Pontoise

Marche nordique à Cergy

Même si certains d’entre nous ont marché tout l’été à la Base de Loisirs ou aux alentours, on peut dire cette fois que c’est reparti : l’activité reprend !

Si vous êtes tentés pour vous essayer à la marche nordique, n’hésitez pas à venir nous rejoindre.

JOURS et HORAIRES : Les séances ont lieu du mardi matin au vendredi matin de 9 h 30 à 11 h 30.

RENDEZ-VOUS : Nous vous attendons à partir de 9 h 15, Parking P3 de la Base de Loisirs de Cergy , près du Centre Nautique. (sauf pendant les vacances scolaires où notre rendez-vous a lieu sur le parking de la rue Pierre Vogler à Cergy-Village, à 9 h 15 également)

Afin que nous puissions prévoir les bâtons qui vous seront prêtés lors de votre séance d’essai, merci de nous indiquer votre taille (stature) ( Formulaire de contact ou téléphoner à Henri de la part d'Annick, au 06 11 78 47 37 )

En visitant les pages de mon site dont je vous indique les liens ci-dessous, vous trouverez sans doute les réponses aux questions que vous vous posez.

La Marche Nordique

Les bienfaits de la Marche Nordique

Marche Nordique, la technique

Vous pouvez également goûter un peu à l’ambiance qui règne au sein de notre groupe en visitant les billets de mon Blog qui concernent la marche nordique. Vous y trouverez d’abondantes photos, ainsi que de petits « reportages » sur nos sorties.

Marche Nordique (8)

http://www.marcheplaisir.com/blog,marche-nordique-7,991513881.html

http://www.marcheplaisir.com/blog,marche-nordique-6,991470606.html

http://www.marcheplaisir.com/blog,marche-nordique-5,1453290.html

http://www.marcheplaisir.com/blog,marche-nordique-4,410370.html

http://www.marcheplaisir.com/blog,marche-nordique-3,376670.html

http://www.marcheplaisir.com/blog,marche-nordique-2,373132.html

http://www.marcheplaisir.com/blog,marche-nordique-1,276649.html

Si vous avez d’autres questions, utilisez le formulaire de contact. Je tenterai de vous répondre au mieux. Pour venir faire une marche d’essai, contactez Henri LEGRAND de l'E.A.C.P.A, de la part d’Annick (du Site Marche Plaisir ) au 06 11 78 47 37

Si cela vous tente :

Rendez-vous à 9 h 20 à la Base de Loisirs de Cergy, sur le Parking P3 (mardi - mercredi- jeudi - vendredi) ( ou parking rue Pierre Vogler à Cergy-Village pendant les vacances scolaires.)

Pour la première séance, Henri vous prêtera des bâtons. Je suis généralement présente les mardi et vendredi matin.

Comédie Musicale " CinéRhapsodie" (2)

 

Vous aimez les comédies musicales ?

Il reste encore quelques places pour les deux dernières repésentations de CinéRhapsodie

Samedi 25 juin et Dimanche 26 juin 2011

à 20 h 30

Salle "Le Dôme" à Pontoise (95)

 

 Vous n'avez pas encore réservé, vous aimeriez avoir une idée du spectacle ?

Vous trouverez de nombreuses photos des deux premières représentations en suivant ce lien :

http://www.marcheplaisir.com/blog,comedie-musicale-cinerhapsodie,991549018.html

 

Comédie Musicale " CinéRhapsodie"

 Samedi 11 juin et dimanche 12 juin 2011, samedi 25 juin et dimanche 26 juin 2011

20 h 30 à la salle Le "Dôme" à Pontoise (95)

Les Ateliers du Contrepoint présentent leur nouvelle Comédie Musicale : 

CinéRhapsodie 

"Douceurs des limbes", le dernier livre de Léonie Tavernier, n'a pas rencontré le même succès que ses précédents ouvrages. A la demande de son éditeur,  la voici confrontée à un genre nouveau pour elle : le film musical. Léonie se lance dans l'aventure et les personnages vont apparaître au fur et à mesure de ses élucubrations.

CinéRhapsodie, comédie musicale écrite par Marie COURTEL

Mise en scène Gabriel YAKER

Chants écrits par :
Marie Courtel, Sophie Da Costa, Mylène Daveaux, Aline Duval, Nathalie Escaras, Aurélien Haudegon, Eloise Hugon, Yannick Lamensans, Romain Ponts et Gilles Sallé.
Coordination d'écriture et harmonisation : Gilles Sallé

Chorégraphies : Annick HEYNER

L'ensemble accompagné par l'Orchestre    "PONTOISE JAZZ MACHINE"   jouant des musiques variées et entraînantes.

 

Amis de Marche Plaisir, vous pouvez dès à présent réserver vos places auprès de :

Gabriel YAKER      par téléphone  06 70 30 22 39    ou par courriel     gabriel.yaker@gmail.com

Lire la suite

Chicago, reviens !

La Comédie Musicale "Chicago" n'a pas pu jouer sa "Dernière", le 8 décembre, suite à un enneigement rapide et inhabituel !!!
Si vous n'avez pas encore pris connaissance du billet intitulé : Comédie Musicale Chicago, ne manquez pas d'y jeter un coup d'oeil. Vous y trouverez de nombreuses photos.

http://www.marcheplaisir.com/blog,comedie-musicale-chicago,422643.html

Merci encore à Chrys pour les jolies photos qu'il a prises lors du spectacle du 6 décembre 2010. (Photos ci-dessous sur ce billet)


La déception pour les comédiens, les musiciens, le public, les amis fut grande ! Que faire ?

Rejoignez le groupe qui s'est créé sur FaceBook : Pour que Chicago revienne à Pontoise !

Déçus, tristes, beaucoup d'entre nous ont été inspirés par ce spectacle qui n'a pas eu lieu, et ont livré, souvent très poétiquement leurs états d'âme ... Pour ma part, après avoir eu des larmes plein les cils, et un goût amer en bouche, je me suis ressaisie et une pensée m'est venue :

Ce spectacle veut vivre plus longtemps que prévu !

Et je me suis mise à écrire ceci :

Je vous le disais bien mes amis comédiens

Ce fâcheux contretemps va nous laisser des traces

Car le mal est un bien qui n’est pas à sa place

Et cette déception resserrera nos liens.

Si Dame Météo nous empêcha de jouer,

Le hasard parfois fait assez bien les choses,

Elle n’a fait sûrement, que pour nous s’engouer.

Différer le plaisir, vouloir l’apothéose.

Gardons au fond de nous, l’envie d’encore y croire !

Un avenir radieux, viendra faire la nique

A ce présent si blanc, qui nous paraît si noir

Le chemin est tracé, soyons un peu mystiques ...

En juin tous on croyait que c’était la Dernière,

Que cette belle aventure, clôturait le printemps,

Mais on a ressorti les chapeaux, les guêpières

Mettant tout notre cœur, dans chacun de nos chants.

On nous vit en décembre, sur la scène du Dôme,

Ce n’était pas l’hiver, pourtant c’était tout comme !

Qui sait où nous irons, et en quelle saison,

Rejouer « Chicago », car nous le rejouerons.

Et ce sera grandiose, fabuleux, magnifique,

De partager encore, avec notre public,

Avec nos musiciens, avec nos techniciens

Ces émotions intenses, qui nous font tant de bien

Une seule certitude, parmi tant d’inconnu

Ce spectacle veut vivre, plus longtemps que prévu.

Annick

 

Que tous ceux qui n'ont pas pu venir nous voir se joignent à nous pour que Chicago revienne, à Pontoise ou ailleurs !

C'est ça le jazz ! C'est ça le jazz ! C'est ça le jazz ! Velma et Roxie Velma et Roxie C'est ça le jazz !  C'est ça le jazz ! C'est ça le jazz ! Billy et ses Girls

Billy et ses Girls Nowadays Hot Honey Rag

Cliquer ici pour entendre HOT HONEY RAG  

  joué par la PONTOISE FANFARE JAZZ  qui devient la PONTOISE JAZZ MACHINE

 

Comédie Musicale "CHICAGO"

A cause des intempéries soudaines, le spectacle du 8 décembre a été malheureusement annulé.

Des techniciens du son, des acteurs principaux, venaient de loin et étaient bloqués sur la route.

Croyez bien que toute la Troupe est désolée et nous espérons très fort pouvoir rejouer ce spectacle ultérieurement.

D'autres photos prises lors des spectacles sous ce billet ...

La Troupe des comédiens 

CHICAGO revient !

La Comédie Musicale présentée par les Ateliers du Contrepoint,

accompagnés sur scène par une vingtaine de musiciens de la Pontoise Fanfare Jazz

 

Mise en scène  : Gabriel YAKER  

Chorégraphies  : Annick HEYNER

Traductions : Gille SALLE

Arrangements musicaux : Emmanuel HEYNER

 

Sur réservation uniquement

par mail gabriel.yaker@gmail.com  ou par téléphone au 06 70 30 22 39

 

"CHICAGO, année 20,  une histoire de meurtre, de cupidité, de corruption, de violence, d'adultère et de trahison ..."

Dans le Chicago de la prohibition, deux jeunes femmes, VELMA  KELLY, danseuse célèbre et adulée et ROXIE HART qui aspire par tous les moyens à la gloire, se retrouvent incarcérées pour meurtre. Leur seule chance d'échapper à la potence est de monopoliser de façon mélodramatique l'attention des médias grâce à BILLY FLYNN, un avocat roublard et carnassier spécialisé dans ce genre d’affaire.

Le meurtre, c'est le moyen qu'ont choisi les héroïnes, Roxie Hart et Velma Kelly, pour accéder à la célébrité dans un monde où tuer est un art.

La corruption, c'est ce qui caractérise MAMA NORTON, la gardienne de la prison où sont enfermées les héroïnes, même si elle préfère appeler son système la "réciprocité".

La manipulation, c'est l'instrument préféré de Billy Flynn, la star des avocats que les meurtières se disputent.Par son charisme et son éloquence, ce manipulateur-né séduit habilement ses clientes, déstabilise les témoins, hypnotise les journalistes et les jurés.

L'adultère, la cupidité et la trahison sont autant de mobiles de crime, de sujets d'articles à sensation… ce sont aussi autant d'actes que subit passivement AMOS HART, le mari de Roxie, symbole du " pauvre type " qui ne maîtrise aucun événement.

Quant à la violence, c'est celle des personnages et de leurs actes mais aussi celle des mots de cette comédie musicale subversive. 

Chicago  est une satire d'un système judiciaire totalement perverti et du désir illimité de célébrité et de gloire qui caractérise en partie le rêve américain.

Chaque personnage fait partie intégrante de ce processus de déliquescence de la société : des femmes qui tuent pour faire la une des journaux, des journalistes manipulés et manipulateurs, une gardienne de prison corrompue et un avocat véreux. Comme l'affirme ce dernier, le procès devient un "cirque", la Justice, "c'est juste du show-business" qui "fait de toi une star".

A l'heure où les procès médiatiques se multiplient, Chicago et sa métaphore d'un monde sans morale restent profondément actuels.  

Affiche CHICAGO  

Marie COURTEL dans le rôle de Roxie HART

Sophie Da COSTA dans le rôle de Velma KELLY

 Gilles SALLE dans le rôle de Billy FLYNN

 Les remerciements

Juin 2010

Lundi 6 décembre 2010

Quelques photos de ce "premier" spectacle !

Yannick, le Présentateur 

Nath E et Romain Liz et Bernie Les Matons Mama et les prisonnières Mama et les prisonnières

Quelques autres photos très prochainement !

Billy et ses Girls Billy et ses Girls 

 Roxie, Billy, et les Journalistes

Roxie et ses Boys 

Velma fait son show 

Velma fait son show 

Roxie et Billy Flynn 

Le plus grand chapiteau du monde 

Le plus grand chapiteau du monde 

La Classe 

Mister Cellophane 

Roxie et Amos Hart 

Hot Honey Rag 

Hot Honey Rag 

C'est ça le jazz ! 

 

 

 

 

 

Randonnée sauvage Pontoise ( campagne) Dimanche 21 février 2010

 Dimanche 21 février 2010

Nous accueillons, ce matin, Jean, un nouveau randonneur, venu marcher jeudi avec notre groupe, pour la première fois.

Morgane, Marie-Isabelle, André, Bernard, Jean 

Bernard, Jean, Joseph, Micheline, Paula 

Il ne fait encore que 4° et nous sommes malgré tout un groupe de douze, six randonneuses et six randonneurs : la parité !

 Pontoise, quartier des Cordeliers

C'est à Pontoise,  ville d'art et d'histoire, que nous garons nos voitures, dans le quartier des Cordeliers.

Nous nous mettons en marche à 8 h 40.

Randonneurs au départ de Pontoise 

Située sur la rive droite de l'Oise, à environ trente kilomètres au nord-ouest de Paris, Pontoise est une commune d'Ile de France. Elle est le chef-lieu du département du Val-d'Oise, elle accueille une sous-préfecture, et, cas unique en France, la préfecture ne se situant pas au chef-lieu mais à Cergy, ville voisine de Cergy. La ville abrite une des plus importantes cités judiciaires du pays. ( Source Wikipedia )

Jean, Bernard, Annick,Pascale, André 

Mais aujourd'hui, nous ne ferons que traverser quelques quartiers pittoresques comme l'Hermitage Serge remontant sa guêtre ! 

ou le Chou. Le Chemin du Chou est un PR

Côte des Balbufets sur le PR 

En effet, notre randonnée va être cette fois beaucoup plus sportive que culturelle ...

Après la sente des Gratte-Coqs, le Chemin des Mathurins, nous voici maintenant dans la côte des Balbufets.

Micheline 

Et cette côte grimpe vraiment beaucoup !

Joseph, Jean, Bernard, André 

Annick 

Eh oui ... je suis la dernière ... et je souffre !

Marie-Isabelle, Micheline, Jean 

"Tagada Tagada, voilà les Dalton ! "

André, Joseph, Serge, Bernard 

Et du haut de ce mur, Rantanplan les observe !

Rantanplan veille 

Nous sommes au Valhermeil, hameau d'Auvers-sur-Oise.

Van Gogh - La ferme en été

Dans la rue du Valhermeil, nous suivons une partie du " Parcours des Impressionnistes"

Ci-dessus, "la Ferme en été" de  Vincent Van Gogh.

Jean, admirant  

A l'angle de la rue du Valhermeil et de la rue des Roches, Jean observe " Rue à Auvers-sur-Oise" de Camille Pissarro.

Annick 

Pendant que je fais un peu le clown.   Limité à 3,5 t !!!   Cela devrait encore passer !!!

Joseph  

Joseph, en arrêt devant le panneau " Je jardine ma ville ".

Après ce petit aperçu du Parcours des Impressionnistes ... nous aurons bientôt : Le  Parcours du Combattant !

Paula et Richard 

Paula et Richard " nous attendent au tournant " de la Rue des Roches et de la Sente des Jardins.

Restes de neige 

Nous sommes étonnés de trouver encore tant de neige.

Micheline, Marie-Isabelle, Morgane, Pascale 

" Février neigeux, été avantageux " d'après un dicton.

Jean 

Encore un peu de répit pour nous,  après un passage très boueux ... dans un chemin qui a été labouré,

André, Serge, Bernard, Jean 

  nous allons pouvoir faire notre pause, car il est déjà 10 h 20.

Serge nous montre le Buisson Tambourin, qu'affectionne notre ami Bruno, absent aujourd'hui.

Serge, Richard, Joseph 

Malheureusement, ce buisson abrite une décharge sauvage !

Après la rituelle petite collation, qui nous a fort heureusement redonné des forces, nous nous remettons en chemin.

Le plus dur reste à venir !

Richard, Micheline, Serge, Morgane, Marie-Isabelle, Bernard,Joseph 

Ce que nous montre Serge en laisse plus d'un perplexe ...

 Ravine des Molues

Voici la Ravine des Molues, dans laquelle il va nous falloir descendre.

Mais ne nous plaignons pas ! Huit jours plus tôt, et nous aurions eu ceci :

Ravine des Molues sous la neige 

Cette photo a été prise, par Serge, notre guide, le 13 février.

Il était allé seul, en courant, repérer cette belle randonnée qu'il nous offre aujourd'hui. 

 

Micheline descend dans la ravine 

Aucune inquiétude, Serge et Richard vont nous aider à nous surpasser !!!

Paula descend à son tour 

Paula dans la ravine de Molues 

Allez ! On y va ! S'il le faut, on sortira une corde !

Moi, je suis déjà en bas, et photographie ces aventurières !

Paula  

Elle est très expressive dans ces moments-là, notre Paula !

Morgane dévalant la pente 

Morgane choisit de dévaler la pente en courant.

Marie-Isabelle 

La maman, quant à elle, prend plus de précautions...

Marie-Isabelle descend dans la ravine 

... mais garde néanmoins un sourire ravi !  En effet, le terrain est accidenté, mais nous nous amusons !!!

Pascale, retenue par serge 

C'est maintenant le tour de Pascale. Bernard et André ont décidé d'aborder la descente autrement,

Jean, retenu par Serge 

sous l'oeil attentif de Richard.

Bernard, André 

Bernard se sent une âme de Tarzan.

Richard, Serge 

Richard et Serge, nos supers héros, nous rejoignent ensuite.

Serge Superman 

Heureusement que nous avons Superman avec nous !

Groupe de randonneuses 

Tout ça amuse bien les filles !

Joseph, Bernard, André 

Beaucoup moins les garçons on dirait !!!

Morgane en plein vol 

Décidément, Morgane est aérienne !

Pascale 

Pascale, puis

Paula 

Paula,

Annick 

 et moi, chacune dans un style bien différent !

 Randonneurs sur GR

Nous retrouvons un GR ... un peu plus ... disons traditionnel !

Richard, Pascale, Annick 

Pas pour longtemps ... l'aventure n'est pas terminée !

Pascale  

Pascale est tout à fait sereine, et n'a pas l'air de peiner du tout.

Annick 

Cette grande branche me vient en aide.

Morgane, Marie-Isabelle 

Morgane a une mine superbe !

Morgane 

Et après 2 h 45 de marche ( et quelle marche ) notre jeune amie court toujours comme un cabri !

Annick, Marie-Isabelle, Bernard 

Eh oui ... c'est beau la jeunesse ... enfin surtout celle-ci.

Une jeune fille qui n'hésite pas à se lever un dimanche matin, pour aller randonner, ce n'est pas si fréquent ...

J'en connais une autre, qui aurait sûrement adoré cette randonnée !

Randonneurs sur un GR 

Nous voici de nouveau sur un GR.

Randonneurs sur GR 

Richard et Paula, rue d'Ennery à Pontoise 

Une petite pause, ( qui est loin d'être une pose pour Richard !  Clin d'oeil )dans la rue d'Ennery, afin d'attendre les derniers.

Il est 11 h 40 et cela fait donc juste 3 h que nous sommes partis.

Il nous faudra encore gravir une bien longue côte.

Serge devant la Vierge Noire 

C'est sans doute pourquoi, 35 mn plus tard, nous passons un peu vite devant la Vierge Noire.

Sente des Grivières à  Pontoise 

Nous venons de descendre la Sente des Grivières.

Nous tournons à droite dans le Chemin des Bottes, puis de nouveau à droite dans le chemin des Fortes Terres.

Il est 12 h 30 quand nous rejoignons nos voitures. Notre marche a duré 2 h 50.

Enlevons 15 mn ( notre pause et les autres petits arrêts ), cela nous amène à une moyenne de 3,9 km/h.

Cette allure peut sembler bien lente, mais cette randonnée accidentée, de 14 km, présente de nombreuses côtes. 

Nous ne sommes qu'en Région Parisienne, aussi je n'ose parler de dénivelé !

Cependant, Amis Randonneurs, je crois que nous pouvons être contents de nous.

Merci à Serge, notre guide du jour, pour cette randonnée, véritable épopée, qui a changé un peu nos habitudes.

  

 

La danse et moi

J'ai fait beaucoup de danse dans ma vie. D'abord six ans de danse classique lorsque j'étais enfant. Puis un peu de Modern Jazz, alors que j'étais jeune adulte. Enfin, assez tardivement, je me suis d'abord inscrite à un cours de rock, et cela grâce à un ami de randonnée. Patrick, si tu me  lis, tu sauras que tu as été le déclencheur de cette démarche, que j'aurais dû faire depuis bien longtemps : celle de m'inscrire dans un club de danse. J'ai commencé avec le rock,  à Pontoise, puis  à Montigny-les-Cormeilles, à Moisselles, et enfin à Taverny. Vous ne pouvez imaginer mes difficultés au début et cela d'autant plus que j'ai commencé les cours à la fin du mois de mars 2001, alors que les autres élèves avaient commencé en septembre 2000. Ne voulant pas laisser seule à la maison ma fille qui allait juste avoir quinze ans, je l'ai entraînée avec moi. Je ne souhaitais pas qu'elle connaisse la gêne de ne pas savoir du tout danser, ni cette impression désagréable que je ressentais moi-même étant plus jeune, mêlant l'envie et la peur de me lancer, tant mon ignorance était grande. Mais elle faisait de la musique et de la gymnastique, ce qui l'a beaucoup aidée. Nous faisions déjà partie, toutes les deux, d'un Atelier de Comédie Musicale. Nous avons très rapidement progressé. Bien sûr, elle, plus facilement que moi. Grâce également à despartenaires masculins très sympathiques et encourageants. Je n'oublierai jamais l'aide de Jean-Claude, Renald, Daniel, José,  Fred, William et bien d'autres, qui, loin de se moquer de notre complète incompétence des premiers jours, nous ont si gentiment accueillies et mises à l'aise. Notre professeur a tout de suite remarqué ce duo mère-fille très motivé et consciencieux. Au bout de quelques séances,  ( pas plus de quatre, quand j'y repense ... ) il nous a invitées au Moulin de Sannois ! Très vite, il nous a suggéré de rester au deuxième cours, nous qui n'étions que débutantes. Je suivais alors deux cours par semaine, l'un à Pontoise, l'autre à Montigny. Ma fille qui pratiquait la gymnastique et ne venait qu'à un cours au début, a vite fait son choix : celui de pratiquer le rock deux fois par semaine, et d'abandonner la gymnastique. Ce qui nous faisait alors quatre heures de danse par semaine.

J'étais si motivée et appliquée que j'ai progressé très vite ! Moins vite que ma jeune fille, bien sûr, qui elle, est devenue, à peine dix-huit mois plus tard, la partenaire du professeur. Nous avons suivi plusieurs week-end de danse, à Criel sur Mer, puis à Houlgate. Cela représentait environ 10 heures de danse, ce qui nous permettait de progresser encore plus vite. Je suis ou plutôt j'étais enseignante, et rien ne me plaît davantage ... qu'enseigner, y compris la danse. Ce qui n'a pas échappé à notre professeur, qui me chargea bientôt d'accueillir et de m'occuper des débutants qui arrivaient en cours d'année, aussi bien en rock  au début, qu'en salsa par la suite. Filles ou garçons, il fallait bien que je m'adapte ! J'ai, par la suite, " fait le garçon " lorsqu'il manquait des partenaires masculins. Puis, notre cher prof me confia, plusieurs années de suite, les groupes de débutants, en rock et en salsa, lors des week-end de danse qui avaient lieu à Criel sur Mer vers le mois d'avril ou de mai.

Criel, avril 2005 

Criel, 1er mai 2006 

Criel, 30 avril 2006 

Cours de salsa, les élèves sont très appliqués !

 

Thé ou café PETITE PAUSE .... !!!

C'est grâce à notre professeur de rock, que je fis, toujours en compagnie de ma fille, mon tout premier voyage. Nous avions commencé depuis quelques mois à apprendre la salsa et c'est en Martinique, que nous sommes parties en février 2003, pour un stage de danse. Le rock était assuré par notre professeur, et la salsa, par un de ses amis qui est cubain.

 

Puis, nous avons ajouté la salsa,  ( j'en reparlerai... )

Je me suis inscrite ensuite à un cours de danse de salon ( paso, tango, chachacha, rumba, quickstep, valse, valse lente, ... j'en oublie sûrement )

Osny, valse avec Marc, juin 2006  

La valse  n'a jamais été mon fort ...

 

Et une pause était plus que nécessaire tant la tête me tournait !

Othis, avril 2006 

En avril 2006, je me régalais dans les soirées dansantes ...

 

Un madison à Othis, avril 2006 

Le madison et ses nombreuses variantes me plaisaient beaucoup.

1er janvier 2007, Le Moulin d'Us 

Même le disco ne me faisait plus peur !!!

J'ai fait aussi un peu de country.

Country, novembre 2007, Taverny Country, novembre 2007, Taverny 


A une époque, je faisais plus de 10 h de danse par semaine. Ai-je trop tiré sur la corde ? Une maladie neurologique s'est déclarée en 2006 et j'ai dû tout arrêter. J'avais des vertiges et je ne pouvais plus tourner. Mes jambes ne répondaient plus. Maintenant, j'ai pris beaucoup de poids, avec l'arrêt  de la danse, l'âge et le médicament. Aussi, cela me gêne beaucoup pour danser, et je me fatigue très vite. 


C'est la troisième année maintenant, que je mets en mouvements les chants de nos comédies musicales, que je crée des "chorégraphies" ou que j'en adapte qui sont déjà existantes. Je les enseigne ensuite au groupe, avec qui, chaque année nous montons un spectacle.
Pour l'instant, je réussis encore au moins ça ... Cela me prend beaucoup de temps et d'énergie ... Mais, ça a le gros avantage de me détourner de mes soucis et surtout de me permettre d'être encore ... un peu dans la danse.