fontaine Saint-Robert

Randonnée du 1er mai 2011 Nesles-la-Vallée

Nous sommes le dimanche 22 mai 2011, et c'est seulement aujourd'hui que je commence ce billet.

Oui, je sais ... vous attendiez les photos, le petit reportage ... Cela fait trois semaines maintenant et pas de nouvelles !

Je suis à la fois tellement occupée par la préparation des prochains spectacles de ma Comédie Musicale et très ennuyée par des problèmes de santé, toujours les mêmes... que je néglige un peu Marche Plaisir. Pourtant, elle était bien sympathique cette randonnée du 1er mai autour de Nesles-la-Vallée. Nous étions quinze au rendez-vous, sur le parking de la Gare à Osny.

Parking de la Gare à Osny le 1er mai 2011 

Je commence à charger quelques photos, mais cela prendra beaucoup de temps. D'autant plus que je n'ai pas non plus fait de reportage sur la randonnée de dimanche dernier autour de Courdimanche. Aujourd'hui, 22 mai, je n'étais pas non plus parmi vous, mes amis marcheurs. J'aurais beaucoup aimé pourtant, mais mes jambes ne m'ont laissé aucun répit cette nuit et j'ai si peu dormi et tellement mal, que je n'ai pas eu la force de me lever ce matin pour attaquer avec vous la randonnée des ravines, autour de Pontoise. Mais, ceci est une autre histoire !

Pour vous faire patientez, je vous invite à visiter ou revisiter les pages concernant des randonnées autour de Nesles-la-Vallée. Vous y trouverez bien plus d'informations que je ne vous en donnerai cette fois !

http://www.marcheplaisir.com/blog,randonnee-nesles-la-vallee-suite,165932.html

Mardi 24 mai 2011 : Cette fois le voilà votre "reportage" !!!!

église de Nesles-la-Vallée 

Il n'est pas encore 9 h lorsque nous nous mettons en marche. 

Catherine i Micheline à Nesles

Nous passons devant le Foyer Rural de Nesles-la-Vallée.

Micheline, Annick, Caro ( de gauche à droite) 

Bernard, amie de Maryse, Bruno, Antoine, Maryse 

Bientôt, nous voici en pleine nature... 

Bruno, Antoine 

Le groupe s'étale un peu.

Catherine, Annie 

Cela d'autant plus que les bosquets ont attiré certaines de nos marcheuses ...

 

Maryse est accompagnée aujourd'hui par une de ses amies, dont j'ai oublié le prénom.

Maryse et son amie 

Amie de Maryse, j'espère que cette marche en notre compagnie t'aura plu et que tu viendras rejoindre notre groupe.

Annick 

Il n'est pas facile de rattraper le groupe après une petite "pause technique", surtout quand celle-ci est faite avant une côte !

Serge et Bruno m'attendent. Le reste du groupe est devant.

 

En haut de ladite côte, certaines de mes amies marcheuses se sont installées pour une "pause réconfort", à l'endroit précis où elles ont l'habitude de s'arrêter ... 

Chapelle à Hédouville 

Mais ce n'est pas du goût de Serge qui avait prévu de faire l'arrêt plus loin, à proximité de cette petite chapelle.

Chapelle à Hédouville 

C'est la Chapelle Saint-Robert, située à proximité de la commune d'Hédouville. Elle abrite un "Gisant" que, malheureusement nous ne pouvons plus voir maintenant. En 2009, lors d'une de nos randonnées, il m'avait été possible d'en prendre une photo à travers la grille.

http://www.marcheplaisir.com/blog.html?tag=H%E9douville (le lien pour la voir )

 

Avant de se rendre à la Fontaine Saint-Robert, les randonneurs s'instruisent ...

à la Fontaine Saint-Robert à Hédouville  

Aujourd'hui,  la végétation nous permet d'apercevoir la fontaine de loin.

Maryse, Antoine, Catherine 

Plusieurs fois, il nous avait fallu la chercher au milieu des champs...

Martine, Caro, Bernard 

 

Martine, Bernard à la fontaine 

 

"Eh les filles ! Regardez ce que j'ai trouvé ! " Super cette rando de 1er mai ! Tout y est !!!

Annie, Amie de Maryse, Maryse, Antoine  

La moyenne baisse ... Aucune d'entre nous ne résiste à la tentation de se faire un petit bouquet de muguet !

Martine 

Voici notre charmante Martine aussi épanouie que ces jolies clochettes !

Martine

Maintenant assez papillonné ! D'autres curisosités nous attendent ...

Annick, Bruno, Joseph 

... comme ce passage presque incontournable pour aller observer ...

Annick et Bruno 

... le Polissoir de la Tour du Lay.

Vous trouverez les explications que j'ai déjà données sur ce vestige néolithique en cliquant sur ce lien :

http://www.marcheplaisir.com/blog.html?tag=Bois+de+la+Tour+du+Lay

 

Quelques personnes ne connaissaient pas encore ce lieu, ni la façon dont nos ancêtres utilisaient les polissoirs.

Les rainures encore apparentes dans ces roches  servaient à polir les haches et les outils de silex.  

Annick, Martine, Bruno 

Sur cette photo, entre Martine et Bruno, vous pouvez voir très nettement une de ces rainures.

 Randonneurs dans le Bois de la Tour du Lay

Avant de continuer notre chemin, il est tentant de continuer à cueillir les fameuses clochettes porte-bonheur !

Martine, Bruno, Chantal, Micheline 

Bientôt, sur la droite, nous nous engageons dans un petit sentier pas toujours facile à trouver ...

 

Il faut descendre un petit peu parmi une végétation abondante et plutôt sauvage à cette saison ...

Et là, les plus courageux vont s'aventurer dans ...

Le Trou à Morts 

... le  Trou à Morts.

Cette tombe souterraine  (hypogée) s'appuie sur une cavité creusée dans la roche. C'est au milieu du XIXe siècle que cette sépulture a été découverte sur la commune de Parmain. On y retrouva des ossements, des outils et des silex, parmi lequels des haches polies. En 1903, cette sépulture est transformée en abri.

Puis, cet hypogée mégalithique, unique en région parisienne, est réhabilité et classé monument historique en 1974.

Vient ensuite un passage un peu difficile, pendant lequel les deux mains sont plutôt utilisées à garder les pieds sur terre qu'à prendre des photos ! Puis, nous retrouvons un chemin beaucoup plus "pratiquable" ... Mais juste avant d'y accéder, notre amie Paula est tombée, se rattrapant par réflexe avec son bras droit déjà mal en point. Aïe ! Pauvre paula ! C'est le bras en écharpe qu'elle continuera sa marche.

 

Heureusement que pour cette belle côte, j'étais en grande conversation avec Catherine...

 

... bien sûr, bavarder en montée est sans doute plus éprouvant pour le souffle, mais tellement meilleur pour le moral !

Annick, Catherine 

Pour ma part, cette côte-là est passée toute seule !

Bien sûr, nous l'avons montée à notre rythme et sommes un peu en arrière.

Bruno, en tête 

Bruno marche en tête.

Chantal, Bernard, Martine, Micheline 

Tu vois, Chantal, sur cette photo, tu es aussi grande que Bernard et tu le caches presqu'entièrement !

Chantal, Bernard, Martine, Micheline, Joseph 

Et en plus voici que tu avances à pas de géant ! Quelles enjambées !

Maryse et son amie 

Bientôt, nous entrons dans Nesles-la-Vallée, et

Nesles-la-Vallée 

...nous apercevons le clocher de l'église Saint-Symphorien, qui date du XIIe siècle.

Parking de l'église à Nesle 

Nous voici de retour aux voitures.

église Saint-Symphorien de Nesles-la-Vallée 

L'horloge du clocher indique 12 h 45 ! Notre balade aura donc duré près de 4 h !

Cueillir des fleurettes, jouer les touristes ou les aventuriers, voilà qui a bien rempli cette matinée ensoleillée !

                          à bientôt sur les chemins ... avec Rando Découverte Amitié

 

Randonnée Nesles-la-Vallée ( suite )

Jeudi 3 septembre 2009

Aujourd'hui, c'est la rentrée, pour de nombreux écoliers, collégiens, lycéens,

mais aussi pour nous, les Randonneurs de RDA ( Randonnée Découverte Amitié)

Et ce fut une belle rentrée ! 

Nous étions dix-sept ce matin, à nous retrouver sur le parking de la Poste à Osny.

A Nesles-la-Vallée, nous garons les voitures sur le parking de l'église, qui est en pleine réfection.

J'attendrai donc qu'elle soit toute belle, car les échafaudages ne la mettent pas à son avantage.

Pas comme le charmant sourire de notre Micheline !

Nous passons entre le Foyer Rural et la Caserne des Pompiers de Nesles.

Nous sommes tous très groupés au début. Puis je prends un peu d'avance...

Mais je suis vite rattrappée par Jeannine et Bernard.

A 10 h très précises, c'est la pause !  Comme la récré en quelque sorte !

Devinez ce que cherche Micheline

(Eh oui, nous avons deux Micheline, toutes deux équipées de pneus spéciaux ! )

Le dessert, peut-être ?        Que de gourmandes dans ce groupe !

Et de gourmands !  Car il semblerait que François apprécie aussi les mûres.

Quel pas décidé, les filles !          Des Spice Girls encore !

La chapelle Saint-Robert, située sur la commune d'Hédouville, au milieu des cultures,

en bordure d'un petit chemin de terre,  abandonnée de tous, et dissimulée 

sous un gros marronnier, semble vouloir se faire oublier.

Jetons un coup d'oeil à travers les vitres de la petite Chapelle...

Nous pouvons entrevoir le gisant de Saint Robert....

 La Fontaine Saint-Robert à Hédouville, située à quelques mètres de la chapelle Saint-Robert, 

établie par les moines du Lay est désormais abandonnée.

Les pèlerins s'y retrouvaient le 29 avril pour procéder aux bains,

afin d'obtenir la guérison de maladies et amener aux femmes stériles la fécondité.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

               

Maria est déçue, la fontaine ne coule plus.

Le clan des sept à la fontaine !

Mais attention à cette eau ...

Lisons plutôt les inscriptions sur les pierres devant la petite chapelle :

Qui boira de cette eau que je ...

... lui donnerai, n'aura plus jamais soif.

Pas très rassurant  ! Le Gisant en aurait-il bu ?

Pas vraiment.

En réalité, ce n'est autre que la statue de Saint-Robert, retrouvée dans les ruines du monastère

par le propriétaire de la ferme des Tuileries.

On raconte que n'ayant pu déplacer cette statue, malgré un attelage de douze chevaux,

il fit le voeu d'ériger autour de lui une chapelle pour le protéger.

Alors, la statue se serait laissée gentiment porter par deux hommes,

et repose en paix dans cette chapelle, bien à l'abri.

Dans la forêt de La Tour du Lay, nous découvrons le Polissoir.

C'est un vestige datant de la fin du Néolithique  (entre 2400 à 1600 avant JC).

Les hommes préhistoriques s'en servaient pour polir leurs outils ( haches ou couteaux ).

Plusieurs stries de polissage sont toujours apparentes sur ce grand bloc de grès.

Vite ! Ne pas se laisser distancer !

Elena est très en avant, et j'ai bien du mal à remonter jusqu'à elle

pour photographier tout notre groupe.

Serge nous emmène pour la séquence "Découverte".

Nous le suivons, mais ... C'est un peu la jungle !

Enfin, nous découvrons le fameux "Trou à morts", sépulture collective

datant du Néolithique.

Cette chambre funéraire de forme ovale, longue d'environ 4,50 m sur 2 m de large

est creusée dans la roche calcaire et murée de pierres sèches.

C'est au milieu du XIXe siècle que cette sépulture a été découverte sur la commune de Parmain.

On y retrouva des ossements, des outils et des silex, parmi lequels des haches polies.

En 1903, cette sépulture est transformée en abri.

Puis, cet hypogée mégalithique, unique en région parisienne, est réhabilité et classé monument historique en 1974.

L'aventure continue pour nous, dans cette nature un peu sauvage, ce qui nous change des chemins habituels.

Cela n'a pas l'air de déplaire à Gabrielle.

Ni à Roger, mon sauveur, armé de son bâton, qui fermait la marche,

et a fort heureusement ramassé mon portable.

Qui sont donc les galopins qui ont rempli la capuche de Roger ?

Promis Roger, la prochaine fois, j'apporte des chouquettes !

Tu viens jeudi prochain ?

à bientôt les amis pour une prochaine Rando, des Découvertes  encore, et de l'Amitié toujours !

Sourire     Sourire     Sourire 

 

 

 

Lire la suite