Deux belles cueillettes

Jeudi 29 octobre 2009    Trop fatiguée pour randonner

Ce matin, à mon lever, je ressentais une fatigue intense, due probablement aux gros soucis que je rencontre actuellement. Donc, pas question de me joindre au groupe. Pourtant cette randonnée qui part de Grisy-les-Plâtres me plaît beaucoup ... Il y a maintenant plus de vingt ans, alors que j'habitais ce village, j'étais allée ramasser des champignons dans un bois à proximité d'Us. Et j'avais fait alors une impressionnante cueillette de cèpes.

Sacrée bonne idée que de remplacer ma randonnée par une marche en forêt et ... qui sait d'essayer de retrouver ce bois !

Nous voici donc partis mon compagnon et moi. Et bien que fatiguée encore, me voici de retour, avec mon petit panier bien rempli !

Il est déconseillé de mettre les champignons dans des sacs en plastique, mais nous n'avions pas prévu de panier assez grand !

Nous décidons ensuite de repasser par Grisy-les-Plâtres. Peut-être aurons-nous le plaisir de retrouver nos amis randonneurs.  En effet, à peine arrivés dans le village, nous les trouvons sur la place du Soleil Levant, où ils se sont garés. Ils sont en train de se déchausser, et nous ne sommes pas peu fiers de leur montrer notre récolte.

De retour à la maison, j'étale notre cueillette sur la table, avant de me mettre à cuisiner.

Vous avez vu la taille de mes cèpes ? Car cette fois, ce sont bien des cèpes !

Nous nous sommes régalés et bien sûr nous n'avons pas tout dévoré ! J'ai déjà cuisiné le reste, que je vais congeler et réserver pour une grande occasion ... qui ne saurait tarder !

Cette journée, qui s'annonçait grise et triste, s'est trouvée comme ensoleillée par cette fructueuse promenade en forêt !

 

 

Vendredi 30 octobre 2009   Deuxième cueillette

Encore un petit tour en forêt, histoire de remplir nos deux paniers ...

Mon panier est petit, mais bien rempli ...

Son panier est grand, mais encore de la place dedans !

Bien belles couleurs n'est-ce pas ?  Vive l'automne !

Cette fois, la quantité nécessaire et suffisante est atteinte ! Déjà cuisinés, j'en ai 3 kg ! Pour les 10 personnes prévues au repas, ce n'est pas trop mal !

En réponse au commentaire de Gloux, ( qu'il vaudrait mieux lire avant de continuer ) il semblerait bien que les avis divergent sur la façon de cueillir les cèpes.

Pour ma part, je dégage délicatement le cèpe, je le fais tourner légèrement en le prenant par le pied, le plus près possible de sa base et avec beaucoup de précaution, pour n'abîmer ni le champignon, ni son habitat. Je referme ensuite minutieusement le "trou" laissé, afin de protéger le mycélium qui est très en profondeur, si les souvenirs de mes cours de Sciences Nat ( on dit à présent SVT ) sont exacts.

Cependant, assez ébranlée par ce commentaire qui interroge, et troublée par cette sentence : " Toute cueillette est suspendue" je me suis lancée dans quelques recherches. Voici donc quelques avis d'amateurs de champignons. Mais tout d'abord, un extrait trouvé sur un site de mycologie dont je précise le lien :

Comment cueillir?
Chaque fois que cela est possible, notamment pour les cèpes par exemple, il est préférable de faire tourner délicatement le champignon sur son pied jusqu'à ce qu'il se détache. Le couper avec un couteau, comme il était conseillé dans le temps, ne semble pas être aujourd'hui la meilleure méthode, mais au contraire la porte ouverte aux maladies.
Vous pousserez le soin à apporter au mycélium en le recouvrant d'un peu de terre.
http://mycologie.catalogne.free.fr/cueillette.htm

Puis des avis trouvés sur un le forum du Blog officiel de Testadaz

"Croire que les cèpes repoussent mieux parce qu'on laisse le pied relève plus de la superstition que des faits scientifiquement établis. Cela dit, si tu me prouves ce que tu avances, je suis prêt à te croire, et à changer ma méthode de cueillette".

 "Il est préférable de cueillir le cèpe en le faisant tourner sur lui-même pour garder l’intégralité du pied, il se conserve ainsi plus longtemps."

"Dans le Cantal, des générations d'amateurs de champignons ont cueilli des milliers de cèpes avec le pied, et il y a toujours autant de cèpes qu'avant, et presque toujours aux mêmes endroits.

"Pour les cèpes, on trouve les deux écoles : ceux qui ramassent et ceux qui coupent. A priori, rien ne prouve que les cèpes repoussent mieux quand on les coupe plutôt que quand on les ramasse à la main (en enlevant la terre juste après avoir pris le champignon). C'est un peu comme se demander s'il faut cueillir les cerises avec ou sans la queue. Mais, bon, on trouve toujours des gens pour préférer une méthode plutôt que l'autre."

"Le cèpe s'arrache ! Ce n'est pas un massacre car de toute façon les cèpes ne poussent qu'une fois et c'est sous le sol que cela ce passe. En revanche si ton couteau a coupé un autre champignon tu peux tuer le coin ! "

"Couper ou prélever le champignon en totalité n'a pas vraiment d'importance mais le plus important est de refermer l'orifice laissé pour ne pas dessécher la souche (mycélium)"

"Je vois que certains prônent la coupe... pour ma part, arrachage en faisant tourner le cèpe sur lui même, puis recouvrir de terre le trou. Le mycélium du cèpe est assez profond. Un arrachage minutieux n'engendre aucune conséquence fâcheuse pour la suite (ça fait plus de 15 ans que je ramasse aux mêmes endroits, hein!). Le fait de couper permet à des bactéries nuisibles d'atteindre potentiellement le mycélium, et de le détruire..."

"Cueillir les cèpes, en les dégageant délicatement et en les faisant tourner sur eux-mêmes pour les détacher du mycélium qui est présent dans le sol, est la meilleure manière de protéger la nature. Si l'on cueille le cèpe en coupant le fond du pied, celui-ci pourri sur place et contamine le mycélium si fragile. Pour ma part après avoir cueilli le champignon, je remets en place tous les éléments déplacés afin de conserver au biotope sa nature."  http://www.testadaz.com/blog/index.php/2006/09/04/19-video-4-cueillette-de-cepes

Un petit tour sur Wapedia :

Lors de la récolte, on conseille souvent de couper le cèpe plutôt que de l'arracher afin d'en retrouver au même endroit la saison suivante. Toutefois, la meilleure solution semble être de saisir le cèpe par son pied, et de le faire tourner d'un quart de tour et de tirer, ce qui évite une éventuelle infection du mycélium.  http://wapedia.mobi/fr/Boletus_edulis

 

Un avis contraire ( en toute bonne foi, j'en ai trouvé assez peu ! )

Pour cueillir les cèpes munissez-vous d'un panier dans lequel vous disposerez des fougères pour ne pas les abîmer. Toujours couper le pied du cèpe avec un couteau.

http://www.ducasse-online.com/contenu/mag/produit-mois/cepe.htm

 Mais voici qui devrait mettre tout le monde d'accord ( on peut rêver ! )

- les bolets, cèpes qui ont de gros pieds sont à cueillir par tournage du champignon qui se sectionnera par lui-même !

-les morilles, pieds bleus, chanterelles, trompettes de mort, etc... doivent être coupés au ras de la volve, soit en    pinçant le pied du champignon, soit à l'aide d'un couteau.

- ne jamais arracher les champignons en tirant dessus !


En agissant ainsi, vous favoriserez la durée de vie du mycélium, lui permettant de continuer à végéter.

 http://champignons-sassenage.blogspot.com/2009/10/conseils-pour-la-cueillette-des.html

 

Et voilà ! Plein de bons sens, non ?     Traiter chacun en respectant sa sensibilité, sa morphologie ! Clin d'oeil

Le mode de cueillette sera donc adapté en fonction du champignon !

 Ouf ! Je me sens mieux !   Et à ce stade, j'utilise le couteau ....  Sauf que ...

Je n'ai pris ni mon Laguiole,  ni mon Opinel ... rien qu'un modeste petit couteau de cuisine ! La honte !!!

champignons cèpes cueillette recolte bois d'Us Grisy-les-Plâtres mycélium couper cueillir

Commentaires (7)

1. Suzanne 31/12/2009

Superbes récoltes!
Merci pour le cours de ramassage, très instructif!
Moi aussi je pensais qu'il fallait couper tous les champignons.

2. vivie 12/11/2009

Ils sont superbes ces champignons ! je ne sais pas ce que c'est que d'aller à la cueillette en forêt, de plus, je n'y connais rien en champignons. Bon appétit !

3. denis 12/11/2009

bonjour,

cela me rapelle les cèpes cueillis la semaine dernière dans ma Sologne !

superbe récolte et vive les bons petits plats !

PS je suis resté à l'ancienne méthodes : je les coupe sur place et recouvre de feuilles

4. ABGRALL 08/11/2009

Coucou

Bravo pour la cueillette. Cela me rappelle de mauvais souvenirs!!!! Quand j'étais gamine (aux alentours de 10/12 ans) j'allais chez une tante qui habitait du côté de Limoges et elle adorait "aller aux champignons". Nous nous levions très tôt 6 h et en avant dans les bois. J'avais ordre, si l'on rencontrait quelqu'un, de ne surtout pas dire où nous ou plutôt ou elle avait trouvé ses champignons car moi je n'en trouvais jamais (à part les girolles) car je continuais de dormir et aller aux champignons était une véritable corvée. Mais là, j'avoue que!!! déguster ces magnifiques cèpes ne me déplairait pas du tout. Bravo, bravo. Je suppose que vous êtes allés de très bonne heure non? bisous

5. Nathalie 02/11/2009

Vous en avez fait une belle sortie! J'adore le brouillard et les champignons!
:)

6. 31/10/2009

Hello!

Je vois que tu ne coupes pas tes cèpes lors de la cueillette.
On m'a toujours dit qu'il fallait le faire pour préserver le mycélium et, après recherche, il semblerait que les couper infecterait celui-ci.
Alors, en attendant qu'un mycologue assermenté nous dise quelle est la meilleure façon de ramasser les cèpes en préservant la ressource, toute cueillette est suspendue...

Bon appétit quand même pour ceux-là.

Amicalement

Gloux

7. 30/10/2009

Bonjour,

Une fatigue qui confirme la véracité du dicton; à toute chose malheur est bon...
Cette superbe cueillette me rappelle les ballades et les champignons (de ma jeunesse) dans les bois autour de Grisy-les-Plâtres.
J'espère que tu m'inviteras pour la grande occasion.

Mon amitié à toi ainsi qu'à ton compagnon.

Gloux

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau