Lavoir

Delincourt, je guide !

Dimanche dernier,  c'était Pâques. Aussi comme chaque année, notre randonnée s'est faite le lundi et, chose extrêmement rare, c'est moi qui l'ai guidée ! Nous étions douze et j'ai ramené tout le monde ! 

RV Parking de la Gare à Osny

Ci-dessus, notre rendez-vous à Osny. Et ci-dessous, le point de départ de notre randonnée à Delincourt.

Annie, Maryse, Elena, Caro 

Delincourt est vraiment un magnifique village et j'aime beaucoup cette balade ... Nous nous garons juste après l'église et l'école, à côté du lavoir.

Maryse, Elena 

Le temps est assez ensoleillé déjà, mais la température un peu fraîche pour Elena !

Richard à Delincourt 

En quittant le parking, nous partons à droite, laissant derrière nous l'église de Delincourt.

Montée des Groux 

Un peu plus loin sur la droite, nous empruntons la Montée des Groux qui va bien vite nous réchauffer.

 

Pour l'instant, je suis encore devant ...

Richard, Elena, Annick 

... mais pas pour bien longtemps ! Les côtes ne sont pas mon fort !

Richard, Elena, Caro, Annick 

Serge, pourtant bien en arrière au départ, est monté en courant !

Annie, Valérie 

Bientôt, nous traversons le village de Chambors.

 

Suivez la guide ! Je n'ai aucune hésitation ...

Caro 

Même si plusieurs randonneuses connaissent bien le parcours, pas une ne me donne d'indication, n'est-ce pas, Caro ?

Tamaris à Chambors 

Je suis absorbée par ma carte et par les points de repères que je dois prendre pour en rendre compte le plus souvent possible à Richard qui me supervise ! Cependant, je prends malgré tout des photos. Impossible de résister à ce beau tamaris !

Richard devant 

Il me faut courir un peu devant pour prendre aussi mes marcheurs !

église de Chambors (60) 

Nous passons devant l'église de Chambors puis nous prenons à droite.

Escalier à main à Chambors 

Jetons un petit coup d'oeil à ce bel escalier à mains...

Escalier à mains et cave à Chambors 

... même si certaines pipelettes ont une conversation si animée qu'elles l'ignorent totalement !

Maria, Caro, Elena 

... tandis que d'autres, habituées à cette randonnée, ne lui jetteront pas un regard, préférant m'offrir leurs sourires !

Lavoir à Chambors 

L'épreuve du passage du lavoir est infligée à Annie, nouvelle marcheuse parmi nous.

Annie devant le Lavoir à Chambors 

 Maria, une de nos plus anciennes adhérentes, s'amuse à passer le ruisseau de la même manière.

Maria près du Lavoir de Chambors 

Tandis qu'Antoine se demande si nous n'allons pas "passer le réveillon là-dessus" !

Antoine 

Vite, il me faut hâter le pas ! Caro et Richard marchent en tête ... et du coup, je ne guide plus rien du tout !

Richard et Caro sur la D166 à Chambors 

Nous allons quitter la D166 pour suivre la direction Gisors.

Quelques centaines de mètres plus loin, nous trouverons un chemin qui recoupera plus loin une Départementale.

Serge, Annie  

Serge a confié à Annie une carte. Aurions-nous encore une "guide stagiaire" ?

 

Puis le chemin vient juste narguer un peu la route que bien sûr nous délaissons.

Pause des randonneurs après Chambors 

Pour faire la pause, je choisis un endroit avec un peu d'ombre, du soleil et des bosquets pour nos marcheuses.

Il est presque 10 h 30 et c'est le partage de gourmandises !

Echange de gourmandises 

Antoine nous offre des petits chocolats de Pâques, Annie propose des confiseries vietnamiennes, Valérie des bananes séchées.

Maryse se délecte de son éternelle banane tout en décidant de boycotter la prochaine rando de Pâques !

Annick, Annie, Maria 

C'est que notre Antoine fait plusieurs tours ! Lapins, poissons, tortues et autres chocolateries pascales : tout doit disparaître !

Elena  

Aïe ! Aïe ! Aïe !  Calories dépensées ... calories déjà regagnées !!!

Catherine 

Allez debout Catherine, on y va ... et pour la peine, nous allons forcer un peu l'allure !

Champ fleuri 

Un dernier regard vers ce joli champ de pissenlits et nous reprenons notre marche.

 

Nous retrouvons la D166, que nous allons suivre jusqu'à Lattainville.

Château de Lattainville 

Nous passons devant le " Château". Pour plus d'informations, ne manquez pas de suivre ce lien :

http://www.marcheplaisir.com/blog,randonnee-delincourt-jeudi-1er-octobre-09,173571.html

Voici encore celui que j'appelle désormais "mon arbre" ...

Mon arbre à Lattainville 

Comme il est beau à cette saison ! En bas de la côte du Château,

Maria, Antoine, Valérie, Annie 

je n'ai aucune hésitation, c'est à droite qu'il faut tourner

église de Lattainville 

Nous arrivons au-dessus de la rue où est située l'église de Lattainville.

Richard devant la glycine 

Avant mon regard, ce sont mes narines qui me signalent la présence de cette glycine qui embaume. Inmanquablement la glycine m'évoque une chanson de Serge Lama ...

Nous prenons ensuite à gauche la rue de Delincourt,

et nous passons très près du village, que nous aurions pu rejoindre en cinq minutes si nous avions décidé de tourner à gauche.

 

Mais il aurait été dommage de se priver de ce qui suit ...

Catherine, Maria 

D'ailleurs nous sommes tous d'accord pour faire ce détour, même si le groupe s'étire un peu.

Marcheurs du côté de Delincourt 

Il commence à faire sérieusement chaud et cette montée est tout de même bien longue.

Annie, Antoine 

Annie et Antoine ferment la marche.

Cytises 

Pour Richard, ces belles fleurs de cytise. Mais surtout cet extrait qui lui rappellera sans doute quelque chose :

Une fois, s'avançant au bord d'un plateau, une fleur de cytise aux dents, elle aperçut en bas, tout en bas dans la plaine, la maison de Mr. Seguin avec le clos derrière. Cela la fit rire aux larmes.
- Que c'est petit ! dit-elle ; comment ai-je pu tenir là dedans ?

Le cytise fleurit en mai juin. Ses fleurs jaunes d'or sont regroupées en grappes pendantes qui peuvent atteindre 30 cm. Toutes ses parties sont toxiques; l'ingestion des graines est, paraît-il, mortelle ! 

Mais alors, elle était déjà condamnée la Blanquette !

Valérie, Antoine 

Pour éviter de trop suivre la route, nous avons suivi un PR indiqué sur la droite...

 

... mais brusquement, plus de chemin ! 

Il nous faut redescendre vers la route et passer des clôtures qui fort heureusement s'ouvrent à notre passage.

Passage de barbelés 

Cela ajoute du piquant à notre randonnée ! D'ailleurs, cela pique vraiment !

 

J'évite soigneusement les orties, jusqu'au moment où je recule pour prendre une photo ... Aïe !

 

Bientôt nous entrons dans Delincourt,

De retour à Delincourt  

où nous retrouvons le fameux "libre service" ...

Catherine à Delincourt 

Libre service    Bouquet 3 €   Catherine s'approche ...

Serge, Maria 

Approchons-nous encore un peu ...

 

D'autres produits sont proposés, comme des confitures ou de la rhubarbe.

Micheline et Maryse 

Micheline et Maryse observent la scène,

Annie, Richard 

tandis qu'Annie tente de se situer sur la carte, puis

 

elle s'approche elle aussi, mais ne s'attarde pas.

Richard attend Annie 

Valérie, Richard et moi partons devant et nous voici prêts a affronter le Raidillon d'Egremont ou le Rédillon d'Egremont !

En effet, deux pancartes différentes nous indiquent ce que je qualifierai de "belle grimpette".

Valérie, Annick, Richard, Annie 

Mais Richard attend à l'intersection afin de ne pas "semer" le reste du groupe. Ce qui me permet de monter à mon rythme,

Annick à Delincourt 

et de m'octroyer une petite pause à mi-côte.

Maria, Maryse, Richard 

Voici le reste de la joyeuse bande qui s'annonce...

Maria, Maryse, Richard, Micheline, Catherine, Antoine 

De là où je suis, je peux admirer toutes les fleurs qui m'entourent.

Rodhodendrons 

Parmi elles, ces rhododendrons.

Maria, Maryse, Antoine, Richard  

Mes amies randonneuses sont très fleuries aussi ...

Maria 

... comme Maria qui a assorti son bouquet à son tee-shirt !

Elena et la rhubarbe 

Elena est plus fruitée ... Deux kilos de rhubarbe à bout de bras, voilà qui va continuer de muscler notre marcheuse acharnée.

Maria, dans la sente d'Egremont à Delincourt 

Puis nous empruntons la charmante sente d'Egremont,

Maria, Maryse colorée à souhait par une splendide végétation

 

Caro, Valérie, Richard 

     C'est vraiment un régal  à cette saison !       

Valérie, Richard 

Richard à Delincourt 

 

 

 

 

 

 

Maryse, Antoine, Catherine 

 

La sente se termine par quelques "marches"

Antoine 

Je me poste là, et il ne reste plus qu'à attendre que mes amis défilent les uns après les autres...

Catherine à Delincourt 

Catherine aussi a acheté de la rhubarbe ....

Valérie dans la rue Mynville à Delincourt 

Valérie craint de me cacher la pancarte de la rue Mynville ... Ce village a de très jolies pancartes de rues  et j'aime les photographier, mais j'aime aussi que mes "personnages" soient dessus, et Valérie m'offre là un bien joli sourire ! 

Richard devant La Hurlerie à Delincourt 

Là, nous sommes dans la rue Moucheuse et passons devant la Hurlerie. Chaque fois j'y remarque la statue au-dessus du porche, sans avoir encore d'indications sur elle.

Merci à mon Richard de me rappeler la signification des numéros de rue dans ce village. Je ne m'en souvenais plus et étais intriguée par les numéros à trois chiffres... Autrefois, la numérotation des habitations dans les villages indiquait la distance en mètres qui les séparait de l'église.

Pigeonnier à Delincourt 

Impossible de ne pas remarquer sur notre droite ce pigeonnier,

Viel escalier de pierres

par contre il faut regarder à gauche,  par-dessus un grand mur de pierres pour découvrir ce viel escalier.

Elena, Caro 

A cet endroit, nous nous demandons s'il ne serait pas possible d'emprunter un petit chemin sur la gauche, juste avant la croix,

Valérie, Richard 

... juste histoire d'apporter une autre petite variante à la randonnée.

Maria, Richard, Annie, Antoine 

Mais là, je laisse faire les "spécialistes" ! Pendant que Richard étudie la carte, Serge est parti en reconnaissance.

Antoine, Catherine 

Mais le chemin semble privé et n'aboutir qu'à une habitation. Antoine a délesté Catherine de sa rhubarbe. Deux kilos dans la main, ce n'est pas rien ! Mais notre ami est solide comme un roc !

Elena au Carrefour de la Croix 

Elena marche en avant, sa rhubarbe sur l'épaule ! La voici devant le Carrefour de la Croix. Nous approchons du but.

église de Delincourt 

Voici l'église de Delincourt,  

école primaire de Delincourt 

  et juste à côté, l'école primaire.

Caro à Delincourt 

Elena, Valérie, Richard, Antoine et moi sommes très en avant.

Caro arrive derrière, suivie de Serge. Derrière nous, le groupe est étiré, mais chacun sait que l'arrivée est proche

et il n'y a plus moyen de se tromper.

Delincourt 

Pour une fois, le petit parking situé à côté du lavoir était bien plein.

J'ai dû me garer un peu plus loin, juste en face de cette habitation qui a gardé l'ancienne enseigne d'une boutique,

sur laquelle on peut lire :

La Vallée - Mercerie- Jouets- Buvette - Alimentation 

C'est sur cette photo que je vous souhaite à tous une belle semaine, si possible aussi ensoleillée que ce beau lundi de Pâques!

à bientôt sur Marche Plaisir !

 

 

 

 

Randonnée Arronville Dimanche 13 mars 2011

Le gris du ciel aurait-il découragé nos vaillants randonneurs du dimanche ? Nous ne sommes que huit ce matin. Il fait relativement doux : 12 ° quand je quitte la maison. Après une semaine un peu difficile, je ne suis pas vraiment très en forme, mais je dois honorer une promesse que j'ai faite ...

Arronville, Foyer rural 

Nous garons nos voitures à Arronville, à proximité du Foyer Rural, dans l’Impasse des Claquets. Le Foyer Rural est une construction moderne que ne doit pas reconnaître mon amie virtuelle, originaire d'Arronville, à qui je dédie ce petit reportage aujourd'hui.

Sente de l'école à Arronville 

Peut-être a-t-elle emprunté un jour, tout comme nous,  la Sente de l'école...

Rue de la Mairie à Arronville 

... puis la Rue de la Mairie...

Mairie d'Arronville 

... pour se rendre à l'école primaire qu'elle fréquentait, il y a de cela ...

Serge devant l'école d'Arronville

...une cinquantaine d'années.  Lorsque nous passons devant l’église, le clocher  indique 9 H.

Rue des Granges à Arronville 

Nous bifurquons dans la Rue des Granges.

Rue des Granges à Arronville 

La Poste qui est située dans cette rue me déçoit plutôt. Mon amie Nanounette n'a pas dû la connaître ainsi.

L'église d'Arronville 

De là, nous avons une meilleure vue sur  l’église Saint-Pierre-et-Saint-Paul d’Arronville. Cette église est construite sur une nécropole mérovingienne qui fut mise au jour en 1858.

Chemin partant d'Arronville 

Une jolie côte nous permet de très vite nous échauffer !

Pour ma part, je la monte plutôt lentement, car je sais bien que c’est beaucoup plus sage en début de randonnée.

Richard loin devant 

Nous traversons bientôt la D927. Richard a déjà pris de la distance sur le groupe.

Maryse, Janine, Paula, Elena, Serge, Olivier 

Dès que nous sommes sur le plat, j’accélère le pas et je finis par le rejoindre.

 Richard

 A cet endroit, de nombreux faisans et poules faisanes détalent à notre approche.

randonneurs dans le Vexin 

Nous tournons à angle droit et prenons le chemin à droite. 

Je me retourne pour quelques photos, puis je m’accroche !

Mon fiston a vraiment de belles enjambées et il ne faut pas que je lâche !

Elena et Olivier 

Je sais que derrière moi, Serge continue sa mission de reporter photographe assistant !

Elena et Olivier 

Nous parcourons de nombreux kilomètres en plaine, et nous sommes en plein vent.

Maryse, Janine, Paula 

Il n’est pas très facile de trouver un endroit agréable et en même temps bien abrité.

Elena et Olivier séquence mouchage 

Les nez coulent et c’est autant une pause « mouchoir » qu’une pause « cassse-croûte » !

Richard et moi à la pause Richard et moi à la pause

Tant pis, notre arrêt ne durera pas très longtemps. Juste le temps d’avaler notre traditionnelle banane (n’est-ce pas Paula et Maryse ? ) et aussi de goûter une petite fraise séchée que m’offre Richard.

Elena et Olivier 

Et très vite, nous voilà repartis. Comme à son habitude, son casse-noix à la main, Richard continuera de manger en marchant !

Annick et son fiston 

Et alors là, une prouesse de Serge : 

Annick et son fiston 

Une photo qui me plaît particulièrement et qui mérite une place d'importance !

Richard traverse la D 927 en direction de Ménouville 

Voici à nouveau  la D927 que nous retraversons pour prendre la direction de  Menouville. 

Richard, Serge 

Le nom de Menouville provient du nom germanique Minn-wulf et du latin villa, domaine. ( source Wikipedia )

Serge et Richard 

Le Domaine de Balincourt s'étend sur deux communes limitrophes ( Arronville et Menouville)

Annick à Ménouville 

A la sortie du domaine de Balincourt, qui s'étend sur les communes d'Arronville et de Menouville, le Sausseron se déverse formant une mare pour le plus grand plaisir de quelques canards.

Richard devant le Lavoir à Menouville 

Il alimente le Lavoir du Moulin, qui est accolé au mur du Château.

Serge à Menouville 

Les villages que nous traversons, lors de nos randonnées, ont, la plupart du temps, conservé leurs lavoirs.

Richard et moi devant le Lavoir du Moulin à Menouville 

Le lavoir est pour moi un élément du patrimoine que j'affectionne particulièrement. Facile d'accès, je le trouve toujours joli.

Sans doute évoque-t-il pour moi le meilleur lieu de sociabilité féminine, où malgré le dur labeur, la convivialité était de mise.

Elena, Olivier à Menouville 

Et comme on ne peut pas être à la fois au Lavoir et au Moulin ...

Paula, Janine, Maryse, Richard, serge 

... Je n'ai pas pris de photo du Moulin !

Paula, Richard, Maryse, Janine 

Après la Rue du Moulin, voici la Rue du Château, qui grimpe...

Richard et moi, Rue du Château à Menouville 

... qui grimpe ...

 vieille enseigne à Menouville Olivier et Elena

Sur un mur, je découvre cette vieille enseigne.  Nous approchons de la Ferme du Château,

 Ferme du Château à Menouville

 ...dont on découvre d'abord le pigeonnier, constitué d'une tour octogonale à la toiture débordante, assez différente de celles que l'on voit d'ordinaire dans le Vexin.

  Entrée du parc du Domaine de Balincourt

Sur notre droite, c'est probablement une des entrées du parc du Domaine de Balincourt.

Entrée du parc du Domaine de Balincourt 

Elena devant la Ferme du Château à Menouville  

Porte en bois Ferme Manoir à Menouville 

L'entrée de ce manoirr féodal, délimitée par un mur d'enceinte, se fait par un porche, dont le pignon a gardé le reste d'une cheminée. Un grenier réunit les deux bâtiments.  

Ferme du Château à Menouville 

L'un des bâtiments supporte le pigeonnier.

Menouville a été le lieu de nombreux tournages de film, dont "Blanche Maupas" , avec Romane Bohringer et Thierry Frémon.

 La Ferme du Château à Menouville 

Certains habitants du village ont même été figurants dans ce téléfilm tourné en 2009, retraçant l'histoire de Théophile Maupas, fusillé "pour l'exemple", pendant la première guerre mondiale.

 

Ferme du Château à Menouville

Nous tournons à droite, en suivant le mur d'enceinte du Domaine.

 

 

 

Le Domaine possède de nombreuses fabriques. 

Une fabrique de jardin est une petite construction à vocation ornementale prenant part à une composition paysagère au sein d'un parc ou d'un jardin. Elles servent généralement à ponctuer le parcours du promeneur ou à marquer un point de vue pittoresque. (Source Wikipedia )

  

Ici, nous apercevons l'Arche,  qui est alignée dans l'axe de l'allée du château.

l'Arche du Domaine de Balincourt  

Approchons-nous un peu plus afin de mieux voir les statues sur l'Arche.

Les statues sur l'Arche ( Domaine de Balincourt) la Tour ( Domaine de Balincourt )

Statue dans le Domaine de Balincourt la Tour ( Domaine de Balincourt )

Ci-dessus, deux autres "fabriques" que l'on peut apercevoir depuis le chemin où nous nous trouvons.

Le Temple du Domaine de Balincourt  

Serge qui est resté très en arrière a photographié ce que je crois être le Temple.

Maryse et Paula  

Nous sommes toujours le long de l'enceinte du Domaine.

Elena,Olivier 

En haut de cette côte, une courte pause va permettre aux derniers marcheurs de rejoindre le groupe.

Arronville 

Une demi-heure plus tard, nous sommes de retour à Arronville.

Rue de la Croix, et rue de la couture 

Je me tourne pour voir arriver mes amies marcheuses, et pour prendre quelques photos de ces rues qui évoqueront peut-être des souvenirs à Nanounette... Rue de la Croix, rue de la Couture ...

Janine, Maryse, Paula 

Puis cette rue qui porte le nom d'une grande figure de la résistance : Emmanuel d'Astier de la Vigerie, écrivain, journaliste et homme politique français, mort à Paris en 1969 et inhumé au cimetière d'Arronville.

Elena, Serge 

Nous traversons pour rejoindre la rue de Margicourt

Richard, Olivier, Elena 

Quelques centaines de mètres plus loin, à droite, une petite ruelle va nous ramener non loin de notre point de départ.

Paula, Janine, Maryse, Serge 

Il nous faut emprunter ce petit pont de bois,

Richard 

...pour franchir le Sausseron.

Maryse, Janine 

Suivez-nous, nous arrivons bientôt !

Janine, Olivier, Serge

Fort heureusement pour moi, car j'ai sous les pieds un échauffement qui commence vraiment à devenir insupportable.

 

Ouf ! C'est la dernière longueur !

Foyer Rural d'Arronville 

Il est 11 h 47 lorsque nous retrouvons nos voitures. J'ai hâte d'enlever chaussettes et chaussures !

Je laisse le soin à Richard de conduire. Mes pieds me font trop souffrir ... pourtant nous avons marché à peine 3 h.

Sans doute ai-je marché un peu trop vite en voulant suivre le rythme de Richard !

à bientôt les amis !

Une petite visite sur ce lien vous permettra de voir ou revoir la randonnée autour d' Arronville, du 24 septembre 2009

http://www.marcheplaisir.com/blog,randonnee-arronville-jeudi-24-septembre-09,171613.html

Et gros bisous à Nanounette !

 

Marche Nordique (7)

Mardi 1er mars 2011, suivi prochainement de Vendredi 4 mars 2011

Mardi 1er mars 2011

Il fait bien froid ce matin ! Aussi, c'est à 9 h 30 très précises que nous nous mettons en route !

Micheline, à gauche 

Elena, qui est arrivée un peu après l'heure de départ, a fini tout de même par nous rattraper !

Elena, Sylvie, Maryvonne

Comme d'habitude, nous marquons une courte pause en haut de la côte après notre pointe de vitesse autour du petit étang. Deux ou trois tours ... Ce qui a permis aux retardataires de pouvoir nous rejoindre.

Lionel, Henri, Roselyne 

Dominique, Maryvonne, Michèle, Micheline 

Je vous présente les 3M !!!

Maryvonne, Michèle, Micheline  

Maryvonne, Michèle, Micheline !

Sylvie, Maryvonne, Michèle, Micheline 

Sylvie aussi vient de nous rejoindre.

Micheline, Dominique 

Micheline et Dominique suivent le chemin, le long de l'Oise, en tentant d'éviter la boue.

Micheline, Dominique 

Me voici ! Vous allez pouvoir rire de ma dégaine Et cela grâce à Micheline que je remercie !

Annick

Large caleçon, par-dessus collant bien chaud, et voilà le look !

Pas mal, n'est-ce pas ? Remarquez quand même l'harmonie de couleurs !

Geneviève, Dominique 

Quelques étirements sont toujours pratiqués à la fin de notre marche.

Dominique, Michèle 

Michèle, Micheline, Geneviève,  

Allez, Mesdames, poussez, poussez !

Michèle, Micheline, Geneviève, Henri 

Nous rejoignons nos voitures.

Lionel, Henri, Sylvie 

Au revoir Sylvie 

Au revoir Sylvie ! Au revoir tous mes amis marcheurs ! A demain, se disent les uns.

Quant à moi, je vous retrouverai vendredi matin.

à bientôt !

Vendredi 4 mars 2011

La Passerelle à Cergy 

Temps splendide ! Une belle balade avec nous, ça vous dit ?  Alors suivez-nous sur la Passerelle...

Marei-Hélène, Caro, Danièle 

Ensuite, à droite, on passe sous ce "porche".

Marie-Hélène 

Coucou les filles !

Caro 

Puis un joli passage où chacun choisit de faire tous les virages ...

Lionel, Dominique 

ou non ... C'est ainsi que je me retrouve soudain devant Lionel et Dominique ...

Elena, Maryvonne 

...devant Elena et Maryvonne. Pratique pour prendre les marcheurs en photo de profil et pouvoir ainsi observer le port de chacun !

Lionel, Dominique, Danièle, Roselyne 

Remarquez la jolie démarche de Danièle !

Roselyne, Marie-Hélène 

Tiens, tiens ! Il semblerait que je ne sois pas la seule marcheuse à avoir "coupé ses virages" !

Caro, Maryvonne, Sylvie, Elena 

Et voici bientôt que ...

Dominique, Lionel 

... nos messieurs sont derrière ! Le long de l'Oise, l'envie me prend de ralentir ...

Sylvie 

... et d'attendre que chacun de ceux qui sont derrière moi franchisse ce joli petit passage ... D'abord, Sylvie,

Maryvonne, Lionel, Dominique 

 ... puis Maryvonne, Lionel ...     

Dominique 

... Dominique, et ...

Danièle 

... Danièle. 

Petite pause 

Arrivés à Vauréal, nous nous accordons une courte pause pour reformer le groupe et nous repartons bien vite.

Danièle, rue des Dames Gilles à Vauréal 

Enfin... pas si vite que cela, car la jolie rue pavée des Dames Gilles ne nous permet pas de planter les bâtons, et pourtant, cela nous aiderait bien à venir à bout de cette belle côte. Certains de nos marcheurs ont ajusté leurs embouts tous terrains et sont déjà bien loin devant nous. Ont-ils tout de même jeté un regard au Lavoir des Dames Gilles ?

Dominique 

En haut de la rue des Dames Gilles, nous avons tourné à droite dans la rue Nationale, puis nous avons pris, à gauche, la rue du Pressoir.

Puis nous avons traversé la rue Amédée de Caix de Saint-Aymour, pour rejoindre la Sente Bien-Aimée, que nous quitterons ensuite,

Sente des Gisors et des Gats 

... pour suivre cette autre sente ...

Danièle 

Nous arrivons à Jouy-le-Moutier par le Chemin des Doucerons...

Maryvonne, Caro, Chemin des Doucerons 

 et nous prenons à droite la rue de la Gare, que nous laisserons un peu plus loin pour

Chemin de Derrière les murs 

... le Chemin de Derrière les Murs. A cet endroit du parcours, j'ai quelques hésitations ...

Caro, Maryvonne 

Nous avons franchi cette grille et traversé le Jardin Lapresté, d'où nous avons pu admirer l'église de Jouy-le-Moutier.

Caro, Maryvonne et l'église de Jouy le Moutier Caro et le puits dans le Jardin Lapresté à Jouy le Moutier

En quittant le jardin, nous passons devant un monument aux morts, et en face, je signale à mes amies cette maison qui a gardé les traces de son passé ... Le groupe est parti à gauche ...

Ancienne Devanture à Jouy 

Je me retourne pour un regard sur l'entrée de l'église, mais je suis à contre-jour et n'ai pas assez de recul...

L'église de Jouy à contrejour   

Photo quand même ! Mais, pendant ce temps-là, mes compagnons de marche, eux, ne ralentissent pas !

Vite, je les rejoins alors qu'ils tournent à droite dans la rue de la Fontaine Bénite. Je les vois s'engager à gauche juste après

Caro et Maryvonne devant le Lavoir de Vincourt à Jouy-le-Moutier  

le Lavoir de Vincourt, qui est l'un des trois lavoirs qui ont résisté au temps, sur les cinq qui se trouvaient autrefois sur le territoire de la commune de Jouy.

Lavoir de Vincourt, rue de la Fontaine Bénite à Jouy-le-Moutier 

Je jette un dernier regard au lavoir fort bien restauré et entretenu, avant de hâter le pas pour rejoindre le groupe.

 Lavoir de Vincourt, rue de la Fontaine Bénite à Jouy-le-Moutier

Nous suivons le petit ruisseau qui va se jeter dans l'Oise,

 

que nous longerons quelques temps, avant de tourner  à droite

pour rejoindre la rue de la Prairie, puis remonter sur la rue du Pont.

Elena et Caro 

Nous quittons Jouy le Moutier.

Maryvonne sur le pont de Neuville 

Nous voici maintenant sur le Pont de Neuville sur Oise.

Neuville sur Oise 

Juste après le pont, nous tournons à gauche et descendons les marches aménagées dans le talus.

Caro et Elena 

Nous voici maintenant sur le PR qui longe l'Oise et qui va nous ramener à la Base de Loisirs, d'où nous sommes partis.

Lorsque nous arrivons sur les lieux où nous avons l'habitude de faire nos étirements, Lionel, qui nous a guidés aujourd'hui, nous indique que nous avons parcouru 10 km en 1 h 50, ce qui représente une allure moyenne de 5,4 km/h.

Pas si mal que ça, les arrêts étant comptés dans les 1 h 50 !

 

Si vous le souhaitez, suivez ces liens, qui vous permettront de voir ou revoir mes petits reportages sur nos précédents sorties :

http://www.marcheplaisir.com/blog,marche-nordique-3,376670.html

http://www.marcheplaisir.com/blog,marche-nordique-2,373132.html

http://www.marcheplaisir.com/blog,marche-nordique-1,276649.html

Puis ces liens un peu plus récents :

http://www.marcheplaisir.com/blog,marche-nordique-4,410370.html

http://www.marcheplaisir.com/blog,marche-nordique-5,1453290.html

http://www.marcheplaisir.com/blog,marche-nordique-6,991470606.html

Randonnée Delincourt dimanche 28 novembre 2010

RANDO DELINCOURT Dimanche 24 janvier 2010

Nous sommes le 28 novembre 2010, et notre randonnée d’aujourd’hui se fera à partir de Delincourt, très joli village de l'Oise, en Picardie. Il est situé dans le Vexin Français, entre Chaumont-en-Vexin ( chef-lieu de canton ) Reilly ( village médiéval ), Lattainville et Chambors.

C'est la troisième fois que je vous emmène avec moi, de ce côté-là. Aussi, mon « reportage » sera un peu plus succint, et c’est la raison pour laquelle, je vous conseille d’aller visiter ou revisiter ces deux liens :

http://www.marcheplaisir.com/blog,randonnee-delincourt-jeudi-1er-octobre-09,173571.html

http://www.marcheplaisir.com/blog.html?tag=Delincourt

Il ne fait pas très chaud ce matin : -1° mais le temps est sec, le ciel dégagé et un soleil timide tente de poindre.

Le RV au départ d'Osny 

Paula, que je n’ai pas vue depuis longtemps, a l’air très en forme !

Nous nous regroupons dans les voitures et prenons la route. Nous empruntons la D915, jusqu'à la sortie Delincourt qui est à 26 km d'Osny.

Lavoir à Delincourt (60) 

Arrivés à Delincourt, nous nous garons, comme d’habitude, sur le petit parking, devant le Lavoir et à côté de l'église.

Delincourt (60) 

Nous partons sur la droite, laissant derrière nous l'église.

Montée des Groux, au calvaire, à Delincourt 

Quelques centaines de mètres plus loin, au calvaire, nous prenons à droite la Montée des Groux.

Montée des Groux, Delincourt (60) 

J'ai déjà trop chaud, mais je décide de ne pas m'arrêter dans cette côte, que je trouve bien longue aujourd'hui !

Mes compagnons s'éloignent déjà, un peu trop vite à mon goût !

Calvaire vers Delincourt (60) 

Nous passons devant un autre calvaire, puis nous sommes en pleine nature.

Maryse, Catherine, Annick 

Il fait un temps splendide, et nous nous félicitons d'avoir eu, une fois de plus, le courage de nous lever un dimanche.

 Randonneurs dans l'Oise

 En effet, ce n'est pas toujours facile de quitter le lit bien chaud pour aller affronter ce froid.

Catherine, Maryse, Annick 

Mais retrouver les copines et papoter, s'aérer pendant trois heures au moins, compense largement l'effort fourni !

Catherine, Maryse Pas vrai les filles ?

Catherine, Maryse, Annick 

Nous sommes un peu à la traîne ... Alors il va falloir hâter un peu le pas.

Ghislaine et Laura 

Ghislaine et sa fille Laura, nous ont déjà bien distancées.

Richard, Antoine, Jean 

Quant aux garçons, les voici emballés dans la descente !

Richard, Antoine 

Nous entendons de nombreux coups de feu. Bruno, n'étant pas des nôtres aujourd'hui, est probablement à la chasse.

 oiseaux apeurés

Nous comptons sur lui pour nous donner le nom précis de ces oiseaux affolés par les détonations.

oiseaux apeurés

 Nous traversons Chambors, petite commune d'un peu plus de 300 habitants.

Escalier à mains à Chambors (60) 

Vous verrez mieux cet escalier à mains, en vous reportant à l'un de mes précédents "reportages".

Lavoir à Chambors 

C'est sur la D166, que nous pouvons admirer au passage ce joli lavoir.

 Au-dessus du Réveillon

Nous passons au-dessus du Réveillon, petit ruisseau qui prend sa source à Boubiers.

à la sortie de Chambors ( 60) 

Nous quittons Chambors et la D166. Nous voici maintenant sur le PR.

Catherine, Micheline, Annick 

Il fait toujours très beau, mais la pause sera de courte durée, car très vite nous nous refroidissons.

Jean 

"Allez, on y va ! " s'exclame Richard notre guide, un peu agacé par sa mère qui bavarde et ne l'entend pas.

Annick, Antoine 

Il est vrai que ma langue est bien plus agile que mes jambes !

Annick, Antoine 

Mais en côte, je me tais, et je pousse sur mes bâtons !

Ghislaine, Laura, Annick 

Ouf ! Encore une de gravie ! J'ai un petit faible pour les descentes ...

Richard, Ghislaine, Laura 

Certains de nos randonneurs sont plein d'imagination ...

Paula et Antoine 

... Ils viennent de mettre au point un nouveau style de marche :

Paula et Antoine 

Après la Marche Nordique, voici Marche Comique !

Château de Lattainville 

Mais l'énergie dépensée est telle qu'on ne peut pas pratiquer longtemps !

Nous arrivons à Lattainville et passons devant le "château" que je trouve un peu moins joli lorsqu'il est dénudé de la vigne vierge qui habituellement le recouvre.

Je vous invite, si vous ne l'avez déjà fait, à cliquer sur ce lien si vous voulez en savoir plus à propos dudit "Château" :

http://www.marcheplaisir.com/blog,randonnee-delincourt-jeudi-1er-octobre-09,173571.html

Calvaire à Lattainville 

Micheline, Maryse, Catherine 

C'est un peu tranquille cette descente ! Catherine décide d'améliorer sa dépense énergétique ... 

Maryse, Catherine 

avec quelques mètres de Marche Comique.

Paula, Antoine, Jean , Côte du Château à Lattainville 

En bas de la Côte du Château, j'aime faire admirer cet arbre.

Un bel arbre à Lattainville 

J'ai toujours plaisir à le photographier, car il est pour moi un symbole de combativité.

 Paula, Antoine, Micheline devant l'église de Lattainville

Nous sommes à Lattainville et passons devant l'église. Puis nous tournons à gauche dans la rue de Delincourt.

Rue de Delincourt à Lattainville (60) une rose gelée 

Là, je suis surprise et touchée par cette rose toute gelée. Non, elle n'est pas en plastique !   

Richard 

Bientôt nous quittons Lattainville.

Maryse, Catherine, Micheline, Jean 

Il nous reste encore environ une heure de marche pour rejoindre Delincourt.

Maryse, Catherine, Micheline 

L'heure est venue pour Maryse de nous livrer ses recettes de cuisine. Je m'éloigne, car j'ai déjà beaucoup trop faim !

Jean au premier plan vers Lattainville 

Catherine nous signale la présence d'un héron ... mais aucun d'entre nous ne l'a vu !

Jean, Serge, Antoine 

De quoi peuvent bien parler les garçons ?

Paula, Richard, Catherine, Jean, antoine, Maryse et derrière, Serge 

Nous aurions pu couper et arriver bien plutôt...

...mais nous rajoutons une petite boucle, juste pour le "fun" et parce que Maryse en veut pour son argent !

Delincourt 

A Delincourt, il faudra revenir aux beaux jours pour les bouquets de fleurs en libre service...

Catherine, Paula à Delincourt ( 60 ) 

Ne soyez pas nostalgiques les filles, le printemps et l'été reviendront !

Nous sommes déjà presque à la fin de l'automne.

Richard, Ghislaine, jean 

Je me souvenais fort bien de l' "épingle" dans cette montée ...

Les tricheurs coupent ! 

... mais certains ont préféré la couper...

Sente d'Egremont à Delincourt 

Nous avons beaucoup de plaisir à emprunter la jolie Sente D'Egremont,

Catherine

... même si cela glisse un peu aujourd'hui.

Paula, Laura, Serge Maryse, Antoine

Notre jeune Laura est contaminée ...

Laura en marche arrière

... non pas par la Marche Comique, mais ...

Serge et Laura marchent à l'envers 

...elle a enclenché la marche arrière, et initiée par Serge, elle tente la course à l'envers ou rétro-running.

Serge, Maryse à Delincourt ( 60 ) 

Dans la rue Moucheuse, le regard de Maryse est attiré par ce porche original.

Porche à Delincourt ( 60 ) 

Un peu plus loin, ce beau pigeonnier et en face ...

Pigeonnier à Delincourt ( 60 ) 

... bien caché derrière un grand mur ...

Escalier de pierres à Delincourt (60) 

...ce vieil escalier de pierres.

Mairie de Delincourt (60)  

A Delincourt, devant la Mairie, nous nous arrêtons, intigués et amusés par une bien curieuse exposition.

  Annick, Catherine devant la Mairie de Delincourt

 Tout est réalisé en bouteilles de plastique, peintes ou non. Les palmiers, les fleurs...

Drôle de tortue 

La tortue, le hamac et le parasol ...

Catherine 

... qui laissent Catherine rêveuse,

Laura 

... la banquise et les pingouins qui inspirent Laura.

Laura 

... et pas seulement Laura !

Catherine, Annick, Laura 

Chez Catherine et moi, on sent qu'il y a du métier, vous ne trouvez pas ? !

Serge, Catherine, Laura 

Nous avons bien ri et cette randonnée se termine dans la bonne humeur.

Le dernier poulet rôti ! 

De retour à Osny, le marché est presque terminé ...

Osny, à la fin du marché 

... Serge ramène, comme un trophée, le dernier poulet rôti !

Hummmm ! Je sens que je vais me régaler, car j'ai une faim de loup !

à bientôt amis marcheurs et amis lecteurs !

 

Grâce au charmant commentaire de Gloux

L’inspiration me vient tout à coup

Ce billet aura donc une suite …

 

Point de longs pieds, point de long bec,

Point de long cou, point de héron

Mais un long piquet, emmanché ou non

 

Ma commère Catherine, le vit bien cependant

Et nous le désigna d’un geste assurément

Et si les apparences sont bien souvent trompeuses

Notre imagination est vraiment fabuleuse

 

Quoi qu’il en soit de cette erreur

Tentons de tirer une morale

Il faut constater sans aigreur

Qu’un jour, notre vue, c’est fatal

Baisse et nous trompe peu à peu

Rappelons-nous que l’essentiel

Est invisible pour les yeux

Qu’une fleur qu’on croit artificielle

Se bat sans doute avec ardeur

On ne voit bien qu’avec le cœur

 

 

Randonnée Chérence dimanche 3 octobre 2010

 Randonnée Chérence Dimanche 3 octobre 2010

C’est jour de brocante à Osny, aussi nous nous retrouvons ce matin, sur le parking de Leroy Merlin. Habituellement, chaque année, nous programmons une randonnée qui démarre de cet endroit. Mais cette fois, il nous faudra rejoindre la N14 pour prendre la direction de Magny-en-Vexin, puis de Villers-en-Arthies où nous commencerons notre marche.

Il fait très beau et même doux malgré un vent du sud qui souffle assez fort de temps en temps.

Lavoir à Villers en Arthies 

Nous prenons la route des Mares dans laquelle on peut admirer ce beau lavoir qui semble avoir été restauré récemment.

Serge, Gaëlle, à Villers en Arthies 

Puis nous empruntons le Chemin du Rocher.

Richard et les dernières mûres 

Richard est toujours avantagé pour cueillir en hauteur les mûres les plus grosses, les dernières de la saison,probablement.

Les Noix 

Mais pour ramasser les noix tombées au sol… c'est une autre histoire !

 Catherine à Vétheuil

 A Vétheuil, nous marchons en file indienne

Gaëlle Maryse, Joseph, Richard à Vétheuil

dans cette charmante petite ruelle

Richard à Vétheuil Marie-Claire

Catherine I, SergeRandonneurs à Vétheuil  

qui débouche dans la Route des Crêtes que nous traversons pour suivre la Rue du Moutier jusqu’à l’église.

Dans un de mes précédents petits reportages, j’ai parlé un peu plus de Vétheuil , vous en saurez davantage en cliquant sur ce lien :

Randonnée Chérence par Villers - Dimanche 18 avril 2010

Randonneurs à Vétheuil 

Nous laissons l’église derrière nous et prenons la rue du Cimetière,

Marie-Claire et Serge 

puis le Chemin de l’Aumône. Ce petit chemin, qui ne sent pas la noisette, n’en finit pas de grimper ! Et cette fois, je dois dire que malgré mes bâtons de marche nordique qui m'aident un peu, j'ai beaucoup beaucoup de mal et jamais cette côte ne m'a paru si longue ! J'ai commis une grossière erreur que je vais vous expliquer :

Inquiète de ne pas y arriver, je me suis mise à respirer amplement et à souffler profondément. Je n'ai pas fait confiance à mon corps ! Le cycle de la respiration permet aux poumons de prendre l'oxygène de l'air pour nourrir l'organisme et d'éliminer le gaz carbonique du sang. D'ordinaire, un adulte en bonne santé respire entre 8 et 15 fois par minute. Et cette fréquence augmente naturellement au cours d'efforts physiques et diminue pendant le sommeil ou la relaxation.

En accélérant de façon volontaire mon rythme respiratoire, je me suis "hyperventilée". J'ai expiré trop de gaz carbonique, ce qui a augmenté le pH de mon sang et entraîné une série de modifications physiologiques. J'ai ressenti alors plusieurs symptômes liés à l'hyperventilation. (étourdissement et fatigue intense, sensation de manquer d'air, difficulté à gonfler complètement mes poumons)

Je n'ai pas fait part de ce "malaise" passager à mes amis marcheurs. D'abord parce que j'aurais été bien incapable de parler à ce moment-là, ensuite parce que j'ai pris conscience que j'avais probablement créé cet état moi-même, par cette application à respirer plus que cet effort physique ne le demandait.

Respirer, oui, mais pas plus que de raison !

Mais, revenons à notre randonnée ...

Pause des randonneurs 

C’est le moment de faire notre pause traditionnelle à l’endroit où la vue sur la vallée de la Seine est vraiment magnifique.

Pause des randonneurs 

La pause ne durera pas aujourd’hui, car nous avons été retardés au départ et il nous reste bien du chemin à parcourir.

Joseph, Marie-Claire, Catherine, Annick 

Maryse, Gaëlle 

Bientôt, c’est le village de Chérence que nous traversons, assez rapidement.

Clôture originale à Chérence 

Néanmoins, nous admirons au passage cette clôture fort originale.

Maryse, Gaëlle, Serge 

Chérence 

Annick, Maryse, Gaëlle 

Puis nous sortons de Chérence

Sortie de Chérence 

Annick, Gaëlle, Maryse 

Nous passons dans le Bois de Villers.

Maryse, Gaëlle, Catherine et Catherine 

Le Chemin des Cavières nous amène aux grilles du Château de Villers.

Serge à Villers en Arthies 

Marei-Claire et Maryse, dans le

Marie-Claire, Maryse 

Chemin de Château-Gaillard nous ramène dans la Route des Mares où nous récupérons nos voitures.

     à bientôt amis marcheurs et lecteurs fidèles !

Un petit tour encore autour de Chérence

 

 

 

Randonnée autour de Parmain - Dimanche 25 avril 2010

Ce matin, sur le parking de la gare, à Osny, mes petites copines randonneuses sont intriguées.

Qui est donc ce jeune homme que j'accueille aussi chaleureusement ?

Jean, Bernard, Annick, Aurélien, Paula,Maryse(cachée) Micheline et Micheline 
Je vous présente Aurélien, un jeune membre de l'Atelier Comédie Musicale dont je fais partie.

( Jeune ! J'ai dit ! Donc facile à trouver ! Il est en blanc à mes côtés )

Bruno et Olivier 

Pas vraiment superstitieux, Olivier, notre guide annonce que nous sommes treize. Mais mon portable sonne ! Et ma petite Nath, qui fait aussi partie de ma troupe de comédiens et que le groupe de randonneurs connaît bien maintenant, souhaiterait se joindre à nous.

Parking de la gare à Parmain 

Pas de problème ! Elle nous retrouvera sur le parking de la gare, non pas à Osny, mais à Parmain !

Catherine, Paula, Annick  

Eh oui les filles, accrochez-vous !

Aurélien, Nathalie, Bernard, Jean 

Pas question de laisser la vedette à nos nouvelles stars, Aurélien et Nathalie !

Randonneurs à Parmain 

Commune du Val-d'Oise, au caractère très résidentiel, située sur la rive droite de l'Oise, Parmain fait partie de la région naturelle et historique du Vexin français. Elle est membre fondateur du Parc Naturel Régional du Vexin Français.

Elle partage sa gare avec L'Isle-Adam, son chef-lieu de canton, situé sur l'autre rive de la rivière. La gare L'Isle-Adam/Parmain dessert Paris par la Gare du Nord. Parmain est une des communes les plus peuplées du parc. Elle forme, avec son chef-lieu, une agglomération d'environ 16 000 habitants.

Chemin de Halage à Parmain 

Juste après avoir traversé la voie ferrée, nous tournons à gauche

Bernard, Bruno, Nathalie, Serge, Aurélien 

 et suivons la rive droite de l'Oise, par le Chemin de Halage.

Nathalie et Serge 

Craquante, la demoiselle Nath ! N'est-ce pas Serge ?

Nathalie et Annick 

Eh oui, marcher donne chaud ! D'ailleurs, moi, j'ai déjà enlevé deux couches.

Oies bernaches 

Sur l'Oise, quelques oies bernaches ...  La prochaine fois, promis je ferai un gros plan.

Nathalie et Serge 

Un petit bonjour aux chevaux,

Aurélien, Nathalie, Annick 

De loin, nous apercevons l'église Notre-Dame-de-l'Assomption, classée « monument historique » depuis 1862, qui se détache dans le paysage avec son clocher ajouré, haut de 35 mètres.
L'église de Champagne sur Oise 

Ce bijou d'architecture, que nous verrons bientôt de plus près, abrite dans son clocher un carillon de cinq cloches qui, à chaque heure du jour, égrène les premières mesures de l'Hymne à la Joie de la Neuvième Symphonie de Beethoven.

A flanc d'un coteau exposé au sud-ouest, Champagne-sur-Oise, ville résidentielle, s'étend le long de cette grande rivière navigable qu'est l'Oise.

Pause boisson 

Elles ont raison, mes amies randonneuses ... Pour se réhydrater, rien de meilleur que l'eau !

Nathalie humant le lilas 

Nathalie s'arrête pour humer le parfum du lilas en fleurs,

Annick 

pendant que moi, je joue les stars ... Bruno, tu vois ça ? Pas si facile de photographier des gens qui marchent !

Bernard en perd la tête et moi j'en ai les jambes coupées !

Qui acceptera de me " haler " sur ce chemin ?

Bruno, Bernard, Annick 

Mes photographes adjoints mitraillent !  "Sinon, tu n'es jamais prise" dit l'un d'eux.

Bernard et Annick 

Bruno, tu as raison, mieux vaut couper mon petit ventre rond !

Rue du Pré de la Noue à Champagne-sur-Oise 

Allez les gars ! On avance maintenant ! Nous entrons dans Champagne-sur-Oise.

Avez-vous remarqué cette antenne déguisée en arbre ?

Passage à niveau à Champagne-sur-Oise 

Nous repassons la voie de chemin de fer.

Randonneurs à Champagne-sur-Oise 

Ouf ! Il était temps !!!

Randonneurs traversant la rue Pasteur à Champagne-sur-Oise 

Nous traversons la rue Pasteur et suivons Olivier,

Olivier nous guide dans les rues de Champagne-sur-oise 

qui nous guide, sans carte, dans l'Avenue du Général Leclerc.

Obélisuqe de la Place Elie et Corentin Quideau 

Autrefois appelée Place des Tilleuls, cette place devient, en 1948, la Place Corentin et Elie Quideau, en hommage à deux champenois, le père et le fils, héros de la résistance, fusillés par les Allemands le 19 juin 1944.

Là, nous découvrons cette ancienne colonne, datant du XVII ème  siècle, qui aurait été acquise chez un démolisseur et remontée à usage de fontaine pour l'agrément de cette place. Elle proviendrait du domaine royal de Versailles dont elle est d'ailleurs la réplique, selon un dessin d'époque.  

Source  htttp://www.champagne95.fr/content/heading518/content743.html

Nathalie, Aurélien, Jean, Serge, Bruno, Bernard 

Nous passons à droite de la fontaine et traversons la rue des Martyrs, Randoneurs dans la Rue de Chambly à Champagne-sur-Oise 

pour faire un petit détour dans la rue de Chambly...

Randonneurs devant le Lavoir à Champagne-sur-Oise 

Détour qui mérite d'être fait. Ce lavoir est particulièrement bien entretenu.

Lavoir à Champagne-sur-Oise 

Témoins d'un passé pas si lointain que ça, les lavoirs nous rappellent, qu'autrefois, avant que l'eau courante ne soit installée dans les villages, on pouvait voir passer de bon matin, lourdement chargées, des femmes s'en allant au lavoir faire leur lessive. Autrefois si animés, les voici devenus silencieux. Ils restent une architecture type de la civilisation rurale.

Nathalie lavandière 

Nathalie se sent l'âme d'une lavandière !

Jean Bernard et Maryse derrière 

Cela fait rire les commères... Au lavoir, on apprenait toujours les dernières nouvelles du village.

Potins et ragots allaient bon train !

Nous regagnons la place Corentin et Elie Quideau et tournons à droite dans la rue Jules Picard.

Ecole du Centre à Champagne-sur-Oise 

Ci-dessus, l'école Primaire du Centre, érigée en 1880, et sur la façade de laquelle on peut encore lire :

Ecoles des Filles ( érigée en 1880 ) à Champagne sur Oise  

Nous suivons cette rue dans laquelle on peut voir un puits communal :

Puits communal à Champagne-sur-Oise 

Nous quittons cette rue pour monter, à gauche, la rue Notre-Dame en direction de l'église. 

Rue Notre-Dame à Champagne-sur-Oise 

Eglise de Champagne-sur-Oise 

L'église Notre-Dame-de-L'Assomption, construite en grande partie au XII ème  et  XIII ème , possède l'un des plus beaux clochers du Vexin. Son second étage, plus haut que le premier, orné de lancettes et de colonnettes, influe sans doute sur l'impression d'élégance ressentie devant cet édifice. 

église Notre-Dame-de-L'Assomption à Champagne-sur-Oise (95) 

Petit vocabulaire d'architecture : Une lancette est une ogive de style gothique de forme très allongée. Une colonne est un élément de soutien de forme cylindrique. Une colonnette ...est une petite colonne !

La Croix en Pierre ç Champagne-sur-Oise  

Située sur le parvis sud-ouest de l'Eglise Notre-Dame-de-L'Assomption, la Croix en Pierre, érigée dans l'ancien quartier historique du village "le Moûtier", était le calvaire de l'ancien cimetière, déplacé en 1863.

     Stèles du Général Juvénal Corbineau et de son épouse

Les deux stèles du Général Juvénal Corbineau et de son épouse, situées à gauche du portail principal de l'Eglise, sont les seuls éléments subsistants de cette époque.

Bernard, Nathalie 

Nous passons le long de l'église pour déboucher sur la Place du Général De Gaulle,

Mairie de Champagne-sur-Oise - Place du Général De Gaulle 

où se trouve la Mairie de Champagne-sur-Oise.

Place du Général De Gaulle à Champagne-sur-Oise 

De là où nous passions, le Monuments aux Morts a bien failli m'échapper !

Randonneur à la traîne près du Monuments aux  Morts à Champagne-sur-Oise 

Seulement voilà ! Je surveille mes troupes et un randonneur manquait !

Sculpté en 1922, ce monument représente un soldat qui inscrit dans la pierre à l'aide d'un poinçon le nom des quatre grandes batailles de la Première Guerre Mondiale (la Marne, l'Yser, Verdun et la Somme ). Le support est un portail en ruine criblé de balles.
Le sculpteur, Jean Bozzi, un ancien élève des beaux-Arts de Naples, naturalisé en 1890, s'est battu sous l'uniforme français et a survécu aux combats. Il a choisi de mettre l'accent sur le caractère meurtrier du conflit.

Randonneurs Place du Général De Gaulle à Champagne-sur-Oise 

Nous quittons maintenant cette place, en prenant à droite la rue Jules Picard, que nous traversons tout de suite pour rejoindre à gauche la rue du Général Juvénal Corbineau.

Aurélien et Nathalie 

Plaque de rue à Champagne-sur-Oise 

Lieutenant Général ! Et aussi Comte d'Empire.

Randonneurs à Champagne-sur-Oise 

Cette rue monte assez longuement,

Catherine et les deux Micheline 

Je m'efforce d'être en avant pour prendre des photos, mais ce n'est pas de tout repos !

Place de Montigny au loin 

L'ancien Château de Champagne dit « de Montigny » fut habité par le Général Comte Jean-Baptiste Juvénal Corbineau (1776-1848), ancien Maire de Champagne de 1826 à 1830. Ce général fut un des aides de camp de l'Empereur Napoléon Ier. Il s'illustra au sein de la Grande Armée lors de la désastreuse retraite de Russie, en découvrant le passage de la Berezina, et permit de sauver les vestiges de l'armée de l'empereur.
Par contre, en août 1840, il fit arrêter le prince Louis-Napoléon Bonaparte, futur Napoléon III, à Boulogne lors de sa deuxième tentative de renversement du roi Louis Philippe Ier.

Grille d'entrée- Place de Montigny 

Construit sur le flanc de la colline, il ne reste de cet édifice du XVIIIe siècle, incendié par les Allemands lors de leur débâcle en 1944, que la maison du gardien et le magnifique parc dont une partie, avec étang artificiel et de séculaires platanes, fut racheté par la commune en 1971 pour en faire un parc municipal. Un ouvrage de serrurerie du XVIIIe siècle, la grille d'entrée, « place de Montigny », a pu être sauvée et remontée.

Joseph, Chemin de la Cavée 

Nous nous engageons maintenant dans le Chemin de la Cavée et allons rejoindre un PR qui monte sur le plateau.

 Bruno, Maryse, Paula

Comme vous pouvez le constater, cela monte bien, mais elles ont du souffle les deux pipelettes !

 Aurélien,Nathalie, Bernard, puis Serge

Et alors la jeunesse ! On traîne ?

Aurélien, Nathalie, Olivier et Bernard derrière 

Il est exactement 10 h 30, l'heure de notre petite pause ...

Groupe de Randonneurs  

Après un petit plein d'énergie, nous voici repartis.

Annick, Micheline 

Vous n'êtes pas fatigués ?

Catherine, Maryse, Micheline, Annick, Paula 

Suivez- nous encore un peu ! Catherine et Maryse évitent soigneusement la boue.

Micheline et Catherine 

Nous allons bientôt virer à gauche,

Bruno, Serge, Nathalie, Aurélien, Bernard  

et nous suivons le PR

Micheline 

qui nous amène rue des Bois.

Aurélien, Nathalie, Serge, Annick, Bruno 

Cette randonnée présente de nombreuses côtes, et parfois il m'arrive de me laisser "haler" ...

Qui veut voyager loin ménage sa monture !

Nathalie, Paula, Maryse 

Eh oui, les filles ... ça grimpe, n'est-ce pas ?

Mais que vous êtes belles dans l'effort !

Catherine et son joli chapeau 

Le grand chapeau de Catherine nous cache son joli minois.

Aurélien et Nathalie, nos nouvelles stars 

Nos jeunes stars vont vous montrer de quoi sont capables les membres des Ateliers du Contrepoint !

Annick, Aurélien, Nathalie répétant leur danse en pleine nature 

Ne manquez pas de venir voir notre Comédie Musicale ( CHICAGO à Pontoise les 5 et 6 Juin et 15 et 16 Juin )

Annick, Aurélien, Nathalie répétant leur danse en pleine nature 

Réviser en pleine nature ... c'est beau non ?

Annick, Aurélien, Nathalie répétant leur danse en pleine nature 

Marcher, chanter, danser, jouer la comédie, rire et faire rire ...

Annick, Aurélien, Nathalie répétant leur danse en pleine nature 

C'est aussi ça la vie !

Bernard 

D'accord Bernard, jardiner aussi ...

Aurélien, Nathalie, Bernard 

et cueillir de beaux pissenlits... ( mais le sac plastique rouge ... on évite ! )

Bruno, Aurélien, Nathalie, Annick 

Je suis surprise d'entendre un carillonnement un peu lointain ...

Aurélien 

J'ai cru un instant que c'était le téléphone de Richard Berry !! ( Vous ne trouvez pas qu'Aurélien lui ressemble ? )

Aurélien et Nathalie, Chemin du Clos Pollet 

Nous descendons ensuite le Chemin du Clos Pollet.

Bruno, Annick, Aurélien, Nathalie 

Nous sommes à Jouy-le-Comte, petit hameau, rattaché à la commune de Parmain.

Annick, Bruno, église de Jouy-le-Comte 

 Nous arrivons au pied de la jolie petite église romane de Jouy  : l'église St Denis construite au XII ème siècle (choeur, croisée, nef ), remaniée au XIII ème siècle (jolie porte de style renaissance ). 

Bruno, Rue du Moulin 

Nous sommes maintenant dans la rue du Moulin.

Ecole primaire de Jouy le Comte 

Voici l'école de Jouy-le-Comte.

Bruno et Aurélien, église de Jouy le Comte 

Nous traversons la rue du Maréchal Joffre pour prendre la rue des Maillets, puis le Chemin de la Justice, à gauche.

Devant la Forcerie de la Carrière 

Sur cette pancarte, on lit : Forcerie de la Carrière.

Forcerie de la Carrière 

Personnellement, j'adore les endives !

Maison à tourelles à Parmain 

Sur la commune, on trouve encore quelques habitations comme celle-ci, possédant une tourelle.

Hôtel particulier du XIXème siècle à Parmain 

En arrivant dans la rue du Maréchal Foch, Nous découvrons cette étrange demeure.

Hôtel particulier du 19 ème siècle à Parmain 

Probablement l'hôtel particulier du XIXe siècle, où séjournait, chaque été, le peintre Louis LEMAIRE de 1824 à 1910. Construit en briques et en pierres, cet immeuble de style romantique est agrémenté d'une tourelle, et est animé par l'alternance des couleurs des briques.

Hôtel particulier du XIXème siècle à Parmain 

De quoi faire rêver les amateurs d'Harry Potter !

Aurélien en plein saut 

Du coup, Aurélien n'a plus les pieds sur terre ! 

Nathalie et Aurélien , dans la rue Guichard à Parmain 

Nous quittons la rue du Maréchal Foch pour la rue Guichard, à gauche.

La Mairie de Parmain 

Et nous voici revenus à notre point de départ.  

Comme le dit Catherine, j'espère que ce petit cocktail d'humour et de culture sera à votre goût !

Si la partie culturelle vous a semblé insuffisante, j'y ajoute cette dernière information :  

Situé dans la Mairie de Parmain, le Musée Archéolgique présente des poteries et divers outils trouvés sur la commune, attestant de l'occupation continuelle du site depuis l'époque préhistorique. Ces vestiges et objets découverts en nombre témoignent des populations préhistoriques, gallo-romaines et surtout mérovingiennes (VIe et VIIe siècles). Un sarcophage mérovingien et une stèle se trouvent à l'extérieur de la mairie.

Entrée libre  - Numéro de téléphone du Musée archéologique : 01 34 08 95 95

Et si la bonne humeur de notre groupe vous a séduit ... 

à très bientôt sur les chemins ou sur la toile !  

 

 


 

Randonnée venteuse, pluvieuse, boueuse, Bray-et-Lû, dimanche 28 février 2010

Eh bien oui, malgré le mauvais temps annoncé,

nous sommes quatre irréductibles au rendez-vous du dimanche matin.


Trois randonneurs et ... une seule randonneuse : moi !

Comme vous le savez tous, le vent a soufflé très fort cette nuit ... et va souffler encore.

Il pleut et il faut vraiment " en vouloir" comme dit Jean. Mais justement : nous en voulons !

Nous partons donc pour Bray-et-Lû,  petite commune  du Val d'Oise,

qui se situe à environ 70 kilomètres au nord-ouest de Paris, dans la vallée de l'Epte.

 

 Jean, Serge, Bruno à Bray et Lû

Voici mes trois compagnons, se préparant à affronter les éléments.

Annick, randonneuse très classe 

Pas facile d'enfiler correctement la cape avec ce vent fripon, mais ... j'ai la classe, non ?

Annick et Jean 

Comme vous pouvez le constater, nous sommes peu, le ciel n'est pas bleu,

Annick, Bruno, Jean 

mais ... nous avons des sourires radieux !

Départ de randonneurs à Bray et Lû 
Et c'est parti ! Nous prenons la D37 en direction de Montreuil sur Epte.

Randonneurs à Pont-Rû 

Nous passons au-dessus de l'Aubette, dans le hameau de Pont-Rû.


Jean entame le PR 

Puis nous allons entamer une longue montée, environ 100 m de dénivelé sur 1 km.

Bruno, Serge, Jean 

Arrivés en haut, mes compagnons me laissent souffler un peu et j'en profite pour sortir mon petit Canon.

Bruno à Copierres 

 A Copierres, nous prenons la D 119 en direction de Aveny.

Perce-neige en sous-bois 

Je suis toute heureuse chaque année, de découvrir les perce-neige dans les sous-bois. Je pense toujours à ce joli conte qui rapporte la naissance de cette fleur délicate : Dans des temps très reculés,  tandis qu'elle se battait avec la sorcière Hiver, qui ne voulait pas lui laisser la place, la belle fée Printemps se coupa au doigt. Quelques gouttes de sang tombèrent sur la neige et la firent fondre. Aussitôt, une fleur poussa à la place et ainsi la fée printemps triompha de la sorcière Hiver.

Bruno, Serge 

Je ne leur ai pas raconté cette belle légende, à mes compagnons, toujours souriants,

Bruno, Serge, Jean 

    malgré la pluie qui continue de nous arroser copieusement.

Serge, Jean 

Un peu partout, des branches cassées jonchent le sol...

Annick, Serge, Jean 

 En bons Gaulois que nous sommes, nous ne craignons qu'une chose : que le ciel nous tombe sur la tête !

Randonneurs devant la Gare d'Aveny- Montreuil 

Nous voici maintenant à la Gare d'Aveny- Montreuil. ( Datation 1872 )

Avec la construction de la ligne de chemin de fer Vernon – Gisors apparaissent les premiers employés de la Compagnie de l’Ouest. La révolution industrielle se traduit à Montreuil par la présence d’ouvriers d’usine à partir de 1881.
Source :  
http://www.montreuil-sur-epte.fr/content/content5500.html

Jean devant la gare d'Aveny-Montreuil 

Nous allons passer le pont au-dessus de l'Epte.

Annick et les Perce-neige 

Encore des perce-neige !

l'Epte à Aveny ( 27) 

Voici l'Epte à Aveny ( 27).

Bruno, Jean 

Le pont d'Aveny-sur-Epte (classé monument), a été édifié en 1744. C'est un des seuls édifices de ce type à subsister, les autres ayant bien souvent été détruits pour l'élargissement des voies de communication.

Source : Wikipedia

Château d'Aveny ( 27 ) 

Voici le Château d'Aveny, reconstruit par le Marquis De Fayet au XVIIIe siècle,

sur les bases d'une maison forte du XIe siècle.

Tirer la cloche 

Moi, il ne faut pas trop me tenter !!!

Cloche à tirer 

Bruno, ça veut dire quoi ça : " Cloche à tirer " ???

Jean, Bruno, Serge 

" Ben ...Euh .... "

Jean  

Cela a l'air plutôt coquet !!!

Château d'Aveny (27 ) 

Approchons-nous un peu ...

Château d'Aveny 

Mais, nous ne ferons pas étape ici ...

église à Aveny 

 Reprenons notre route ... la D 119 en direction de Dampsmesnil.

Vierge dans la Rue Pavée à Aveny 

Nous empruntons la Rue Pavée, très marquée par la religion et les vieux métiers.

Saint-Eloi à Aveny 

Saint Eloi :  Comme le dit une célèbre chanson enfantine, le Grand Saint-Eloi était ministre du bon roi Dagobert. Il est devenu le saint patron des travailleurs sur métaux: forgerons, serruriers, armuriers, orfèvres, maréchaux-ferrants. Malgré sa fête du premier décembre, il est célébré par les cultivateurs à partir de la Saint-Jean d'été.

Celui que la tradition populaire appelle le "bon saint Eloi", a réellement vécu. Il est né dans le Limousin vers 590. Excellent orfèvre, son talent lui vaut de travailler pour la cour du roi Clotaire II dont il devient progressivement le trésorier. 

Source : cathonet.org

Vieille enseigne : Gille Jule Tuiles et Briques 

" Gille Jule, marchand de Tuilles et Briques "  . Le mot "tuile" prenait-il deux l autrefois ?

Dans ce petit renfoncement de l'impasse du charron, nous nous abritons un peu du vent qui souffle toujours très fort.

Pause à Aveny 

 10 h 45       Il est grand temps de faire notre pause.

Serge devant le calvaire, rue Pavée à Aveny 

Puis nous nous remettons en route, sans trop tarder. A notre gauche ce calvaire.

Bruno, rue Pavée à Aveny 

 Nous laisserons la visite de l'Allée Couverte pour une autre fois.

Aujourd'hui, notre parcours est déjà suffisamment long, et la météo peu clémente.

 Lavoir à Aveny

Un peu plus loin sur notre droite, nous découvrons ce lavoir.

Nous sommes toujours à Aveny, petit village qui dépend de Dampsmesnil. (27)

Tout de suite après le lavoir, nous quittons la D119 et prenons, à gauche, le chemin de la Procession.

Chemin de la Procession 

Ce chemin, d'ailleurs, va vite nous obliger à marcher les uns derrière les autres, à une allure très modeste.

En effet, de nouveau un dénivelé assez intéressant : 70 m sur une distance d'à peine 1 km.

La boue qui colle à nos chaussures rend plus difficile chacun de nos pas et notre montée s'en trouve ralentie.     

Jean 

Nous traversons la D 4 et continuons notre chemin vers Bus-St-Rémy,

petite commune de 205 habitants (recensement de 2005 )

Monuments aux Morts à Bus-St-Rémy 

Au monument aux Morts, à Bus St Rémy, nous prenons la direction " Le Bosc Roger  -  Fourges "

Quelques centaines de mètres plus loin, à la fourchette, nous gardons à gauche la direction de Fourges.

Nous laisserons ensuite la route pour emprunter le PR à gauche, vers La Villeneuve.

Randonneurs sur PR du côté de Fourges 

Le vent souffle toujours et ma cape part en lambeaux.

Jean 

Derrière Jean, vous pouvez apercevoir Fourges.

Au loin l'Epte sort de son lit 

Et sur cette photo, l'Epte, qui sort de son lit.

Au zoom, un lièvre qui détale 

Fourges, au loin, et cette petite tache, presque au centre de la photo est un lièvre qui a détalé sous nos yeux.

Bray-et-Lû 

Au loin, nous apercevons enfin Bray-et-Lû.

Drôle de gouttière à Bray-et-Lû 

Je suis intriguée par cette gouttière, munie d'une sorte de roue à gorge ou poulie...

Si quelqu'un peut m'éclairer, son commentaire en bas du billet sera bienvenu.

L'Epte à Bray-et-Lû ( 95 ) 

Nous voici de retour à Bray-et-Lû.

Nous sommes dans la rue de La Pierre Tournante et passons au-dessus de l'Epte,

église de Bray-et-Lû ( 95 ) 

 puis devant l'église.

Serge devant les Jardins d'Epicure à Bray et Lû 

Les Jardins d'Epicure nous mettent l'eau à la bouche ... par une carte très attractive.

Je n'y ai jamais mis les pieds, mais en ai entendu parler de façon très élogieuse.

Si mes compagnons avaient insisté, je me serais, sans aucun doute laissée faire ...

Cet établissement, situé à 15mn de Giverny, est une belle maison de Maître, nichée dans un joli parc traversé par la rivière.
Il est très original par sa salle à manger dotée d'une piscine où, tout autour, sont dressées les tables du restaurant.
Il est entouré d'un vaste parc de 2 hectares propice à la détente. La piscine intérieure est chauffée à 28 °et un jacuzzi à 37° est mis à votre disposition.  C'est, paraît-il, une étape idéale pour tous les amoureux de l'eau, puisque l'hôtel dispose de sauna, hammam, solarium... et bien sûr bar et restaurant.

Bref ! Probablement un endroit où il ferait bon faire une petite étape ... surtout après tous ces efforts !!!

La Poste de Bray-et-Lû 

Mais revenons sur terre ...

Serge et Jean de retour à Bray et Lû 

Serge arrête sa montre-accéléromètre.

Notre sortie a duré 4 h 19.

Si nous enlevons notre courte pause et les autres petits arrêts, on peut considérer que nous avons marché  4 h.

Nous avons parcouru 16 km.

De bonnes côtes, beaucoup de vent, de la pluie, de la boue ... 

Notre vitesse moyenne ( 4 km/h )  ne me paraît pas si faible que ça ! Sourire

 

Rando Chars Jeudi 25 février 2010

Jeudi 25 février 2010

Ce sont les vacances scolaires, dans notre zone, aussi j'ai pu venir retrouver mes amis randonneurs du jeudi. Habituellement, mes activités tardives du mercredi m'empêchent souvent d'être d'attaque le lendemain !

Mais ce matin, une forte motivation m'a aidée à sortir de mon lit !

Roger, Jean-Paul, Bernard 

Nous voici à Chars, village le plus important de la haute vallée de la Viosne, d'où va commencer notre randonnée.

Nous n'avons pas pu tous nous garer sur la D 915.

Randonneurs à Chars 

Aussi, c'est le regroupement avant de prendre la rue de l'Eglise pour quelques centaines de mètres.rue de l'église à Chars 

Randonneurs à Chars 

Nous sommes tous très contents aujourd'hui d'accueillir de nouveau notre petite Caro, qui revient randonner avec le groupe.

La jambardière 

Me voici déjà très en arrière...Cette pancarte indique un escalier que nous venons de gravir,

et qui a été très pénible pour moi, en début de rando ! La Jambardière !!! 

Il faut vous dire aussi, que, je n'avais pas vu ma fille Marion depuis longtemps.

Nous avons donc des tas de choses à nous raconter !

Et parfois, entre papoter et grimper, il faut choisir !!!

Marion  

Cela s'applique surtout à moi, car Marion ( ma forte motivation ! ) est en pleine forme !

Randonneurs  

Notre guide du jour, Bernard, est aujourd'hui bien facétieux !

Et, alors que j'avais rattrapé et devancé le groupe, me revoilà derrière, avec Marion.

Manuel, Jean-Paul, Bernard 

Nous ne sommes pas les seules à papoter ! Pourquoi s'en priver ?

Caro, Micheline 

N'est-ce pas Caro et Micheline ? Cela fait partie du plaisir de la marche.

Caro, Micheline, François, Annette 

 Certains prétendent que le muscle le plus puissant du corps humain est la langue.

D'autres disent qu'il s'agit plutôt du quadriceps crural, celui qui nous permet de maintenir la station debout.

Nous, marcheurs, sommes sûrs de bien faire fonctionner les deux !!!  Sourire

 Marion

Marion et moi avons de nouveau pris un peu d'avance...

Randonneurs débouchant d'un PR 

Nos amis débouchent d'un PR dont la pancarte indique Le Haut de Bray.

Près du Moulin de Noisemont 

J'aime beaucoup cette barrière faite de branches.

Moulin de Noisemont 

Et voici le Moulin de Noisemont, que je ne peux photographier que partiellement.

C'est bien dommage, car j'ai une sorte de fascination pour les moulins...

J'écoute toujours avec une certaine émotion le bruit de l'eau qui coule.

  

 Pas vous ?        Cliquez ici : 

Lieu de notre pause 

 ...10 h 20, il est temps de faire notre petite pause ...

Bernard et Micheline 

Pommes...

Bernard, Roger, Jean-Paul 

Biscuits ...

Marion 

Oranges ...

Croix 

De quoi reprendre des forces et se remettre en route avec ardeur !

Manuel et Caro  

Quel plaisir mes amis, ces beaux sourires adressés à la photographe que je suis !

Gare de Santeuil - Le Perchay 

Nous traversons la voie ferrée et passons devant la petite gare de Santeuil - Le Perchay...

Marion devant le bistrot de Santeuil 

..puis devant Le Bistrot de Santeuil, dans la rue  Jean Mermoz.

Marion et François à Santeuil 

Santeuil est un petit village rural, d'un peu plus de 600 habitants, situé dans le Vexin Français.

Bernard, Annette, Roger, Jean-Paul 

Il est situé sur le tracé du GR 1 que nous allons d'ailleurs rejoindre bientôt.

église St Pierre St Paul à Santeuil 

Ci-dessus, l'église St Pierre St Paul de Santeuil, que je ne vois qu'en partie depuis la route.

Randonneurs  

Marion traverse la D51 

Manuel et Marion 

"Usted habla espanol ?"   Marion et Manuel échangent quelques phrases.

La demoiselle a, paraît-il, un bel accent.

Calvaire sur la D159 

 Nous sommes sur la D159 et  entrons dans Brignancourt, autre village du Vexin, Manuel et Micheline

situé également sur le tracé du GR1.

Randonneurs à Brignancourt 

François et Marion 

Les Bixériens sont en pleine conversation !

 Lavoir à Brignancourt ( 95)

Le Lavoir à Brignancourt,

La Viosne à Brignancourt 

 et la Viosne, au-dessus de laquelle nous passons.

Marion Caro et Annette 

Nous quittons Brignancourt ...

 Micheline

Il est maintenant 11 h 50, et nous repassons à l'endroit même où nous avions fait notre pause.

   Petite pluie qui mouille

Une petite pluie fine se met à tomber. Nous profitons quelques minutes de cet abri.

 Marion aime la pluie

Sauf Marion,  qui adore la pluie !       "Mimi-Cracra, l'eau elle aime ça !"

François, Manuel 

François en a profité pour enfiler sa cape.

Marion  

A 12 h 20, nous franchissons une nouvelle fois la Viosne.

Caro, Manuel, François 

  Sous la voie ferrée à Chars

Puis nous passons sous la voie ferrée, en baissant la tête pour certaines et certains ...

Annette 

La pluie est toujours avec nous, mais qui a dit que les capes n'étaient pas seyantes ? 

Aucune crainte, Annette, ta cape te va à ravir !

Randonneurs de retour à Chars 

Et nous voici de retour aux voitures, un peu mouillés, un peu fatigués, mais comme toujours, contents de notre marche.

 à bientôt mes amis !

Randonnée Delincourt Dimanche 24 janvier 2010

  Nous sommes le 24 janvier 2010, c'est avec mes amis randonneurs du dimanche que je retourne du côté de Delincourt. J'avais déjà, en octobre, fait cette rando avec les marcheurs du jeudi, et vous trouverez ci-dessous le lien qui vous permettra de trouver facilement le petit reportage que j'avais réalisé à cette occasion.

http://www.marcheplaisir.com/blog,randonnee-delincourt-jeudi-1er-octobre-09,173571.html

Dimanche 24 janvier 2010, nous sommes onze randonneurs : huit femmes et trois hommes !

Huit femmes Trois hommes et un couffin

Il ne nous manquait plus que le couffin !

Couffin 

Bon assez ri ! En marche maintenant !

Paula, Maryse, Serge, Bruno, Michel, Michèle, Dominique, Marie-Isabelle, Catherine, Maryvonne 

Petite photo du groupe ! Ne cherchez pas, la femme qui manque sur cette photo, c'est moi !

Parking à Delincourt (60) 

Le brouillard était assez épais ce matin, lorsque nous avons pris la route vers la Picardie. Nous voici arrivés à Delincourt, petit village de l'Oise, après un trajet un peu long.

Il est déjà 9 h 15, mais derrière le parking, un beau lavoir auquel Bruno ne peut pas résister, va retarder un peu plus notre départ !

Lavoir à Delincourt (60) 

Empruntons ce petit pont de pierre ...

Bruno, Michel, Marie-Isabelle 

Elles ne sont pas jolies nos lavandières ?

Maryvonne franchit le pont au-dessus du rû 

Maryvonne franchit le pont au-dessus du "Rû du 5 Août 1997" qui doit son nom à des inondations et coulées de boue survenues dans la nuit du 4 au 5 août 1997.

Lavoir à Delincourt (Oise) MarchePlaisir 

A te revoir, Lavoir !

Départ de rando à Delincourt 

Sur cette vieille enseigne de boutique, en face du lavoir, on lit encore : 

" La Vallée"    Mercerie - Jouets - Buvette-  ALIMENTATION

Nous sommes dans la vallée du Réveillon, d'où le nom "La Vallée ".

Le Réveillon à Delincourt ( 60 ) 

Ce petit ruisseau d'environ 11 km, qui prend sa source à Boubiers dans l'Oise, est un affluent de l'Epte.

Il est donc un sous-affluent de la Seine.

Comme quoi on a bien raison de dire que " Les petits ruisseaux font les grandes rivières."

Maryvonne à Delincourt ( 60 ) 

En quittant le parking, nous partons à droite, en laissant l'église derrière nous. Devant la rue du Mesnil à Delincourt

Un petit temps d'hésitation, mis à profit par nos randonneuses pour admirer une fenêtre "vitrail".

Maryse en admiration 

Maryse apprécie beaucoup... Mais, ce n'est pas cette rue qu'il faut prendre.

Marie-Isabelle à Delincourt 

Au carrefour, Marie-Isabelle, qui est en avant du groupe, semble se souvenir que c'est ici qu'il faut prendre à droite.

Montée des Groux 

En effet, voici, à droite, la  Montée des Groux  qui va bien vite nous réchauffer !

PR Montée des Groux 

Nous sommes bientôt presqu'en pleine nature...

Maryvonne, Marie-Isabelle, Annick, Dominique, Michèle 

à l'exception de la clôture de cette immense propriété que nous longeons un bon moment.

Michel, Maryse, Catherine, Paula, Maryvonne, Annick 

Après une petite heure de marche, nous arrivons bientôt dans le prochain village de notre itinéraire,

Randonneurs à Chambors (60) 

dont nous admirons les jolis murs de pierres.

Annick, Bruno, Michel, Maryse 

Nous sommes à Chambors, petite commune d'un peu plus de 300 habitants, Michel, Catherine, Maryse, Maryvonne, Marie-Isabelle, Dominique, Michèle 

située dans le département de l'Oise, en Picardie.

Serge, Bruno, Maryse, Paula 

 Encore un bien joli village !

Michel, Maryse, Paula, Catherine 

Nous arrivons en vue de l'église Saint-Sulpice.

Eglise Saint-Sulpice de Chambors (60) 

Eglise Saint-Sulpice à Chambors ( 60 ) 

Aujourd'hui, nous n'en verrons pas l'intérieur, comme nous avions pu le faire le jeudi 1er octobre 09.

Des randonneurs curieux 

Les randonneurs sont curieux ! Que sont-ils donc en train d'observer ?

Cave voutée à Chambors (60) 

Cet escalier à mains grâce auquel on accédait sûrement à une belle cave voutée.

Ohé, l'ami Bruno :

J'attends tes commentaires 

 Serge à Chambors

Le guide est concentré.

Direction Lattainville 

Nous passons devant la Mairie de Chambors et suivons la D 166 en direction de Lattainville.

Lavoir à Chambors (60)  

Au bord du Réveillon, encore un joli lavoir ...

Michel, Maryvonne, Marie-Isabelle, Annick 

Nous le contemplons et nous amusons de voir nos Dupont-Dupond aller admirer le lavoir de plus près !

Bruno et Serge à Chambors (60) 

Maryvonne et Marie-Isabelle admirant Le Réveillon 

" Bon les D-D,  on y va ? "

Maryvonne, Marie-Isabelle, Annick, Michel 

- Allons un peu de sérieux !

Bruno et Serge  

- Je dirai même plus : un peu de sérieux !

Bruno au carrefour de La Pipée 

Je crois bien que nous sommes au Carrefour de la Croix Rouge, bien qu'il ne reste de la croix qu'un socle de pierre.

Environ 500 m plus loin, un autre carrefour appelé La Pipée, du nom d'une sorte de chasse, dans laquelle on imite le cri de la  chouette ou d'autres oiseaux, pour les attirer dans un arbre aux branches enduites de glu, où ils se font prendre..

Me voici moi-même empêtrée dans les mots ( ou les maux ! ) comme un oiseau dans les gluaux ...

Et je ne sais jusqu'où je vais aller !

Bruno, Annick 

Heureusement, voici la pause que nous commencions à réclamer aussi fort que nos estomacs ! 

Dominique et Michèle 

Le tandem "Dominique-Michèle"  a des regards d'envie en direction de notre Bruno, toujours bien installé sur son petit pliant !

Isabelle 

Isabelle nous a offert de délicieux petits biscuits venus tout droit d'Angleterre.

Annick et  la revanche de Bruno 

Et là, c'est tout simplement, c'est la  " Revancha Del Bruno ". 

Les amateurs de tango et ceux qui apprécient Gotan Project souriront peut-être ...

Un peu de musique ? Cliquez sur le Player

Je vous explique : J'ai "chambré" un peu notre ami, lors de notre randonnée du 10 janvier dernier, à propos de ses petites compotes ! Voilà pourquoi, m'en ayant gentiment offert une, il s'empresse d'immortaliser l'instant !

Bruno et Serge 

Et c'est reparti ! Notre duo de guides marche le nez dans la carte ! 

Randonneurs vers Lattainville 

Nous allons d'un bon pas, en direction de Lattainville, dont nous apercevons bientôt

Château de Lattainville 

le "château" qui est bien moins "habillé" qu'au mois d'octobre.

Je vous invite, si vous ne l'avez déjà fait, à cliquer sur ce lien si vous voulez en savoir plus à propos dudit "Château" :

http://www.marcheplaisir.com/blog,randonnee-delincourt-jeudi-1er-octobre-09,173571.html

Marie-Isabelle, Maryvonne à Lattainville 

Serge et Bruno  

Serge et Bruno passent devant l'entrée de la demeure, puis lèvent la tête enfin !

Château de Lattainville (60) 

Coquet, n'est-ce pas ?

Bruno en bas de la côte du Château 

En bas de la côte du Château, derrière ce portail, il est un arbre, un peu spécial et que j'aime beaucoup ...

Arbre à Lattainville 

S'il pouvait parler, je suis sûre qu'il nous raconterait son combat pour la vie !

Maryvonne  

Nous voici maintenant dans le centre du village dont nous découvrons l'église.

Eglise de Lattainville (60) 

située dans la rue Jean-Baptiste Crévecoeur, avec un peu plus loin, en face ...

Gîte Communal  à Lattainville 

un gîte communal, qui a l'air bien sympathique et dont j'admire le bel escalier de pierres.

Serge, Bruno, Marie-Isabelle, Maryvonne 

Le groupe quitte maintenant Lattainville,

Marie-Isabelle, Annick, Bruno, Maryvonne 

et reprend la direction de Delincourt.

Catherine B, Michel, Maryse 

Catherine, Michel et Maryse sont avant moi dans le village, et pris en photos de tous côtés !

Catherien B, Michel, Maryse 

Un photographe devant ...

De retourà Delincourt 

un autre derrière !

Rue à Delincourt 

Au printemps, nous avons déjà fait une pause devant ce "self-service " ( N'est-ce pas Paula ? )

Delincourt Vente de fleurs 

Sur l'ardoise est écrit : " Libre Service - Bouquet 3 € "

Pas de fleurs aujourd'hui ! 

Dominique et Michèle 

Mais des jolies dames souriantes ...

Paula 

qui fleurissent sur les routes de notre beau Vexin.

Paula 

Quelles enjambées ! Notre Paula avance d'un pas décidé !

Ancienne charrue à traction animale 

Dans un jardin à Delincourt, nous pouvons observer cette ancienne charrue.

Sans aucune certitude, il semblerait que ce soit une charrue Brabant à traction animale.

Mais si vous vous y connaissez en charrue :

 

  

à suivre ...

 

 

 

Lire la suite

Randonnée Osny-Boissy-Courcelles Dimanche 10 janvier 2010

 Ce matin, nouveau changement de programme : la randonnée prévue était "Chérence par Villers" mais le mauvais temps et la distance que nous aurions dû parcourir en voiture,  nous ont fait décider une fois encore de prendre la sage décision de partir à pied d'Osny. Il a neigé hier et le thermomètre indique -3°.

Nous sommes de moins en moins nombreux à avoir le courage de sortir par un temps pareil ! Mais sur les six randonneurs que nous étions, il n'y avait pas moins de trois photographes ! 

Il faisait encore un peu nuit quand nous avons traversé le parc de Grouchy, et les oies étaient un peu étonnées de voir des promeneurs si matinaux.

Les oies au parc de Grouchy 

Notre passage les a un peu effarouchées.

Bruno au parc 

Grotte au parc de Grouchy 

Serge emmène les hommes faire un petit tour à la Grotte, dans le parc de Grouchy, à Osny. Puis nous rejoignons Boissy L'Aillerie.

Maryse, Michèle, Annick 

Nous n'avons pas pris beaucoup de photos, jusqu'à la pause que nous avons faite à 10 h 10, à la sortie du Bois Saint-Léger.

Bruno, Joseph, Maryse, Michèle, Annick 

A vrai dire, à cause du froid, nous ne sommes pas restés très longtemps à l'arrêt.

Serge, Joseph, Bruno, Maryse, Michèle 

Devinez ce que notre ami Bruno déguste tranquillement ? 

Une petite "Pom'Pote" ... car .. "c'est bon pour lui"  qui est resté un grand gamin !

Joseph, Serge 

Mais ce que je vous recommande, ce sont les "gaufres fabrication Joseph" !

Joseph, Serge 

Délicieuses ! Il nous a promis de nous livrer sa recette !

Bruno et Croix Pattée près de Courcelles 

Cette Croix Pattée, datant du XIII ème siècle, est située sur la Chaussée Jules César que nous suivions depuis la sortie du Bois Saint-Léger. Elle s'appelle La Croix de Labathe et a résisté, contrairement à celle du lieu-dit La Justice qui a été détériorée. Nous sommes sur le territoire de Courcelles-sur-Viosne.

Annick, Maryse 

Nous sommes deux filles à avoir opté pour la marche avec les bâtons.

Cela constitue pour moi un bon entraînement pour le séjour "raquettes" auquel je participe à la fin du mois.

Annick  

Et c'est très pratique pour le saut d'obstacles !

 Joseph, Maryse, Michèle

Nous traversons maintenant à Courcelles-sur-Viosne.

Arrivée à Courcelles sur Viosne 

Serge nous fait remarquer qu'habituellement le panneau de sortie du village est caché par la végétation.

Panneau de sortie de Courcelles  

D'ailleurs, c'est très curieux, on sort de ce village, mais on y est toujours !!!

Lavoir de Courcelles sur Viosne 

Voici le lavoir, devant lequel notre groupe de randonneurs fait une courte pause ... pour prendre la pose !!!

Randonneurs devant le lavoir à Courcelles sur Viosne 

En face du lavoir, nous posons encore devant cette maison qui évoque un peu les maisons à colombages de Normandie ou d'Alsace.

Serge, Michèle, Annick, Maryse, Joseph 

Mais nous avons assez traîné comme ça ! Et nous repartons d'un bon pas ...

Marais du Missipipi

pour retrouver bien vite un paysage plus sauvage.

Maryse, Bruno 

Annick 

J'adore ce paysage et ne peux m'empêcher de faire encore une petite pause pour l'admirer.

Annick dans le Marais du Missipipi 

Mes deux "photographes-assistants" en profitent pour mitrailler !

Bruno, Annick 

Serge, Bruno 

Stop, les Dupont-Dupond ! Juste un petit sourire pour moi, cela ne nous retardera pas trop !

Cet endroit est si beau, vous ne trouvez pas ?

Le long de la Viosne 

Nous longeons maintenant la Viosne.

Cette petite rivière ( 28 km ) prend sa source entre Lavilletertre et Lierville, dans le département de l'Oise.

Elle se jette en rive droite de l'Oise à Pontoise, dans le département du Val d'Oise.

Notre petite Viosne est donc un sous-affluent de la Seine par l'Oise !

Elle a de multiples "bras morts", dont la Couleuvre, à Osny, et forme de nombreux petits étangs.

Une partie de son cours, à Pontoise, s'effectue en souterrain. ( source Wikipedia ).

 Annick sur le Petit Pont de bois

Décidément les petits ponts de bois me font toujours craquer  !

Dans ma tête résonne toujours cette chanson d'Yves Duteil : 

"Si tu reviens par là, tu verras la rivière, mais j'ai refait en pierre le petit pont de bois.

Ce petit pont de bois qui ne tenait plus guère, que par un grand mystère et deux piquets tout droits"

Parc de Grouchy, Osny 

Et c'est dans le Parc de Grouchy, à Osny, que nous franchissons ce petit pont de pierre !

  à bientôt mes amis randonneurs et lecteurs !

 

Merci à tous pour vos visites 

Lire la suite

Randonnée Delincourt jeudi 1er Octobre 09

Ce matin, les randonneurs, réunis comme chaque jeudi, sur le parking de la Poste, à Osny, ne traînent pas, se regroupent dans les voitures et prennnent vite la route. Notre point de départ de la randonnée est Delincourt ( 60 ) à 26 km d'Osny.

Arrivés à Delincourt, nous nous garons sur le petit parking, devant le Lavoir et à côté de l'église.

Le Lavoir à Delincourt,

Curieux mélange sur cette vieille enseigne ! Les jouets et la buvette !!!

Delincourt est un village du département de l'Oise, en Picardie. Il est situé dans le Vexin Français, entre Chaumont-en-Vexin ( chef-lieu de canton ) Reilly ( village médiéval ) Lattainville et Chambors.

Notre balade commence, nous laissons derrière nous l'église St-Léger, que nous retrouverons, sous un autre angle, à notre retour.

Très peu de route et bien vite un joli chemin, comme nous les aimons.

Vous pouvez passer la souris sur les photos pour connaître les prénoms  de chacun.

Nous arrivons bientôt au village de Chambors, où

 Bernard pompe désespérément.

 Nous pouvons voir l'intérieur de l'église de Chambors, à travers la grille.

Un peu plus loin, nous découvrons, toujours à travers une grille, un escalier à mains, conduisant probablement à une jolie cave voutée.

Et juste devant un arbre un peu méconnu, le paulownia, impressionnnant par ses feuilles de très grande dimension ( jusqu'à 40 cm )

Nous passons maintenant devant la Mairie de Chambors.

Bernard franchit, non pas le Rubicon, mais le Réveillon. Ce petit ruisseau d'environ 11 km prend sa source à Boubiers dans l'Oise. C'est un affluent de l'Epte, donc un sous-affluent de la Seine. Comme quoi on a bien raison de dire que " Les petits ruisseaux font les grandes rivières."

Encore un lavoir ! Bernard est la vedette aujourd'hui !

Maintenant, il me faut accélérer l'allure pour rattraper le groupe !

Ce sont les filles qui marchent le plus vite on dirait !!! Bientôt nous quittons le D 166, pour emprunter le PR.

Dommage que cet endroit soit souillé par des gens bien indélicats qui ont fait une halte ici ... Nous repoussons un peu notre pause.

Notre gentille Gabrielle a toujours le sourire ! Là encore, vous remarquerez que les garçons sont derrière !

Pour une fois, vous ne nous verrez pas la bouche pleine !!! J'étais si occupée à bavarder que j'en ai même oublié les photos.

Surprenante cette demeure "château" !!!

Nous sommes sur la D 166 qui nous amène dans le petit village de Lattainville (Oise), qui ne compte que 159 habitants.

Vous serez sûrement comme moi, très surpris d'apprendre que  le Château de Lattainville (Oise), édifié au XIXème siècle, est en réalité un pastiche néogothique, construit en ciment armé, matériau relativement nouveau pour l'époque. Il est amusant de savoir également que ce "Château" est le frère jumeau de la villa "Les Ruines" à Arcachon.( Gironde). Pour ces deux « châteaux » les mêmes constructeurs: les frères Pauchot. De façon fort naturelle, l'envahissement végétal accentue l'aspect de ruines abandonnées de cet édifice. Quels excentriques fortunés avaient choisi de vivre dans ces fausses ruines,à l'origine, parfaitement habitables ? Achevé vers 1901, le Château de Lattainville appartenait à Mme Hénon, épouse d'un négociant en tissus parisien. Bien qu'endommagé par les combats de la Seconde Guerre Mondiale, il est encore habité de nos jours.

Nous sommes passés un peu vite à mon goût ... Il faut dire que la route descendait !!!

Seul, Manuel est souriant ... mais je vais m'occuper de dérider ces messieurs ...

Pierre et Bernard, enfin souriants, devant la Côte du Château ! Normal, on la descend cette côte !

Un bien curieux arbre nous prouve que la nature reprend souvent le dessus !

Voici l'église de Lattainville, telle que nous la découvrons tout d'abord. Approchons un peu ...

Intrigué par ce "Château", Olivier mène sa petite enquête auprès du gardien du cimetière.

Pendant ce temps-là, la troupe profite de cette halte pour souffler un peu.

Voici l'église de Lattainville, vue sous un autre angle. Nous la laissons derrière nous.

Le Vexin offre de nombreux itinéraires pédestres.

Nous admirons au passage ce beau pigeonnier.

Nous reprenons ensuite la rue de Delincourt, qui nous ramènera, comme son nom l'indique, à notre point de départ.

Cette fois, les messieurs sont devant !      Mais pas devant la photographe Sourire !

Et ça discute sérieusement, dirait-on !

Une autre idée de randonnée, mais un peu trop courte pour les randonneurs confirmés que nous sommes ! Rigolant

Nous apercevons le village au loin. 

Merci à notre amie pour m'avoir offert les quelques mûres qui lui ont donné tant de mal !

Les ronces ne voulaient plus la lâcher notre Gabrielle !!!

Pendant ce temps-là, l'ami Bernard se régalait !

Nous voici de retour dans le village de Delincourt, mais pas encore arrivés pour autant.

Encore quelques belles côtes à gravir !

Celle-ci, je l'avoue, je l'ai un peu coupée, avec l'aide de notre charmant Manuel.

Mais bien vite, je suis retournée en arrière ...

Je ne pouvais pas manquer de faire une petite photo de cette porte surprenante !

Alors Olivier, plutôt chat câlin ou chien bizarre ?

Delincourt est un bien joli village. Ici, c'est un escalier de pierres qui attire le regard de nos randonneuses.

 

Là, c'est un pigeonnier...

Et moi, j'admire ce petit chat, bien sympathique, qui a un air de famille avec Isis, la chatte de ma fille.

Reilly, ce sera pour une autre fois !

Voici l'église de Delincourt, que nous avions laissée derrière nous au départ.

 

Brigitte est en tête à l'arrivée !

Et voilà !  Encore un regard vers cette vieille école primaire ... Et en voiture !

Encore une bien jolie randonnée !

à très bientôt, amis randonneurs ...

 

       

 

Lire la suite

Randonnée Arronville jeudi 24 septembre 09

Jeudi 24 septembre 2009

Le Parking de la Poste à Osny est, comme chaque jeudi, le point de rendez-vous de "Randonnée Découverte Amitié" .

Vingt participants, ce matin, se rendent d'abord en voiture à Arronville.

Il n'y a pas grand monde dans les rues de ce petit village, situé sur le Parc Naturel Régional du Vexin Français, qui compte 679 habitants.

Il n'est plus possible de se garer sur le petit parking de l'église, comme nous le faisions autrefois

Notre groupe trouve malgré tout où se garer, et nous voilà partis !

Les randonneurs sont bien disciplinés ce matin. On démarre assez doucement

Mais pas les bavardages, qui eux, démarrent toujours très fort !

Première côte pour se mettre en jambes, lorsque nous passons derrière l'église d'Arronville.

Et bien vite,la pleine campagne, où nous avons dérangé un nombre impressionnnant de faisans.

Les discussions vont toujours bon train.

A Menouville, nous passons devant le lavoir, alimenté par le Sausseron; à la limite du Domaine de Balincourt.

Le groupe s'arrête pour admirer le lavoir, mais la photographe, très bavarde elle aussi, est passée trop vite !

Un bien joli coin...  Coin-coin !!!

Peu de circulation dans ce village et heureusement, car là, nous ne sommes pas très sages ! Chacun marche là où il veut !

Le manoir du château de Balincourt a servi de décor pour tourner des films tels que "Les Misérables"

Sur les portes d'entrée de la ferme du manoir, on peut lire les noms de quelques métiers médiévaux :

maître de Poste, charron, bourrelier, maréchal-ferrand.

Du chemin que nous empruntons, nous devinons l'Arche qui est alignée dans l'axe de l'allée du château.

Nous sommes bientôt de retour à Arronville.

 

Nous avons eu bien chaud en ce début d'automne !

Olivier a "mouillé le tee-shirt" et Liliane est en tenue estivale !

Qu'il fait bon changer de chaussures à l'arrivée !

à bientôt pour une prochaine balade.

 

Santeuil, je guide !

Et voilà, je viens de sauter le pas : j'ai guidé une randonnée pour la première fois de ma longue vie !

Et ne riez pas encore... j'ai ramené tout le monde ... et à l'heure ( car des choses sérieuses nous attendaient au retour )

Alors en début de rando, je suis intraitable sur l'horaire de départ : l'heure c'est l'heure !

 Très vite nous arrivons sur le petit parking de la gare à Santeuil, nous chaussons et ... en route !

Armée de la carte et de la description de l'itinéraire, je me lance !

Suivez la guide !

 

Premier arrêt au lavoir de Santeuil, où Bruno fait sa star.

Puis, encore un lavoir, passé inaperçu du reste du groupe, mais pas de Bruno

( qui décidément adore les lavoirs ! ) ni de son photographe personnel.

L'église de Santeuil, que nous laissons sur la droite.

A la sortie du village, nous prenons la direction de Brignancourt.

Avant d'entamer le GR 1, une petite pause s'impose pour attendre deux retardataires :

les Dupont-Dupond !

Deux excellents guides, il faut bien le dire, qui, discrètement me supervisent !

Au Moulin de Noisemont,  (que nous n'avons pas photographié, tant il ressemble si peu à un moulin)

 j'ai bien failli me tromper, mais les D-D veillaient !

Nous arrivons au village de  Brignancourt, où quelques artistes sont installés pour peindre,

dans le cadre de la manifestation "les peintres dans la rue".

L'église de Brignancourt abrite à présent des expositions.

Si ça vous tente, on peut y entrer.

Maintenant, on reprend notre chemin. Et c'est l'heure de la pause.

Nos Dupont-Dupond veillent toujours, pendant qu'Antoine chouchoute la guide !

Car en rando ... on s'aime !!!

Je ne suis qu'une guide débutante et ne me suis pas méfiée de l'itinéraire indiqué

sur ma petite fiche "Rando Santeuil" Ce dernier présente, je l'avoue, un peu trop de bitume.

Certains préfèrent marcher dans les chaumes de blé.

D'autres plus disciplinés les regardent, mais continuent leur route.

Cette fois, je les ai bien en main, presque en rang par deux, ça me rappelle le bon vieux temps !

Nous sommes rentrés tous à bon port ... et à l'heure,

pour notre rendez-vous, n'est-ce pas Antoine ?

D'ailleurs me voilà toute gaie :     "I'am singing in the sun ! " 

Alors les amis, je peux recommencer ?