mais, c’est une autre histoire.

Je suis bien contente d’avoir été une fois de plus sollicitée par mes amis marcheurs. Les langues vont bon train, et le bouche à oreille fonctionne ! Certains voulaient absolument se joindre à nous pour ce troisième séjour raquettes entre copains.

Aussi, en février 2012,  nous retrouver ensemble une fois encore à La Découverte fût encore un grand plaisir. Six multirécidivistes parmi nous et six curieux venus tenter l’aventure.

Cette année, non seulement la neige était bien présente, mais les températures extrêmement basses ne risquaient pas de la faire fondre. Des petites chutes de neige nocturnes poudraient juste ce qu’il fallait les paysages, et le ciel est resté bien bleu toute la semaine. Bien emmitouflés, les raquettistes n’ont pas souffert du froid. Quelques petits doigts engourdis néanmoins rappellent qu’il faut toujours prévoir de très bons gants, et surtout ne jamais les enlever, comme le recommande toujours Alexandre, notre guide.

Me voici maintenant devant un gros problème … Sept à huit personnes de mon groupe en redemandent encore pour l’année prochaine, mais à une condition : que Martine, Bernard et Alexandre soient toujours là pour s’occuper de nous. Des « nouveaux » se renseignent déjà pour se joindre à nous. Et moi, je fais comment ?

Martine, Bernard, Alex  JE FAIS COMMENT ???

J’ai déjà fait neuf séjours plus ou moins longs chez vous. Je compte bien passer encore cet été si je me décide à aller chanter … Mais en février 2013 … serez-vous encore aux Estables, à La Découverte ?

Juillet, c’est la saison des Fous Chantants d’Alès que je retrouve chaque année depuis quatre ans. J’en profite pour faire étape à l’hôtel  La Découverte

Le 13 juillet 2012, me revoici donc parmi vous chers amis ! Bernard m’annonce ce qui pour moi et ma bande de randonneurs est plutôt une bonne nouvelle : l’hôtel n’est pas encore vendu ! Je suis en mesure d’envisager encore un nouveau séjour raquettes  en février 2013.

Mais je n’en suis pas là encore …


Le 1er août 2012, je me retrouve aux Estables, pour quelques jours. L’hôtel La Découverte est pour moi un passage obligé, c’est mon sas de décompression, ma petite bulle après ma folle semaine chantante à Alès, une façon de redescendre sur terre tout en douceur.

img-6625.jpg

Onze séjours en 3 ans ½ , inutile de vous préciser que je me sens bien à La Découverte !

Et il n’y a pas que moi ! Chaque été, j’y retrouve quelques randonneuses adeptes de cet endroit.

L'hôtel La Découverte aux Estables ( Haute-Loire)

 

 

 

randonnée sejour raquettes neige massif central les estables haute-loire la Découverte hôtel

Commentaires (1)

1. jean 19/08/2012

Si je comprends bien, c'est une bonne adresse !

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau