musique

Message de SUGAR LAB

Ils ont réussi !!!! Ils avaient 60 jours pour réunir la somme nécessaire à la réalisation de leur projet ...

OBJECTIF ATTEINT !

Message de Sugar Lab

10881507 1019910924692194 7497901349316620763 n

MERCI ENORMEMENT!!!!

ON VA POUVOIR VOUS FAIRE UN SUPERBE ALBUM DANS DE BONNES CONDITIONS !!!!!

Allez, à nous de jouer, il ne nous reste plus qu'à : enregistrer, s'occuper du visuel, mixer, masteriser, répéter et on en passe !

Kxoj2iuf

On vous souhaite à toutes et à tous une bonne année 2015, et on se retrouve très vite avec un tout nouvel album !!!

Pour tous ceux qui ont contribué, encore un énorme MERCI et on vous recontacte fin mars pour vos contreparties

Le piano et moi : une histoire d'amour

Le piano et moi : une histoire d’amour

Images2ug5mk6i

Lorsque j’étais enfant, j'ai toujours rêvé de jouer du piano, mais mes parents n'étaient pas assez aisés pour me faire prendre des leçons. Nous étions trois enfants et habitions un appartement tout en haut d’un immeuble, où il n'était pas vraiment possible de mettre un piano. De toute façon, il n'en a même jamais été question.

Images5ei54hx9

Il y a plus de vingt ans, j’avais été consultée juste avant mon anniversaire pour  savoir ce que j’aurais aimé comme cadeau.

J'avais répondu spontanément : un piano ! Je passais une dizaine importante cette année-là…

Seulement voilà... c'était à peu près deux ans avant que ma vie change radicalement et en fait de piano, on m'a offert une magnifique commode en chêne massif, ainsi qu’un grand miroir. Je n'avais jamais compris pourquoi, mais à l'époque, je n'ai pas posé de question, je n'ai pas réagi. Sans doute un piano était-il trop cher ? Pas plus cher cependant qu’un voilier mais ça, c’est une autre histoire…

J’ai compris par la suite qu’il y avait sans doute une autre raison dont je ne peux faire état ici.

A mon grand désespoir, notre famille est devenue ce que j’appelle une "famille décomposée".

Une longue période de ma vie est restée silencieuse … Je veux dire que même la musique m’était devenue insupportable.

Je ne lisais plus non plus, je n’écrivais pas vraiment ce qui pourtant m’aurait sans doute soulagée.

Deux décennies plus tard,  j’ai enfin réalisé mon rêve. Pourquoi avoir tant attendu ?

Sans doute n’avais-je pas pour habitude de m’occuper suffisamment de moi, de mes propres désirs, trop occupée à satisfaire autant que possible ceux de ma famille.

Au mois d’avril 2013, suite à un accident survenu à ma belle-fille, j’ai dû conduire ma petite-fille à ses leçons de piano et son professeur a gentiment accepté ma présence à tous les cours. J’ai également aidé pour le travail à la maison et poser mes mains sur le piano a fait ressurgir en moi cette envie. Il n’en fallut pas plus pour que je décide de faire l’achat d’un piano numérique.

Et le 16 mai 2013, le piano était chez moi. Enfin ! 

Dsc06243

J'ai acheté une méthode et j’ai commencé seule l’apprentissage de ce merveilleux instrument.

Au mois de juin, alors que j’allais partir en vacances, j’étais profondément triste à l’idée de quitter mon piano.

Ne pas pouvoir jouer pendant quinze jours me paraissait intolérable.

Un de mes amis, pianiste depuis de longues années, m’a alors conseillé l’achat d‘un petit clavier numérique de 61 touches que je pourrai facilement transporter. Il m’avait également mise en garde contre le fait qu’interrompre deux semaines un apprentissage aussi récent risquait bien de me faire perdre tout ce que j’avais déjà eu bien du mal à étudier seule. Je n’ai pas mis beaucoup de temps à me décider. Et quelques jours plus tard, mon piano avait un petit frère !

Img 0601

Depuis ce petit clavier m’accompagne dans tous mes déplacements. En vacances dans l’Aude au mois de juin, il était avec moi ! Lors de ma semaine chantante à Alès, dans le Gard il m’a suivi ! Sylvie, une amie d’enfance nous a acceptés chez elle quelques jours mon clavier et moi ! Et je lui ai donné mon premier petit concert ! Merci Sylvie de m’avoir écoutée, et encouragée !

A chaque hôtel où je faisais étape lors de mon périple estival, le clavier s’invitait dans ma chambre. On ne se quittait plus !

Je travaillais donc quotidiennement pendant quatre mois, avançant à mon rythme, et prenant déjà du plaisir à jouer quelques petits morceaux assez simples.

02d17af6

En septembre 2013, je suis allée passer une semaine dans le Var, chez une amie de longue date. Même s’il y avait peu de place dans sa chambre qu’elle m’avait gentiment laissée, je jouais accroupie, les fesses posées sur mon vanity case ( le pauvre ! ) et le clavier posé sur le lit.

Georgette, toi aussi je te remercie, tu as écouté si gentiment les quelques morceaux que je jouais si maladroitement !

A09fd496

C’est chez toi, chère amie, que j’ai reçu un coup de téléphone qui allait m’aider à prendre une décision très très importante.

«  J’ai un créneau avec mon meilleur professeur de piano, le jeudi à 16 h 10, tu le prends ? » 

Pas un seul instant d’hésitation de ma part, juste un « ouiiiiiii » retentissant et un immense sourire !

Images6cwzbfsb

Mon amie a bien senti qu’il se passait quelque chose…                         

Le 19 septembre 2013, c’est avec une immense émotion que je suis entrée dans cette petite salle où le professeur m’attendait pour ma première leçon de piano.

Imagese3axk9vy

Je le connaissais et l’avais déjà entendu jouer lors d’un concert des professeurs auquel j’avais assisté au mois de mars 2012.

Il n’était malheureusement pas le professeur de ma petite-fille, pourtant c’est lui qui était présent auprès d’elle lorsqu’elle a passé une audition en janvier 2013.

Et elle n’aurait sans doute pas abandonné le piano si c’était lui qui le lui avait enseigné.

J’étais toute tremblante lors de cette première rencontre avec mon professeur.

Terriblement anxieuse et follement heureuse à la fois.

Et mon tout premier morceau a été le Prélude n°1 de Bach. Quel plaisir !

10421536 248500142009031 1749210705649437508 n

Un grand merci à lui pour ce beau choix.

Il m’a fallu commencer à apprendre à lire les notes en clé de sol puis en clé de fa.

Clave de sol y fa

Mes connaissances en solfège sont plus que limitées, mais je compte bien y remédier.

Parallèlement, j’ai suivi un cours de formation musicale.

L’année a passé très vite, et j’avoue avoir eu beaucoup de crainte à rester les deux mois sans continuer les cours.

Je n’ai bien sûr pas interrompu le piano et mon petit clavier a suivi ma route pour son deuxième été en ma compagnie.

J’ai travaillé avec application pendant ces deux longs mois.

Je ne voulais surtout pas oublier les dix-sept morceaux que j’avais étudiés de septembre 2013 à juin 2014.

Love music wallpaper 19

Le 16 septembre 2014, c’est avec grand plaisir que j’ai retrouvé mon professeur … 

Et à chaque période de vacances, l’élève appliquée que je suis attend la rentrée avec impatience.

Monsieur Mon Piano, ma vie a changé depuis TOI !

Images