florian martinet

La 15ème édition des Fous Chantants


Samedi 4 août 2012

Mes chers Fous Chantants

C’est pour vous que j’écris aujourd’hui. Je suis rentrée dans mon Ile de France à reculons comme chaque année depuis quatre ans maintenant. Et c’est seulement une semaine après le concert que je me suis retrouvée chez moi.  Comme beaucoup d’entre vous, j’ai éprouvé un spleen très intense à la suite de notre folle semaine chantante et me voici depuis, tous les jours, sur mon ordi à surveiller Youtube, à chercher sans relâche la moindre vidéo du concert, les moindres photos de nos répétitions sous le grand chapiteau du Fort Vauban. 

nos-cinq-chefs-de-choeur-ales-2012.jpg

Nos chefs me manquent. Je les adore. Certains me trouveront sans doute excessive, mais je vis très intensément cette semaine à Alès, comme sans doute beaucoup d’autres Fous. Sous le chapiteau, la chaleur est étouffante, je souffre souvent de mes jambes qui ont tendance à gonfler, et rester de longues heures assise est fortement déconseillé dans mon cas. Je suis atteinte du Syndrome des Jambes Sans Repos ( SJSR) cependant, je ne manque jamais aucune répétition, j’arrive à l’heure et je savoure chaque instant. Les chefs se succèdent et apportent chacun leur incroyable humour. C’est une véritable semaine de travail avec des horaires à respecter, entre sept et huit heures de répétition par jour et même jusqu’à dix heures à partir du mercredi soir, mais c’est aussi un gros plein de rires, d’émotions partagées, une superbe aventure humaine.

Pourtant cette année, j’ai bien failli renoncer à m’inscrire … J’ai perdu ma maman peu de temps avant Noël et en mars, je n’avais plus goût à rien. Merci à Florence qui m’a un peu boostée. Dès que nous avons pu télécharger les premiers titres, j’ai senti que j’avais fait le bon choix.

Chers chefs, chères Folles, chers Fous, que serais-je sans vous ?

 

A la fin du mois de juin, j’ai bien cru que j’allais malgré tout devoir vous abandonner. Une méchante entorse, et au pied droit qui plus est, a tenté de m’empêcher de prendre la route pour Alès. Le voyage est long et difficile quand le pied droit fait défaut ! La grimpette biquotidienne au Fort Vauban m’a servi de rééducation et ma canne anglaise n’était vraiment pas de trop !

img-5995.jpg

Pardonnez-moi si j’ai utilisé deux chaises, mais je me faisais toute petite le long du chapiteau et en bout de rangée pour ne pas trop déranger.  Je n’avais qu’une crainte : ne pas être à côté de mes amis du Val d’Oise et de mes chers ténors. Ils sont adorables les ténors … sauf un ! Celui qui m’a dit, lorsqu'on qe plaçait aux arènes, que je devrais « descendre avec les handicapés ». Jacky avait appelé les personnes à mobilité très réduite pour aller en bas. Je ne me suis pas reconnue, Mr le vilain ténor !  Et je n’ai pas envie de profiter d’une entorse pour prendre une place dans les premiers rangs du bas.  Je préfère de beaucoup rester avec mes amis.

Mais revenons à des choses plus agréables …

Je suis rentrée avec une furieuse envie de chanter, de m’inscrire aux stages qui ne seront pas trop éloignés de chez moi et à portée de ma bourse. Je me régale à visionner les nombreuses vidéos  déposées sur Youtube par notre public qui semble avoir apprécié le concert. Et moi, je me dis toujours que j’aimerais bien être à la fois dans les choristes et dans le public.

Les Fous Chantants qui me liront savent combien il est difficile de décrire toutes les émotions qui nous traversent... Je n'ai pas de mots assez forts. Je peux simplement vous dire que même si à Alès il fait très chaud, mon corps est bien souvent parcourus de frissons, et il m'arrive très souvent, pour reprendre une expression de notre québécoise Guylaine, de "transpirer des yeux". Le soir du spectacle, l'intensité des ressentis est à son comble... 

                                                                                       à bientôt mes chers Fous, mes chers chefs !   img-6343.jpg

 Quelques vidéos souvenirs ... Et pour les impatients ... le compte à rebours tout en bas de ce billet !

Tout d'abord, ce reportage, pour mes lecteurs qui ne connaissent pas encore les Fous Chantants :

Carmina Burana par les Fous Chantants d'Alès sous la direction de Jacky Locks

Les 1000 choristes aux Fous Chantants d'Alès

 De 2'10 à 2'17, si vous regardez bien, mes amis ...

Hallelujah

Le Medley Disney de Florian

Le Starkwaï de notre Maryline :

Mission (qui nous semblait impossible) Bravo à Guylaine !

Kamouraska - Une chanson a capella dirigée par notre Marco

 

 Le Compte à rebours pour notre semaine chantante 2013 : fous.jpg

Fous Chantants Alès 2010 (1)

Après le merveilleux Hommage au Québec, en juillet-août 2009, l'année 2010 semble vouloir nous réserver encore des moments ô combien délicieux...

Cette année; nous mêlerons nos 1000 voix pour rendre Hommage à  trois chanteurs trop tôt disparus : les trois B : Daniel BALAVOINE, Michel BERGER et Alain BASHUNG.

Comme chaque année, des artistes viendront nous accompagner... Pour l'instant, nous ignorons qui ! Mais connaissant nos trois chefs de choeur, nous nous attendons à vivre, cette année encore, une merveilleuse semaine chantante.

Et si nous en profitions pour écouter quelques titres de ces trois grands de la Chanson Française ?

Balavoine : Aimer est plus fort que d'être aimé :   

Berger : Je veux chanter pour ceux

 

Bashung : Madame rêve

 

 A voir aussi sur mon Blog :

http://www.marcheplaisir.com/blog,fous-chantants-a-ales,154098.html

http://www.marcheplaisir.com/blog,garou-et-les-1000-choristes,159214.html

http://www.marcheplaisir.com/blog,natasha-st-pier-garou-et-les-1000-choristes-suite,159216.html

 

 

Lire la suite