salsa

La danse et moi

J'ai fait beaucoup de danse dans ma vie. D'abord six ans de danse classique lorsque j'étais enfant. Puis un peu de Modern Jazz, alors que j'étais jeune adulte. Enfin, assez tardivement, je me suis d'abord inscrite à un cours de rock, et cela grâce à un ami de randonnée. Patrick, si tu me  lis, tu sauras que tu as été le déclencheur de cette démarche, que j'aurais dû faire depuis bien longtemps : celle de m'inscrire dans un club de danse. J'ai commencé avec le rock,  à Pontoise, puis  à Montigny-les-Cormeilles, à Moisselles, et enfin à Taverny. Vous ne pouvez imaginer mes difficultés au début et cela d'autant plus que j'ai commencé les cours à la fin du mois de mars 2001, alors que les autres élèves avaient commencé en septembre 2000. Ne voulant pas laisser seule à la maison ma fille qui allait juste avoir quinze ans, je l'ai entraînée avec moi. Je ne souhaitais pas qu'elle connaisse la gêne de ne pas savoir du tout danser, ni cette impression désagréable que je ressentais moi-même étant plus jeune, mêlant l'envie et la peur de me lancer, tant mon ignorance était grande. Mais elle faisait de la musique et de la gymnastique, ce qui l'a beaucoup aidée. Nous faisions déjà partie, toutes les deux, d'un Atelier de Comédie Musicale. Nous avons très rapidement progressé. Bien sûr, elle, plus facilement que moi. Grâce également à despartenaires masculins très sympathiques et encourageants. Je n'oublierai jamais l'aide de Jean-Claude, Renald, Daniel, José,  Fred, William et bien d'autres, qui, loin de se moquer de notre complète incompétence des premiers jours, nous ont si gentiment accueillies et mises à l'aise. Notre professeur a tout de suite remarqué ce duo mère-fille très motivé et consciencieux. Au bout de quelques séances,  ( pas plus de quatre, quand j'y repense ... ) il nous a invitées au Moulin de Sannois ! Très vite, il nous a suggéré de rester au deuxième cours, nous qui n'étions que débutantes. Je suivais alors deux cours par semaine, l'un à Pontoise, l'autre à Montigny. Ma fille qui pratiquait la gymnastique et ne venait qu'à un cours au début, a vite fait son choix : celui de pratiquer le rock deux fois par semaine, et d'abandonner la gymnastique. Ce qui nous faisait alors quatre heures de danse par semaine.

J'étais si motivée et appliquée que j'ai progressé très vite ! Moins vite que ma jeune fille, bien sûr, qui elle, est devenue, à peine dix-huit mois plus tard, la partenaire du professeur. Nous avons suivi plusieurs week-end de danse, à Criel sur Mer, puis à Houlgate. Cela représentait environ 10 heures de danse, ce qui nous permettait de progresser encore plus vite. Je suis ou plutôt j'étais enseignante, et rien ne me plaît davantage ... qu'enseigner, y compris la danse. Ce qui n'a pas échappé à notre professeur, qui me chargea bientôt d'accueillir et de m'occuper des débutants qui arrivaient en cours d'année, aussi bien en rock  au début, qu'en salsa par la suite. Filles ou garçons, il fallait bien que je m'adapte ! J'ai, par la suite, " fait le garçon " lorsqu'il manquait des partenaires masculins. Puis, notre cher prof me confia, plusieurs années de suite, les groupes de débutants, en rock et en salsa, lors des week-end de danse qui avaient lieu à Criel sur Mer vers le mois d'avril ou de mai.

Criel, avril 2005 

Criel, 1er mai 2006 

Criel, 30 avril 2006 

Cours de salsa, les élèves sont très appliqués !

 

Thé ou café PETITE PAUSE .... !!!

C'est grâce à notre professeur de rock, que je fis, toujours en compagnie de ma fille, mon tout premier voyage. Nous avions commencé depuis quelques mois à apprendre la salsa et c'est en Martinique, que nous sommes parties en février 2003, pour un stage de danse. Le rock était assuré par notre professeur, et la salsa, par un de ses amis qui est cubain.

 

Puis, nous avons ajouté la salsa,  ( j'en reparlerai... )

Je me suis inscrite ensuite à un cours de danse de salon ( paso, tango, chachacha, rumba, quickstep, valse, valse lente, ... j'en oublie sûrement )

Osny, valse avec Marc, juin 2006  

La valse  n'a jamais été mon fort ...

 

Et une pause était plus que nécessaire tant la tête me tournait !

Othis, avril 2006 

En avril 2006, je me régalais dans les soirées dansantes ...

 

Un madison à Othis, avril 2006 

Le madison et ses nombreuses variantes me plaisaient beaucoup.

1er janvier 2007, Le Moulin d'Us 

Même le disco ne me faisait plus peur !!!

J'ai fait aussi un peu de country.

Country, novembre 2007, Taverny Country, novembre 2007, Taverny 


A une époque, je faisais plus de 10 h de danse par semaine. Ai-je trop tiré sur la corde ? Une maladie neurologique s'est déclarée en 2006 et j'ai dû tout arrêter. J'avais des vertiges et je ne pouvais plus tourner. Mes jambes ne répondaient plus. Maintenant, j'ai pris beaucoup de poids, avec l'arrêt  de la danse, l'âge et le médicament. Aussi, cela me gêne beaucoup pour danser, et je me fatigue très vite. 


C'est la troisième année maintenant, que je mets en mouvements les chants de nos comédies musicales, que je crée des "chorégraphies" ou que j'en adapte qui sont déjà existantes. Je les enseigne ensuite au groupe, avec qui, chaque année nous montons un spectacle.
Pour l'instant, je réussis encore au moins ça ... Cela me prend beaucoup de temps et d'énergie ... Mais, ça a le gros avantage de me détourner de mes soucis et surtout de me permettre d'être encore ... un peu dans la danse.

Atelier Comédie Musicale

Pour la neuvième année, je participe à un atelier de Comédie Musicale. ( Ateliers du Contrepoint )

Chaque année, en mai ou juin, notre troupe se produit plusieurs fois dans la région.

En 2007 / 2008, l'année de notre spectacle  "Mai 68", ( une comédie musicale d'Henri Faye et Albert Lévy ) je prends beaucoup de plaisir à enseigner à tout notre groupe, une petite danse, inspirée des pas de la salsa, que j'ai pratiquée plusieurs années. La chanson s'intitule " Oh mon Quartier Latin ..."

Nous avons eu le plaisir de faire une de nos quatre représentations au Beaumont Palace à Beaumont, le vieux cinéma où Eddy Mitchell présentait l'émission La Dernière Séance.

Remerciements, applaudissements 30 mai 2008 

Dans le public, ma petite maman, à  quelques jours de son  88 ème printemps !

Ma maman 88 ans bientôt, Paula une amie 

Et la charmante Paula, maman d'élève et amie randonneuse. 

En 2008 / 2009, pour "La Liberté Masquée ",  je suis chargée des " chorégraphies", mot que je trouve bien pompeux !  (Je préfère de beaucoup l'expression "mise en mouvement des chants").  Sur l'un des chants  (Madame Guillotine ) j'adopte très vite une proposition de deux petites danseuses très à l'aise sur scène. Il faut vous dire que pour la majorité, le groupe ne sait pas danser ... Mais il apprend vite et bien !!!

 

 Les lingères, en attendant mon général ...

Pour la saison 2009 / 2010, de grandes nouveautés : nous serons accompagnés d'un orchestre d'une vingtaine de musiciens : La Pontoise Fanfare Jazz. Un musicien professionnel ( qui n'est autre que l'un de mes fils ! Sourire ) réécrit toutes les partitions pour chaque instrument.

Cette année donc, avec la comédie musicale "Chicago", nous avons du pain sur la planche ! L'apprentissage de la première des ..."chorégraphies"  nous a déjà pris quatre séances ... et n'est pas terminé ! Mais je dois vous dire que ce grand groupe, qui compte une trentaine de personnes, se donne à fond, et que cela a déjà pas mal d'allure !

 

Alors, Messieurs, cela vous tente de venir chanter avec nous ?

Passez votre souris sur la photo, et vous aurez les prénoms des ces charmantes dames.

Quel veinard ce Gilles  ! ( chanteur et musicien dans le groupe rock KYBB)

C'est le traducteur de nos chants, et cette année, il est aussi notre "maître chanteur".

Daniel a fait un joli montage avec mes photos 

Merci à Daniel ( au centre avec le chapeau ) pour ce bien joli montage qu'il a créé à partir de mes photos.

Ne manquez pas de venir nous applaudir les 5 et 6 juin et les 15 et 16  juin 2010 à Pontoise.

Infos sur demande en utilisant le formulaire de contact

J'enseigne la danse sur  

Mercredi 21 octobre 2009 " Oh admire ta p'tite reine danser le shimmy "

Je suis contente : les membres du groupe sont appliqués, on avance bien !

Mercredi 18 novembre 2009, c'est notre huitième séance de danse, et la première chorégraphie est enfin terminée !

Nous avons ce jour-là, la présence de douze des musiciens de l'orchestre qui nous accompagnera.

Lionel et moi 

Lionel est stressé ! Il me récite son texte, pendant que je reprends des forces !

 

Lire la suite