forêt de montmorency

Randonnée Frépillon, dimanche 22 novembre 09

Nous sommes dix-neuf randonneurs ce matin. Après avoir un peu hésité, je n'ai pas pris la première sortie "Frépillon", mais la suivante "Forêt de Montmorency" et c'est exactement ce qu'il fallait faire pour ne pas avoir à traverser toute la commune !

Parking de la Maison des Associations, rue du Coudray à Frépillon  

Nous voici donc arrivés directement dans la rue du Coudray où se trouve la Maison des Associations. C'est là que nous garons nos voitures.

Breafing du guide avant le départ 

Petit breafing du guide avant de nous mettre en route. Puis nous prenons à droite en sortant du parking.

Rue de L'Isle à Frépillon

Nous montons d'abord la rue de l'Isle que nous trouvons à notre droite encore.

.Rue de la Vieille Fontaine à Frépillon

Toujours à droite,nous suivons un peu la rue de la Vieille Fontaine, avant de nous engager dans le chemin rural n°3 du Moulin à vent.

Chemin rural n°3 à Frépillon

Le groupe s'étire déjà, mais Marcelle et Serge veillent aux croisements !

Cheval errant dans le chemin du Trou Monsieur et des Saussayes 

En passant devant un chemin au nom assez étrange (chemin du Trou Monsieur et des Saussayes) un cheval, qui semble égaré, s'approche de nous, puis fait demi-tour.

Route forestière du Poteau de Paradis 

Nous sommes bientôt sur la Route Forestière du Poteau de Paradis et nous entrons dans la forêt de Montmorency.

Micheline commence sa cueillette 

Micheline commence déjà sa cueillette !

La cueillette continue 

Tout en marchant, notre amie garde un oeil attentif.

Attention aux croisées de chemins ! 

Aux croisées de chemins, il se trouve parfois que les premiers soient les derniers !

Montée aux Sapins Brûlés (195m) 

Nous gravissons maintenant cette côte sablonneuse qui nous amène à l'un des points culminants de la Forêt de Montmorency : la butte des Sapins Brulés (195 m)

Butte des Sapins Brûlés 

Ouf ! Nous y voilà ! Mais le vent souffle tout en haut, et nous allons redescendre un peu sur l'autre versant pour nous abriter et faire notre pause.

Pause en contrebas des Sapins Brûlés

Pause en contrebas des Sapins Brûlés 

Pour une fois, je m'asseois, ce que d'habitude je ne fais jamais, contrairement à notre ami Bruno, toujours super équipé.

Bruno et son sac à dos à siège incorporé 

Breafing du guide 

Serge a préparé un parcours inconnu de nous et nous redonne quelques consignes de sécurité pour ne pas nous perdre.

Micheline et Bruno 

Marcelle et son cèpe 

Cèpe ou bolet ? Il faudra que je me renseigne de nouveau ! Comestible en tous cas.

Pinède ? 

Nous voici maintenant dans le camp des résineux, celui du sapin et de ses cousins, qu'on appelle aussi les conifères parce qu'ils portent des cônes. Contrairement aux feuillus, les résineux ont des feuilles sous forme d'aiguilles qu'ils conservent toute l'année, on parle alors de feuillage persistant. Une exception qui confirme cependant la règle : le Mélèze, dont les aiguilles deviennent jaune doré à l'automne avant de tomber comme chez les feuillus. Ainsi le Mélèze possède le rare statut de résineux à feuillage caduc ! ( Source ONF)

Alors là, j'avoue, trop occupée à chercher les cèpes, je n'ai pas assez observé ni la silhouette des arbres, ni les éventuels cônes. Les nombreuses aiguilles tombées au sol me troublent un peu, je pensais que le mélèze vivait en altitude. Je penche malgré tout pour le pin sylvestre, sous toute réserve.

Tronc de résineux mais lequel ? 

Résineux dans la forêt de Montmorency 

Janine et Olivier 

Ces deux Gaulois ne craignent qu'une chose : que le ciel leur tombe sur la tête !

Traversée de fossé 

Allez Ulysse, donne la patte !

Traversée de fossé 

Nos hommes sont très galants.

Bruno, Micheline, et Cie 

Catherine B, Marcelle, Catherine L ... 

Bien agréable ce tapis de feuilles ...

André est suivi 

Dépèche-toi un peu André, tu es suivi !

Nos deux Micheline et le cèpe 

Magnifique ce cèpe !

Micheline et son cèpe 

La dernière prise de Micheline a fait des envieuses !

Et Catherine pompait ! 

André et son bouquet de houx 

Pas d'eau à la pompe, mais un joli bouquet de houx pour André.

Janine, Antoine 

Caresse au cheval 

Ce cheval nous suit sur quelques mètres, mais nous n'avons rien à lui offrir que des caresses ...L'amour en cage

Bernard est tout heureux avec son "amour en cage" qu'on nomme aussi "Physalis" ou "Coqueret du Pérou" et dont le fruit est une baie rouge ou orange, enfermée et cachée dans cette sorte de lanterne qui se transformera en cage de dentelle. Mais attention, d'une cage, soit-elle dorée, l'amour finit toujours par s'envoler !!! Et le fruit devenu charnu se laissera manger, délicieux en confiture.

Olivier, Marcelle 

Mais continuons notre chemin, d'autres aventures nous attendent !

Hésitation  

Nous sommes à proximité d'une " rave party "  et Micheline semble prête à y aller faire un petit tour ...

Rave Party dans le coin 

Nous passons discrètement près du bâtiment désaffecté où se tient la Rave,  ne voulant pas déranger les "Ravers"

Sur les lieux d'une Rave Party 

Discrètement, mais assez rapidement, tout en jetant des regards curieux !

Opération Bouillasse ! 

Et l'aventure continue !  Qui aime les bains de boue ?

Bain de boue, ça vous dit ? 

Apparemment, Ulysse adore ça !

Ulysse pose 

Et il pose en plus, le coquin !

La boue encore 

Un des photographes attend la chute !

Chemin boueux 

Mais nous ne lui ferons pas ce plaisir !!!  Pour ma part, j'ai soigneusement rangé mon petit Canon dans son étui.

Olivier 

Un passage dans ce tapis de feuilles va nettoyer un peu nos chaussures boueuses !

Liliane, Annick 

C'est sur cette dernière photo que nous nous quitterons.

Nous avons eu du vent, de la boue mais pas la pluie qui était annoncée pour l'après-midi.

Pour ma part, je ne sais pas s'il a plu finalement, car je me suis écroulée pour une longue sieste réparatrice !

 Et vous ?

Laisse une trace de ton passage sur mon Blog, mais jamais dans la nature !!!

 

 

 

 

 

  

 

Randonnée Béthemont, Dimanche 4 Octobre 09

 Dimanche 4 octobre, c'était la brocante à Osny. Aussi, exceptionnellement, notre rendez-vous dominical s'est fait sur le parking de Leroy Merlin, dans le Centre Commercial de l'Oseraie.

Arrivés au coeur de la forêt de Montmorency, nous nous garons sur la parking proche du Faisan Doré, l'ancienne auberge aujourd'hui complètement délabrée et couverte de tags.

Nous commençons notre randonnée par une petite grimpette sur la butte sableuse des Sapins Brûlés ( 195 m), qui est un des points culminants de la forêt. Et si certains d'entre nous connaissent déjà cet endroit pour y avoir fait souvent la pause "casse-croûte", d'autres le découvrent aujourd'hui.

Monter donne chaud ! On peut déjà commencer à se découvrir.

Redescendre cette butte est un plaisir ... Profitons-en ...

 

Un intéressant parcours aménagé dans la forêt de Montmorency, par l'association  : "le chemin du Philosophe" 

Méditation et rencontres avec la philosophie, la sagesse, soi-même, l'autre, la nature, l'histoire locale.

Cette association réalise également des animations : cafés philo, ateliers "art et nature" de type land art,

sorties à thèmes, fête annuelle, ateliers d'écritures, contes.

Nous voici maintenant devant le Cimetière de Bosc, autre curiosité que cet endroit, noyé de verdure, situé à peu de distance du Château de la Chasse.

Louis-Augustin Bosc, sa femme, sa fille et autres parents reçoivent donc de nombreux visiteurs.

Il est particulièrement émouvant, en suivant ce sentier de penser qu'il était, au XVIII ème siècle, la destination favorite de Jean-Jacques Rousseau qui venait y herboriser !

"Je comptais bien que la Forêt de Montmorency, qui était presque à ma porte, serait désormais mon cabinet de travail."

La Fontaine Sainte-Radegonde, plus célèbre des sources de cette forêt, était censée guérir la stérilité.

Mais non, ce n'est pas Sainte-Radegonde ... juste moi !

Allez, on accélère le pas, d'autres sentiers nous attendent !

Entre cueillette de châtaignes et pause "photo", notre moyenne est un peu basse, d'après le guide !

Voici pour tous ceux qui ne le connaissent pas encore, le Château de la Chasse", petit château féodal édifié au XII ème siècle.

Très pittoresque, flanqué de ses quatre tours tronquées, il fut le rendez-vous de chasse d'illustres personnages, tels Jean Le Bon, Charles V, Louis XI . En 1728, le petit-fils du Grand Condé avait décidé de faire démolir le château, mais les tours furent seulement tronquées en biais et recouvertes de tuiles.

Le Château de la Chasse, classé monument historique en 1933, ne se visite pas !

A la pause, réunion des membres du Bureau de la toute nouvelle association " Les mangeurs de bananes d'Osny".

Certains ont décidé de ne pas y adhérer, préférant de beaucoup celles des "mangeurs de noix".

Pas question de laisser ici le moindre déchet !

Et puis rappelez-vous Donovan et sa chanson Mellow Yellow dans les années disons ...1967, juste avant 68 quoi ! 

Je récupère les peaux de banane, puissant enthérogène... et tant pis si je me transforme en marsupilami !

Reprenons le chemin, hâtons-nous doucement, cette randonnée concoctée par Serge, notre guide du jour, promet encore ...

Cela ne m'empêche pas de craquer devant cette belle amanite tue-mouche, certes pas comestible, mais bien jolie tout de même !

Eh les filles, d'accord ça grimpe un peu, mais bon...on en a vu d'autres !!!

"Pouce ! " semble dire Paula.  

En haut de cette côte, ( que j'ai montée un peu vite ... avec l'aide de Bruno) quelques gorgées d'eau s'imposent.

Maintenant nous allons affronter quelques difficultés naturelles, dont regorge la Forêt de Montmorency,  telles les descentes de fossés.

Regardez la mine réjouie de Catherine avec son tout petit cèpe ! ( ou bolet d'ailleurs, j'ai un petit doute !)

Serge, qui connaît la forêt comme sa poche, nous amène à un endroit peu connu, noyé dans la végétation.

Surprenant de découvrir cette  "Vierge Noire", sur laquelle malheureusement je n'ai trouvé aucun renseignement, si ce n'est son nom.

Nous nous sentons un peu comme des aventuriers, alors que nous empruntons ces chemins peu fréquentés.

Nous retrouvons bientôt un sentier plus praticable.

Allons les gars, ce n'est pas sérieux ça !!! Serge et Bruno sont très gamins et ne résistent pas à corser un peu le parcours.

Les voici très fiers d'eux, nos Dupont-Dupond !

Encore une montée assez intéressante et nous avons la chance d'avoir aujourd'hui un beau temps sec !

Et même ensoleillé !

Eh oui ... après une montée, une descente ! Et quelle descente !

Plusieurs solutions s'offrent à nous.

Prendre son élan, descendre en courant pour grimper plus facilement cette côte gigantesque qui fatigue rien qu'à la regarder.

C'est le choix de Paula qui n'a pas froid aux yeux.

Un peu plus loin, encore un beau tas de bois pour les deux gamins du groupe !

J'ai déjà les poches remplies de châtaignes ramassées sans même m'arrêter ! Maryse en a repéré une bien grosse.

Elle les choisit ! Les marrons glacés nécessitent des châtaignes de belle taille.

Paula a sorti son petit sac ! Cette fois, c'est du sérieux, la cueillette a vraiment commencé.

Micheline et Catherine ont déjà un sac bien rempli. Et le guide qui file devant !!!

Je cours un peu pour rattraper les premiers et les ralentir un peu. C'était bien prévu "cueillette de châtaignes" non ?

Serge, notre guide, nous promet plus loin des châtaigniers encore plus généreux et nous déconseille de nous charger inutilement maintenant.

Richard a bien ramassé aussi !!! Hummm ! Je sens déjà l'odeur de la châtaigne grillée ...

Allez courage, nous sommes presque arrivés !

Nous y voici enfin ! Il n'est pas loin de 13 h 30 !!!

Cette rando, initialement prévue pour 13, 5 km, s'est transformée ... Et, nous avons en réalité parcouru 16,5 km  !

Félicitations à tous les participants qui, dans la bonne humeur, ont accepté d'explorer les endroits inconnus, proposés par Serge.